Revue de presse au 01/08/2022

Local


Écologie


Édito



MAFIA BRETONNE DE L’ÉLEVAGE INDUSTRIEL, NOUVEL ÉPISODE
Le média d’investigation Splann sort une nouvelle enquête ces jours-ci, cette fois-ci concernant l’agrobusiness et plus précisément l’extension d’une porcherie à Landunvez, à 30 km au nord de Brest, face à la mer d’Iroise et à sa biodiversité protégée.

Comme le révèle l’article, on y retrouve bon nombre des techniques déjà dévoilées par Inès Léraud dans sa BD sur les algues vertes : omerta du lobby du porc, complicité des préfets, dissimulation des preuves et des questions gênantes…

Ces techniques dignes de la mafia n’ont pas uniquement lieu en Calabre ou en Sicile. En Bretagne, le lobby agroindustriel possède un vrai savoir faire en la matière également.

Qui plus est, l’agrandissement d’une telle ferme-usine constitue clairement une régression sociale et écologique. Soit disant une transition est en cours, mais dans les faits tout continue à s’aggraver encore plus rapidement qu’avant.

D’un point de vu environnemental, cette extension participera à l’augmentation du taux d’ammoniac dans l’air, alors que la qualité de l’air breton est l’une des pires d’Europe lors de la période des épandages au printemps. Les algues vertes vont aussi continuer à proliférer, sans parler de la bétonisation des terres que cela implique ou encore de l’augmentation du trafic routier. D’autant plus qu’il s’agit ici d’alimenter encore un peu plus la filière viande, au moment même où tous les scientifiques impliqués sur ce sujet tirent la sonnette d’alarme quant à notre surconsommation.

Afin de bien comprendre cette décision du point de vu de nos dirigeants, il est important de se rappeler que les enjeux environnementaux et sociaux ne sont que le cadet des soucis de l’agriculture industrielle. Cette agriculture n’a qu’un seul but : faire du profit. La production alimentaire n’est qu’un sous-produit de cette agriculture. C’est pourquoi, à rebours de tous les enjeux qui sont les nôtres, nos dirigeants poursuivent leur projets inutiles : méga-bassines, champs éoliens offshores, reprise de la filière nucléaire, fermes-usines…

Comme le souligne la fin de l’article, il est grand temps de les arrêter par nos mobilisations.


POLLUTION À L’AMMONIAC PARTOUT…

Du moins en Bretagne comme également du fait de la porcherie géante Avel Vor à Landunvez.

« La pollution à l’ammoniac du Tromorgan, un affluent du Jarlot, est d’origine agricole, confirme la préfecture du Finistère dans un communiqué. »


« On constate des poissons morts sur au moins 5 km de cours d’eau »


C’est simple, rien qu’à Brest, si on analyse la pluviométrie mois par mois de cette année 2022 :
– janvier : -47%
– février : – 18%

– mars : – 42%

– avril : – 59 %

– mai : – 74%

– juin : + 36%

– juillet (à 4 jours de la fin du mois) : – 95%

En sachant que ce sont surtout les pluies d’hiver et de printemps qui sont importantes pour la flore, le retard ne pourra pour ainsi dire pas être rattrapé.


🚨 LA CATASTROPHE ÉCOLOGIQUE SE CONFIRME : 90 DÉPARTEMENTS EN ÉTAT D’ALERTE

Nous arrivons à peine à la moitié de l’été.

A l’exception de Paris, la Seine Saint Denis, l’Aisne, l’Ariège et la Corrèze, tous les départements sont en état alerte à cause de la sécheresse et connaissent des restrictions d’eau.

Le niveau vire déjà au rouge dans une partie du Var, de l’Isère, de la Drôme et du Lot.

Plus surprenant dans le bassin de la Loire qui bénéficie pourtant d’un climat tempéré d’influence océanique assez humide (Mayenne, Deux Sèvre, Vienne, Vendée, Loire Atlantique, Île et Vilaine). C’est aussi le cas dans le Val de Marne, le Loiret, une partie de l’Indre, l’Indre et Loire et de l’Eure et Loir.

Du Finistère à la Creuse, du Jura aux Landes, de Corse et l’ensemble des Alpes du Sud en passant par toute l’Alsace ou encore les Vosges et le Doubs personne n’y échappe.

Les répercussions sur l’ensemble des écosystèmes s’annoncent désastreuses et ce phénomène tend à devenir une norme d’année en année.



