MANIFESTATION jeudi 27 octobre à 11h place de la Liberté + RASSEMBLEMENT à l’appel de la CGT à 12h devant la CCI (rond point Rol-Tanguy) + ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES LUTTES à la suite, Fac Segalen – à BREST (+ tracts et visuels)

Nous relayons ces informations de RDV dont nous ne sommes pas à l’initiative mais que nous soutenons. 

La page Instagram de l’AG des luttes de Brest


Pourquoi on paierait pour leurs profits ?

À l’approche d’un hiver qui s’annonce rude, on n’y échappe plus. La hausse des prix de l’énergie – électricité, gaz, essence – et des biens de première nécessité nous appauvrit toutes et tous de jour en jour. Cette inflation grignote durement nos revenus, quels qu’ils soient : salaires, bourses, chômage, APL, RSA, pensions de retraites, qui eux n’augmentent pas.

Ce serait là « le prix de la crise », un temps où chacun•e, devrait faire preuve de « sobriété ». Mais cette crise de l’économie capitaliste, l’État entend bien la faire payer uniquement aux moins riches : fin du bouclier énergétique, réforme des retraites, du chômage, du lycée professionnel, etc… Toutes ces réformes en cours suivent la même logique : nous faire travailler plus tôt, plus longtemps, pour toujours moins. Et c’est à cette seule condition que les profits d’entreprises comme Total peuvent atteindre les 35 milliards à la fin de l’année.

Face à cette situation, ces dernières semaines des grèves ont éclaté, notamment dans le secteur de l’énergie ponctuées de journées de manifestations qui ont réunit des centaines de milliers de personnes.

Mais l’État, que ce soit par la réquisition d’ouvriers raffineurs en grève, l’utilisation incessante de la répression policière et le recours au 49.3, montre bien son intention d’utiliser dès aujourd’hui et le plus vite possible tous les moyens à sa disposition pour nous imposer son credo : « C’est vous qui paierez cette crise ».

Si des grèves peuvent permettre d’arracher des augmentations de salaires dans certaines entreprises, elles ne suffiront pas à répondre à l’appauvrissement généralisé de la population si elles restent trop isolées. C’est d’un véritable mouvement général et coordonné contre la vie chère et pour la hausse de nos revenus dont nous avons besoin.

Face à un pouvoir qui impose l’invivable par la force et ne reconnaît qu’elle, une riposte du mouvement social, à la hauteur des enjeux, reste donc encore à construire.
Le mouvement contre les retraites en 2010, celui contre la loi travail en 2016 ou celui des Gilets jaunes l’ont montré : un mouvement fort est un mouvement avec des grèves, des manifestations, des blocages, des occupations et des assemblées. Un mouvement protéiforme et rassembleur.

C’est pourquoi depuis la journée du 18 octobre, un certain nombre de personnes, travailleur·euses, étudiant·es ou autres se sont rassemblées à Brest au sein d’une AG de lutte pour essayer de donner corps à ce mouvement.
Retrouvons-nous en AG, organisons-nous ensemble pour multiplier les journées d’actions combatives ! Imposons la gratuité des transports en commun, la hausse des salaires et le gel de prix des biens de première nécessité !

Ensemble faisons-leur payer le prix de cette crise.

  • JEUDI 27/10
    • 11H place de la Liberté : MANIFESTATION
    • 12H devant la CCI (rond point Rol-Tanguy) RASSEMBLEMENT à l’appel de la CGT
    • À LA SUITE Fac Segalen : AG DES LUTTES DE BREST
  • MARDI 08/11 – 18h : AG DES LUTTES DE BREST
    Infos à venir sur Instagram : aglutte_brest
  • JEUDI 10/11 – MOBILISATION INTERPRO



Pour imprimer



Pour les réseaux sociaux



Pour votre story (Instagram, Facebook, autreS…)


Le communiqué du 18 octobre 2022 de l’Assemblée Générale des luttes – Brest

Appel à une assemblée générale de lutte

Suite à la journée de mobilisation du 18 octobre à Brest, une assemblée générale d’une centaine de personnes s’est réunie pour défendre le droit de grève et nos conditions de vie face à la hausse des prix. Elle a rassemblé étudiants, lycéens, salariés, précaires, syndiqués ou non. Nous appelons à nous organiser pour décider collectivement que faire dans les journées de grèves à venir afin de gagner face au gouvernement et au patronat.


Jeudi 27 octobre [« à 11h »] : journée de mobilisation pour des augmentations des salaires et des pensions.


Rassemblements du jeudi 27 octobre dans le Finistère :

– à Brest, 12h devant la CCI, rond point de la gare ;
– à Quimper, 12h devant le Medef, Créach Gwen ;
– à Morlaix, 11h place des Otages ;
– à Quimperlé, 10h30 au Coat Ker ;
– à Carhaix, 11h30 maison des syndicats.
=======================

Les salarié.e.s de très nombreux secteurs professionnels se mobilisent depuis des mois dans leurs entreprises ou leurs services pour revendiquer et gagner de légitimes augmentations de salaire, de meilleures conditions de travail, des emplois de qualité :
– dans les raffineries ;
– l’agroalimentaire ;
– les crèches ;
– les transports publics ;
– l’énergie et nucléaire ;
– les organismes sociaux ;
– les banque-assurances ;
– les services informatiques ;
– la maintenance industrielle ;
– l’éducation ;
– la santé ;
– le commerce ;
– la métallurgie…

La mobilisation gagne des secteurs de plus en plus nombreux dans le privé comme dans le public. Elles et ils obtiennent par leurs actions avec leurs organisations syndicales l’ouverture de nouvelles négociations et des avancées salariales significatives. C’est aujourd’hui qu’il faut se mobiliser dans tous les secteurs professionnels, public comme privé.

L’évènement Facebook


L’appel de l’Union Locale CGT BREST


Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s