DROIT À L’IVG : RASSEMBLEMENT de soutien aux femmes américaines mardi 31 mai à 18h place de la Liberté à BREST

Nous relayons ces informations de RDV dont nous ne sommes pas à l’initiative mais que nous soutenons. 

Organisé par le Planning Familial de Brest


Aux Etats-Unis, le droit à l’avortement a été reconnu depuis 1973. Mais la nomination par Trump à la Cour suprême de 3 juges hostiles à l’avortement juste avant la fin de son mandat faisait craindre le pire. Les anti-avortement pourraient, dans les semaines qui viennent, parvenir à faire revenir la Cour suprême des États-Unis sur sa décision emblématique de 1973.

Face à ce recul dramatique des droits des femmes, dans un pays où la mortalité maternelle est l’une des plus élevées au monde (900 décès/an) et touche près de 4 fois plus les femmes noires, le Planning familial appelle à se rassembler en soutien aux femmes américaines.

Nous dénonçons la remise en cause des droits fondamentaux des femmes et la collusion entre les conservateurs, les extrêmes droites et les pouvoirs religieux. Ce projet de loi vise à contrôler le corps et les droits des femmes !

Interdire ce droit fondamental, c’est accentuer les inégalités de classes, entre les femmes qui peuvent payer pour se rendre dans un État autorisant l’avortement et celles qui ne le peuvent pas. C’est renvoyer ces dernières à la clandestinité, et à nouveau les acculer à des avortements non médicalisés, avec leurs complications, pouvant aller jusqu’à la mort !

En France aussi, où il est légalisé depuis 1975, son accès se heurte encore à de trop nombreux obstacles. Le maintien de la double clause de conscience pour les médecins concernant l’IVG, ses politiques d’austérité qui réduisent les moyens pour la santé et étendent les déserts médicaux, etc., rendent cet accès de plus en plus compliqué. Et ce sont les femmes les plus vulnérables (jeunes, précaires, migrantes…) qui en paient le plus lourd tribut.

Ces régressions ne sont pas inexorables. Aux États-Unis, en Europe et dans le reste du monde, ce sont bien des décisions politiques qui restreignent l’exercice de nos droits fondamentaux, comme celui de disposer librement de son corps. D’autres sont possibles pour non seulement les garantir mais les étendre.


L’événement Facebook


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s