National


🧑‍🦳 LES MACRONISTES ANNULENT LA HAUSSE DES RETRAITES EN PLEINE NUIT

➡️ Dans la nuit du 26 au 27 juillet, situation rocambolesque à l’Assemblée Nationale. Dans la soirée, lors de délibérations, une mesure visant à augmenter les retraites de 5% est votée afin d compenser l’inflation. L’amendement visait à redistribuer 500 millions d’euros aux retraités. Il est passé de justesse, par 186 voix contre 181, contre l’avis du gouvernement. Un événement inattendu. Mais le régime ne recule devant rien quand il s’agit d’écraser les faibles. Tard dans la nuit, après 2h du matin, les députés macronistes ont organisé un nouveau vote sur la même mesure et ont permis de faire annuler l’augmentation des retraites. Ignominieux.

➡️ Pourtant Macron ne doit son pouvoir qu’aux retraités. Il paraissait inimaginable pour beaucoup qu’après 5 ans de reculs sociaux, de violences policières, de mesures liberticides et racistes, de casse des droits fondamentaux, ce Président élu par un hold-up électoral en 2017 gagne à nouveau. Macron était d’ailleurs très minoritaire dans toutes les classes d’âges… sauf chez les plus de 65 ans. Et c’est cette classe d’âge qui vote le plus massivement : les seniors ont fait l’élection. La génération baby boom qui a bénéficié de toutes les conquêtes sociales d’après guerre a voté à plus de 40% pour Macron dès le premier tour, le propulsant ainsi face à l’extrême droite au deuxième, où il a été réélu dans un fauteuil. La majorité des retraités a donc voté pour un programme qui condamne à la mort, à la misère et au désastre écologique annoncé leurs petits enfants.

➡️ Mais les plus de 65 ans sont aussi victimes de ces politiques. La manœuvre abjecte de la nuit dernière le montre : pas question de dépenser un centime de plus pour les personnes âgées. Macron se moque bien du sort des retraités. La casse de l’hôpital public met directement en danger cette classe d’age qui nécessite davantage de soin et de solidarité. De même pour le fonctionnement catastrophique des EHPAD ou l’absence de mesures contre les canicules, entre autres. Alors, si une grande partie des retraités a été hypnotisée pendant la campagne présidentielle par la propagande médiatique, espérons qu’elle sorte du masochisme, et rejoigne les rues dès la rentrée !


Pouvoir d’achat



« pour les comptes sociaux (Sécu, retraite complémentaires, chômage), c’est une perte de recettes massive qui vient s’ajouter à un empilement de mesures existantes et coûteuses »

« le gouvernement poursuit le définancement de la Sécu »

« En aggravant volontairement les pertes de recettes sociales, le gouvernement pratique la politique des caisses vides » et se crée ainsi un levier politique pour justifier les prochaines réformes des retraites et de l’assurance chômage comme une nécessité pour redresser les comptes. »




Économie




Instructif :


« Écologie »/ énergies


🪙 💰 A QUI PROFITE LA CRISE ? 🛢️ 💰

TotalEnergies annonce ce jeudi un énorme bénéfice de 5,7 milliards de dollars au deuxième trimestre qui continue à profiter de la hausse des cours du pétrole et du gaz faisant suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Même situation du côté de Shell qui a publié un bénéfice net part du groupe de 18 milliards de dollars pour le 2e trimestre.

Non seulement ces entreprises s’enrichissent sur le dos des populations les plus pauvre, premières victimes de l’explosion des prix de l’énergie. Mais en plus, ces bénéfices indécents se font via des activités ultra polluantes qui détruisent la planète.

Les seuls à profiter de la situation dramatique actuelle sont des criminels en costards. Il est temps d’agir pour les stopper. Et cela ne se fera sûrement pas grâce aux gouvernements, complices de ces ultras riches….


SCANDALE ANTHROPOCIDE
Et écocide donc… Des mesures contenues dans la « Loi pouvoir d’achat » actent l’abandon par la « Macronie » de la lutte contre le changement climatique et favorisent les pollutions générées par le capitalisme : entre autres, dépendance de long terme au GNL en provenance des USA et du Qatar, essentiellement issu du gaz de schiste extrêmement polluant…

D’après Mediapart (https://www.mediapart.fr/journal/france/220722/le-gouvernement-glisse-une-bombe-climatique-dans-sa-loi-pouvoir-d-achat:

« L’empreinte carbone du GNL est supérieure d’au moins 20 % à celle du charbon, sa production émettant des volumes importants de méthane, un gaz à effet de serre qui a un potentiel de réchauffement 84 fois plus important que le CO2 sur une période de vingt ans. »

EXTRAITS DE L’ARTICLE DE REPORTERRE :

« L’article 13 ouvre un « régime administratif spécial » pour les terminaux méthaniers flottants. C’est « une solution pour renforcer rapidement les capacités d’importation de gaz naturel et rétablir un système gazier permettant d’assurer l’approvisionnement des consommateurs français », explique le gouvernement dans son exposé des motifs du projet de loi.

