Revue de presse au 28/11/2022

Local



✊ Action réussie : blocage du centre commercial Jaurès à Brest ✊

Nous

– dénonçons le caractère aliénant et mensonger de la publicité, devenue omniprésente dans nos vies

– réclamons la suppression d’événements marketing artificiels à la surconsommation et donc à la pollution de notre planète.

Le vrai problème que cache le Black Friday, c’est le manque de pouvoir d’achat des gens. D’après le baromètre 2022 du pouvoir d’achat réalisé par CSA Research pour Cofidis, les français.e.s interrogé.e.s estiment qu’il leur manque 510€ tous les mois « pour vivre convenablement »

#blockfriday #blackfriday #fastfashion #soldes #consommation #surconsommation #ecologie #environnement #urgence



Un nouvel appel à la grève à Brest pour augmenter les salaires !


Une autre grève en cours à Brest…


« « On demande une plus juste répartition des richesses. Il n’y a pas que les actionnaires, de l’argent il y en a », revendiquent les manifestants. »



Le crédit social qui ne dit pas son nom.


Manifestation ce jour contre l’aggravation de la précarisation de la santé.



« Il est à préciser que l’hôpital malouin est en grève depuis trois semaines. Une grève toute symbolique, puisque le personnel, réquisitionné, continue d’y travailler normalement, mais la mobilisation se poursuit. Lorsqu’ils ont entamé ce mouvement, les salariés avaient émis une alerte pour danger grave et imminent, en raison du manque de personnel. Depuis deux mois, neuf infirmières et aides-soignantes ont quitté le service des Urgences. Des départs remplacés par sept recrutements, indique le directeur. Tous services confondus, l’hôpital malouin compte 70 postes vacants. »


National


Lutte des classes


Véritable cas d’école de la période qui s’ouvre, le cas de GRDF dit tout de la casse et de la pression salariale que réserve le patronat et le gouvernement au service public et à ses agents : « On ne comprend pas pourquoi on n’est pas traités de la même manière. On pourrait le comprendre si GRDF est en faillite. Mais c’est tout le contraire qui se passe cette année ; c’est 518 millions d’euros de dividendes distribués à Engie, qui, à son tour, a déversé 2,4 milliards d’euros à ses actionnaires », dénonce Thomas Duteil. Sur une année, l’augmentation proposée par la direction, à savoir 2,3%, correspond à une dépense de 18 millions d’euros supplémentaire pour les salaires : « autrement dit une goutte d’eau ».


Politique


🏆 CINQUIÈME RECOURS AU 49.3 EN 6 MOIS

– Macron champion du passage en force –

Et de 5 ! L’équipe Macroniste vient d’inscrire un nouveau but à l’Assemblée Nationale, mais en ligotant l’équipe adverse. Pour la cinquième fois en 6 mois, la Première Ministre a dégainé le 49.3 pour imposer, sans le vote des députés, le budget 2023 de la sécurité sociale.

Après 3 heures seulement de débat lundi 21 novembre, le gouvernement a coupé court au principe démocratique de débat contradictoire et évité de répondre aux arguments des 700 amendements déposés par l’opposition. Avec une hypocrisie sans limite, la première ministre a justifié de cette atteinte à la démocratie en déclarant que continuer à débattre «menacerait le calendrier prévu pour l’examen du texte. (…) Or, nous avons besoin de cette troisième partie du projet de loi pour financer notre modèle social, pour offrir des moyens à notre système de soins, pour venir en aide aux plus précaires, pour donner corps à notre politique d’autonomie». Comme si les 5 dernières années de Macronie n’avaient pas été suffisantes pour prendre des mesures pour améliorer le système de santé… L’exemple de la gestion de la crise sanitaire, des multiples grèves et manifestations du corps médical, et la précarité qui ne cesse de s’accroître démontrent le mensonge éhonté de la cheffe du gouvernement.

