Revue de presse au 07/11/2022

Local


« La CFDT met en cause le management de la direction de l’entreprise, RATP-Dev, dans ce tragique événement. Le salarié, agent d’intervention réseau (il intervenait sur les petites urgences) depuis trois ans, aurait en effet particulièrement mal vécu un prochain changement de poste. Un préavis de grève était déjà déposé depuis le 24 septembre pour après les vacances de la Toussaint, concernant surtout la difficulté de respecter les horaires des lignes, compte tenu de difficultés de circulation en ville. »

« Une assemblée générale aura lieu, sachant qu’il en était déjà prévu une pour jeudi. On se dirige vers un mouvement lourd, lourd de conséquences aussi pour RATP-Dev »

« un suicide avait déjà eu lieu en 2020 à la suite d’un blâme »


« Samedi après-midi à son domicile, Didier Cabon, 52 ans, 30 ans d’ancienneté à Bibus, a mis fin à ses jours en pointant précisément la décision de son employeur de ne pas le reconduire à son poste actuel, agent polyvalent d’intervention sur le réseau. »


Soutien aux Ambulancier.e.s actuellement pour leurs conditions de travail qui deviennent de plus en plus insupportables, et ce depuis des années.


Le Télégramme revient sur la journée de #mobilisation du 27/10 à #brest et notamment sur la #manifestation de 11h au départ de la place de la Liberté, à l’appel de l’AG des luttes de Brest



3e et dernier épisode du texte « radicalisons nous » publié par le site du printemps du care :



National



Lutte des classes


« Dans la tête de beaucoup de grévistes, ces cinq semaines de grèves ne sont qu’un début. Un début de combat avant la réforme des retraites, qui va toucher durement les raffineurs. « La réforme des retraites est dans les têtes de tout le monde. Le projet du gouvernement on le connait, avec un allongement du temps de travail et un report de l’âge de départ à la retraite. On veut faire travailler trois ou quatre ans de plus les raffineurs, ce n’est pas possible quand on voit l’état global de santé des raffineurs en fin de carrière, ce n’est pas envisageable. » Une bataille qu’il faudra cependant mener autrement, avec un réel plan de bataille, avance le raffineur normand.

« Ce qu’il faudra à ce moment c’est un vrai plan de bataille, et sortir du cadre de journées d’appel espacées. Ce ne sont pas journées saute-mouton, des grèves relais ou des grèves secteur par secteur, mais c’est une grève de toute l’économie qui doit se préparer » avance le raffineur. « Nous nous y tenons prêts » conclue-t-il. »





Image : The Chômeuse Go On

Retour en images sur la répression lors de la manifestation de ce week-end contre les méga bassines à côté du marais poitevin. Plus de 50 blessés sérieux, des flics qui attendent les blessés à la sortie de l’hôpital pour les embarquer, une garde à vue levée pour raison médicale, 4 comparutions immédiates, 4 hélicoptères en vol en même temps,… l’acharnement de l’état est total.

🎥 MÉGABASSINES : L’ÉTAT EN GUERRE CONTRE LA POPULATION

– Un document à diffuser pour contrer les mensonges des médias aux ordres –

Vous ne verrez pas ces images sur les chaînes de désinformation en continu, il est donc important de les faire circuler. Elles ont été prises par le reporter Adcazz à Sainte-Soline, le 29 octobre 2022.

Gendarmes par centaines, hélicoptères et drones, déluge de grenades lacrymogènes, explosions et cratères dans les champs, blessé-es… Un chantier de terre battue préfigurant un projet monstrueux, vidé à coup de LBD et de gaz. Des lignes de gendarmes bien protégées, qui envoient tranquillement des dizaines de munitions explosives sur une foule sans protection au milieu des champs, jeunes comme personnes âgées.

À Sainte-Soline le 29 octobre 2022, la gendarmerie avait l’autorisation de tuer pour protéger une mégabassine. Il faut voir et faire voir ces images pour comprendre l’étendue de la folie répressive, et le gouffre qui sépare les discours du pouvoir sur le climat et la réalité de la répression contre ceux qui défendent l’environnement. Ces gens sont en guerre contre le vivant, dont nous faisons partie.

Un document important de Adcazz, à retrouver en intégralité ici : https://youtu.be/Htj-zfB-UCQ


International




C’est l’ensemble des organisations ouvrières que le fascisme détruit et supprime, même les plus modérées. Il utilise à cette fin la frustration, le désespoir des classes moyennes appauvries et de couches déclassées d’autres classes sociales. Le fascisme, c’est la transformation de cette masse jadis politiquement et socialement plutôt impuissante en force de frappe déchaînée contre le mouvement ouvrier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s