L’article 14 se fait plus précis. Comme Reporterre vous l’a déjà raconté, il concerne le projet de terminal méthanier flottant prévu au Havre par TotalÉnergies. Il permet de déroger à certaines obligations d’études environnementales et introduit des simplifications administratives pour accélérer sa réalisation. Ce terminal permettrait d’augmenter les importations de gaz de schiste en provenance des États-Unis et de gaz du Qatar. »

« il nous emmène dans une dépendance à dix ans, vingt ans au gaz de schiste »

« Tout cela est un début de croix sur la transition énergétique. »

« les articles 15 et 16 du projet de loi […] ouvrent la voie au redémarrage de la centrale à charbon de Saint-Avold (Moselle), fermée le 31 mars dernier. Pour cela, ils prévoient que les salariés qui avaient été priés de se reconvertir puissent être réembauchés pour une période donnée. Et le plafond d’émission de gaz à effet de serre autorisé est relevé. Ces émissions supplémentaires seront compensées, promet le gouvernement. »

« alors que les effets du réchauffement climatique se conjuguent au présent à travers des intensités et des fréquences toujours plus fortes et rapides, les politiques climatiques sont édulcorées, repoussées ou même remplacées par des mesures visant à préserver le statu quo énergétique. »


AUTRES EXTRAITS DE L’ARTICLE DE MEDIAPART (cité plus haut) :

«« La France brûle, et le gouvernement verse du charbon et du gaz de schiste sur le feu, lance la députée Alma Dufour. Hier soir, les députés de la majorité aidés de ceux du RN ont voté pour la relance du charbon et l’importation du gaz de schiste. »

« L’État n’a pas du tout anticipé les crises : il n’a ni pris de mesures massives de sobriété, ni assez développé les énergies renouvelables. Maintenant, la solution d’urgence est de renforcer notre dépendance aux énergies fossiles », résume Adeline Mathien, coordinatrice du réseau énergie chez France Nature Environnement (FNE). »

« En cinq jours, et alors que la France vivait sa deuxième canicule en moins d’un mois, Emmanuel Macron et le gouvernement d’Élisabeth Borne ont ainsi réussi le tour de force de perpétuer notre dépendance au pétrole, au gaz et au charbon à l’heure où l’Espagne, l’Italie ou le très libéral Royaume-Uni ont instauré une taxe temporaire sur les bénéfices des géants pétroliers et où de nombreux pays européens ont pris des mesures de quasi-gratuité des transports publics. »


« Pour mémoire, l’électricité représentait environ 25% des consommations énergétiques en France en 2021, principalement produite par le nucléaire (environ 70%), les renouvelables (22%) et les centrales thermiques à gaz, charbon et fioul (8%). La diminution forte des importations de gaz liée à la guerre en Ukraine a une incidence relativement modérée sur le niveau de production. Les centrales à gaz représentent 6% de l’électricité produite en France et moins d’un cinquième du gaz provient de Russie. Toutefois, et de manière très défavorable pour la France, le marché européen aligne le prix de l’électricité sur celui du gaz, qui est généralement utilisé dans la dernière centrale appelée pour répondre à la demande. Ainsi, la guerre a surtout une incidence sur le coût de l’électricité, plus que sur le niveau de production absolu. »

Nucléaire : « A l’heure où nous parlons, 27 des 56 réacteurs sont à l’arrêt pour des travaux prévus ou non, soit presque la moitié du parc hexagonal. »

« A l’heure actuelle, alors que nous possédons la plus grande façade maritime européenne, aucun parc éolien en mer n’est encore raccordé, en raison notamment de retard au niveau des autorisations ! »

« En matière d’hydroélectricité, si le potentiel de la France est déjà largement exploité, les investissements dans les barrages demeurent insuffisants. En effet, la menace d’une ouverture à la concurrence exigée par l’UE conduit EDF à retarder les grands travaux : pourquoi améliorer des outils de production qui risquent de se retrouver aux mains des concurrents ? »

« il faut lancer une stratégie de développement du renouvelable très rapide et avec un fort soutien de l’Etat. Pour cela, des investissements conséquents doivent être consentis. Selon le scénario, ces investissements devraient s’élever entre 20 et 25 milliards d’euros par an. Pour l’heure actuelle, ils s’élèvent à environ 13 milliards par an, auxquels il faudrait donc ajouter de 7 à 12 milliards supplémentaires. »