L’arbitraire ne se cache même plus derrière les apparats des principes démocratiques. Tout le monde l’a oublié, mais la France est soumise à un régime d’exception par la nature même de ses institutions. La Cinquième République est issue d’un coup d’État légal, justifié à l’époque par la guerre d’Algérie. Avec la crise militaire, il s’agissait de confier un pouvoir démesuré au monarque présidentiel. En 1958, le Général de Gaulle impose par plébiscite un régime exceptionnel censé être temporaire pour régler rapidement le conflit colonial et stabiliser la situation politico-militaire. Il ne sera jamais supprimé.

Quelques semaines plus tôt, en mars 1958, c’est une manifestation de policiers spectaculaire, menaçant l’Assemblée nationale, qui avait accéléré la crise de régime. C’est donc ce régime ultra-centralisé et autoritaire, qui aurait dû disparaître après la guerre, unique en Europe, dont use et abuse Macron pour faire ce qu’ils veut ! Au moment même où Élisabeth Borne annonçait la cinquième utilisation du 49.3, sur La Chaine Parlementaire, le député macroniste Sacha Houlié indiquait que le gouvernement pensait à utiliser à nouveau le 49.3 pour faire passer la réforme des retraites.

En plus du régime politique, les élections françaises sont elles-mêmes hautement problématiques : chez nos voisins, aucun parti n’aurait pu obtenir le pouvoir absolu en n’ayant recueilli que 30% des voix aux législatives. Alors que les macronistes sont largement minoritaires dans les urnes, ils utilisent sans retenue les armes autoritaires de la Cinquième République. La légitimité du pouvoir en place est inexistante.

5 recours au 49.3 en quelques mois, c’est un record. Depuis la naissance de cette République il y a 64 ans, il y a eu 89 recours au 49.3. En 5 ans, le gouvernement Hollande y a eu recours 6 fois, le premier quinquennat Macron 1 fois, les deux mandats de Chirac, 3 fois en 10 ans… Avec 5 usages du 49.3 en quelques mois, Macron se surpasse. Et ce n’est qu’un début !






Pauvreté


« « Malheureusement, ça augmente et ça va augmenter. Entre le loyer, le chauffage, l’essence, les prix de l’alimentaire… C’est ahurissant quand on voit les prix augmenter. Avant, avec 40 euros, tu faisais le plein. Maintenant avec 40 euros tu n’as rien du tout. Donc au bout d’un moment, les personnes n’arrivent plus à suivre » raconte Danièle, bénévole aux Restos du Coeur. Elle témoigne au micro de Révolution Permanente : « Je suis bénévole, mais je suis aussi bénéficiaire. J’ai une petite retraite ; sans ça je m’en sortirais pas, et on est plusieurs comme ça. » »

«  L’Insee annonce qu’un tiers des bénéficiaires de l’aide alimentaire (32%) « déclarent se coucher souvent ou parfois en ayant faim ». Les deux tiers de ceux qui ont des enfants déclarent « souvent ou parfois » réduire leur part au profit des enfants. »

« Pourtant, dans le même temps, les dividendes des actionnaires atteignent des records historiques (1560 milliards de dollars rien qu’en 2022). Une donnée qui nous montre une fois de plus que dans ce système, ce sont les plus précaires qui paient les conséquences de la crise. »


« Ce trimestre, il y a un emploi vacant pour 15 chômeuses et chômeurs »

« Tout gouvernement attentif à l’intérêt de sa population aurait travaillé à augmenter les salaires et améliorer les conditions de travail pour résoudre ce problème des “postes vacants”. Mais non, le nôtre préfère le chantage à la survie pour pousser à retourner au turbin à n’importe quel prix et dans n’importe quelles conditions.  »

« Mais un objectif de fond demeure : économiser 4 milliards d’euros par an, ce que cette nouvelle réforme va permettre, comme les deux précédentes. Ce régime forcé vise à transformer un droit pour lequel nous cotisons et payons des impôts en un aumone très conditionné.