« la renationalisation d’EDF (déjà possédée à 87% par l’Etat) annoncée dans le discours de politique générale d’Elisabeth Borne doit se lire à l’aune de la situation financière de la firme : en 2022, sa dette pourrait passer de 48 milliards d’euros à 70 milliards ! »

« Mais le principal problème reste celui du marché européen de l’électricité, qui a fait exploser les tarifs pour le consommateur (+45% en dix ans, alors que les coûts de production ont augmenté de seulement 4%) pour le seul bénéfice des spéculateurs. L’ouverture à la concurrence et la vente à perte de près d’un tiers du volume de production d’EDF à ses concurrents dans le cadre de l’ARENH ont ainsi ruiné l’entreprise. »

« A l’heure actuelle, le niveau d’investissements pour la rénovation est de 3,9 milliards d’euros/an (France Stratégie), alors qu’il faudrait ajouter 9,1 milliards d’argent public en plus »

« Les incitations économiques et les logiques de marché ne suffiront donc pas. La transition écologique ne pourra faire l’impasse sur une approche qui combine une orientation étatique via l’outil de la planification, une approche réglementaire qui fixe des objectifs clairs et une volonté politique qui porte des politiques publiques ambitieuses et en phase avec la crise écologique et sociale que nous traversons. »


« Alphabet/Google, Stripe, Shopify, Meta/Facebook, McKinsey notamment viennent de s’unir pour alimenter à hauteur d’un milliard de dollars un fonds dédié au développement du DACC. La fondation XPrize d’Elon Musk a également débloqué 100 millions de dollars pour aider à développer des technologies de capture du carbone. »

« Sur le plan médiatique, c’est maintenant qu’il faut déconstruire le récit de la technologie salvatrice, avant que le technosolutionisme n’impose son récit. Sur le plan cognitif, laisser diffuser l’idée d’un salut sans effort, c’est ouvrir grand la porte au déni. C’est donc maintenant qu’il faut poser la controverse. Un terrain plat se conquiert beaucoup plus vite que des collines remplies de fortifications. »


« Il y a donc un triangle des Bermudes : les Etats, les entreprises, et les banques. On peut faire le parallèle avec la France : Total reçoit 2 milliards d’euros avec les plans de relance de la part de l’Etat Français, et ne paye quasi pas d’impôts. L’Etat français soutient un projet terrible en Ouganda, d’ouvrir 400 nouveaux puits, dans la zone des Grands Lacs. Macron a écrit au gouvernement ougandais pour soutenir ce projet. BNP Paribas est la banque qui a le plus augmenté son soutien entre 2019 et 2020 ; globalement, les banques françaises ont accru leur financement aux énergies fossiles d’en moyenne 19% par an entre 2016 et 2020. On parle beaucoup des saoudiens, mais c’est exactement la même chose qui se déploie en France autour de Total. »

« la question climatique est inhérente à la structure sociale. Nos civilisations basées sur l’imaginaire de l’abondance – qui est un imaginaire colonial – sont le problème. C’est donc d’abord une question sociale : 63 milliardaires en France qui ont un impact carbone équivalent à la moitié des Français, ça montre que quand on travaille à plus d’égalité sociale, on participe à changer le statu quo climatique. »


Gilets Jaunes


« Le mouvement des gilets jaunes est né et a pris racine en France, mais ses différentes déclinaisons ont été révélatrices de la permanence de l’imaginaire révolutionnaire français dans bien des endroits du monde. Cette diffusion par-delà les frontières nationales témoigne aussi des transformations actuelles de l’expression des conflits sociaux.

Le mouvement des gilets jaunes a été un événement bouleversant les grilles d’analyse classiques des mobilisations sociales. Il s’est développé en France et a été grandement commenté pendant plus de six mois. Fait moins connu, le mouvement s’est aussi propagé bien au-delà des frontières françaises. »


International


Écologie




« Dès son arrivée au pouvoir, Joe Biden a été confronté à un second rapport du renseignement américain portant sur le meurtre de Jamal Khashoggi. Face aux conclusions dévastatrices pour MBS, Biden a adopté la même position que Donald Trump : refuser de prendre la moindre sanction, et justifier cette décision par la défense des intérêts nationaux.

Depuis, la Maison-Blanche refuse de mettre un terme à l’implication des États-Unis dans la guerre au Yémen. Joe Biden a même annoncé une nouvelle vente d’armes à Riyad, pour un total de 650 millions de dollars. »

« Joe Biden s’est ainsi trouvé contraint de courber l’échine devant MBS afin d’obtenir la hausse des quotas de production de pétrole, censée compenser les effets de l’embargo américain sur la Russie. »

« Difficile de voir dans l’Arabie Saoudite un régime moins violent et autoritaire que celui de Vladimir Poutine, comme le relevait le Financial Time. Avant l’invasion de l’Ukraine, les libertés publiques étaient significativement mieux garanties en Russie. En mars, le gouvernement saoudien avait fait décapiter 81 hommes en une seule journée. Selon Human Right Watch, des dizaines d’entre eux étaient de simples opposants politiques arrêtés pour avoir participé à une manifestation. Quelques mois auparavant, la déclassification d’un rapport du FBI avait révélé des éléments accablants pointant vers l’implication directe du régime saoudien dans les attentats du 11 septembre. On aurait également tôt fait d’oublier que la guerre au Yémen a produit des dégâts humanitaires bien plus importants que ceux que l’on a pu observer en Ukraine jusqu’à présent – eux-mêmes d’une brutalité déjà choquante. »

« Un prix du pétrole élevé condamne le Parti démocrate à une défaite électorale en novembre, dont les conséquences se feront ressentir pendant des années. »

« Doha [les Émirats Arabes Unis] laisserait la Chine construire une base navale sur son territoire. Riyad serait sur le point d’acheter des missiles à Pékin et considérerait un accord commercial visant à vendre du pétrole sans passer par le dollar. »

« Si l’influence grandissante de la Chine dans le pré carré-américain suscite l’inquiétude, l’affaiblissement du dollar constitue un souci encore plus aigu. Outre l’indécision caractéristique du président américain et la perte d’influence des États-Unis au Moyen-Orient, le principal élément qui semble expliquer la ligne politique américaine est sa volonté de conserver son rang de première puissance mondiale.»


« En l’absence de Constitution politique, c’est le constitutionnalisme de marché qui a été renforcé par un ensemble de normes communautaires duquel se détache le Traité de Lisbonne. Celui-ci, bien qu’il n’ait pas un statut de Constitution, a été érigé au rang d’accord entre États à caractère constitutionnel. Une sorte de Constitution économique néolibérale qui consacre les fameuses « règles d’or » : stabilité monétaire, équilibre budgétaire, concurrence libre et non-faussée. »

« Assurément, porter les dépenses militaires à 2 % du PIB n’est pas un chiffre anodin : c’est une demande du gouvernement américain à tous ses alliés de l’OTAN depuis le sommet du Pays de Galles en 2014 »

« Le changement le plus radical a été celui du gouvernement allemand, qui dépensera 100 milliards d’euros de plus pour la défense et augmentera ce budget au-delà de 2 % du PIB à partir de 2024. L’Allemagne dépassera alors le Royaume-Uni, qui était l’année dernière le deuxième pays de l’OTAN et le troisième au monde en termes de dépenses militaires. Une augmentation qui représente presque le double du budget de la défense russe, qui s’élevait en 2020 à 55,5 milliards d’euros. »

« Dans une résolution supposée traiter des sanctions contre la Russie, le Parlement européen a approuvé la facilitation de l’importation de céréales transgéniques des États-Unis pour faire face à la rupture des exportations ukrainiennes et russes. »

« L’économie mondiale globalisée semble se fragmenter peu à peu dans une sorte de régionalisation conflictuelle où s’affrontent deux zones d’influence principales, une zone sous le contrôle des États-Unis et une autre dans l’orbite de la Chine. Ces zones coexistent à leur tour avec des puissances régionales qui sont subordonnées aux deux leaders mondiaux, respectivement l’UE et la Russie. »

« Avec la présence de l’OTAN et d’une future armée européenne en Afrique, les USA et l’UE veulent s’assurer l’accès à l’énorme quantité de ressources énergétiques et de matières premières du continent, dans une concurrence directe avec les pays émergents et notamment avec la Chine et la Russie, qui ne passe pas seulement par des contrats commerciaux, mais aussi par la constitution de tout un réseau de relations politiques et militaires. »

« au-delà des bilans en termes de tactiques militaires, ce qui ne fait aucun doute, c’est que les vrais bénéficiaires jusqu’à présent de l’invasion russe de l’Ukraine sont l’impérialisme américain, le militarisme européen et les fabricants d’armes qui portent la mort. »

« il est politiquement désastreux qu’une partie de la gauche se soit associée aux velléités militaristes de l’impérialisme nord-américain et européen »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s