Nos droits et nos protections collectives se réduisent, mais nous payons toujours autant, voire plus. Mais là où nos impôts et cotisations servaient à nous assurer mutuellement, ils servent de plus en plus à une seule chose : faire remonter la moula au patronat et aux actionnaires. Chaque année, l’Etat dépense 157 milliards d’euros pour le soutien aux entreprises privées. Et c’est nous qui coûtons cher ? »



Répression


« Radio Pikez vous propose un podcast sur le procès France Télécom – Orange qui s’est tenu en 2019. Affaire exemplaire d’un capitalisme devenu meurtrier et inhumain. Ce podcast s’appuie sur le livre de Sandra Lucbert Personne ne sort les fusils. »


Dissous parce que critiquant (à juste titre) le capitalisme et la police  ? État de droit ? Vraiment ?!?…


Gilets Jaunes



SOUTIEN AUX GILETS JAUNES

On relaye. Nous soutenons toujours les Gilets Jaunes qui se battaient pour pouvoir assurer leurs fins de mois, pour la justice sociale et pour plus de démocratie ! Des revendications justes et légitimes, la moindre des choses dans une grande puissance économique comme la France qui se targue de démocratie et des droits de l’Homme. Au lieu de cela ils ont subi une répression terrible de la part de l’État, du pouvoir néolibéral de Macron. Quand le consentement n’est plus assuré et que les contre-réformes ne passent pas auprès de la population, la matraque, les LBD, les gaz lacrymogènes et grenades ne sont jamais loin. La violence de l’État, par sa police, se déchaîne !

Soit au 20/12/2019 :

– 1 décès, 5 mains arrachées

– 236 blessés à la tête dont 25 éborgnés

– 21 blessés par des GLI-F4 ou GM2L

– 221 blessés par des tirs de LBD40

SOURCE : http://lemurjaune.fr/

Vous pouvez toujours aider Les Mutilé.e.s pour l’Exemple, un collectif d’éborgné.e.s, amputé.e.s, édenté.e.s ou blessé.e.s par des LBD40 , des grenades et des matraques des Forces de l’Ordre lors des manifestations des #GiletsJaunes, qui se rassemblent pour s’entraider, organiser une défense juridique : https://www.lesmutilespourlexemple.fr/



Fachos



Médias bourgeois et réactionnaires



International



Lutte des classes


« La mobilisation a été suivie dans plus de 40 pays avec 200 actions recensées par le collectif. « C’est la première fois qu’Amazon est confronté à un appel à la grève à l’international », a affirmé Monika Di Silvestre, représentante du syndicat Verdi chez Amazon. »

« les salaires réels baissent tandis que l’entreprise engrange des revenus record -121 milliards de dollars pour le deuxième trimestre 2022 »

« Ainsi, cette mobilisation rompt avec une vision locale ou corporatiste des récentes grèves menées entreprise par entreprise. »


« Avec ce régime, particulièrement encouragé par les employeurs taïwanais, les travailleurs vont de la chaîne de montage aux dortoirs de l’usine, passant des mois à l’intérieur des locaux de l’entreprise, entassés dans des conditions sanitaires et hygiéniques épouvantables, devant retourner à l’usine à tout moment. Derrière l’affirmation d’éviter toute contamination interne, la situation sanitaire de l’entreprise à servi de prétexte pour justifier une production à haute intensité. »

« Avec ce régime, particulièrement encouragé par les employeurs taïwanais, les travailleurs vont de la chaîne de montage aux dortoirs de l’usine, passant des mois à l’intérieur des locaux de l’entreprise, entassés dans des conditions sanitaires et hygiéniques épouvantables, devant retourner à l’usine à tout moment. Derrière l’affirmation d’éviter toute contamination interne, la situation sanitaire de l’entreprise à servi de prétexte pour justifier une production à haute intensité. »

« Foxconn est le plus grand employeur du secteur privé en Chine, avec plus d’un million de personnes travaillant à travers le pays dans une trentaine d’usines et d’instituts de recherche. La nouvelle grève des travailleurs de Foxconn pourrait inciter d’autres travailleurs touchés par la politique de Xi Jinping à protester. La lutte des classes en Chine pourrait saper l’un des principaux piliers de la politique réactionnaire de la bureaucratie du PCC et constituer un encouragement pour les travailleurs du monde entier. »





Analyse


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s