Revue de presse au 28/03/2022

National


ÉDITO
Contrairement à ce que nous entendons fréquemment, nous pensons que nous ne pouvons pas nous contenter d’un « tout sauf Macron », comme si tout se valait. Car qu’on le veuille ou non il y aura quelqu’un d’élu et si ce n’est pas Macron, nous n’avons pas du tout envie que ce soit Le Pen, Zemmour ou Pécresse. On ne peut pas rester dans l’indistinction, cela reviendrait à cautionner le pire, à une fausse neutralité. Ainsi, rester neutre et dans le flou, c’est ne pas l’être…

Le Pen élue, ça serait bien pire que Macro​n : le même programme économique, peu ou prou, mais avec encore plus de restrictions de libertés, une chasse aux réfugiés, un État encore plus autoritaire. C’est dans l’ADN de sa famille politique ! Ainsi on ne peut pas faire comme si tous les candidats se valaient. Pareil avec Pécresse et Zemmour : les classes populaires seraient saignées, leur programme économique est ultra-libéral et bon nombre d’ouvriers arriveraient à la retraite… mais déjà morts !

Et si des mouvements sociaux devaient arriver après l’élection, voire un retour en masse des GJ, croyez bien que les candidats précités, comme Macron, appliqueraient une répression féroce. Par ailleurs, Marine Le Pen est contre l’amnistie des GJ. Elle associe ceux ayant eu affaire à la justice à l’extrême gauche, alors que beaucoup se sont vus injustement et sévèrement condamnés, pour l’exemple, et n’étaient en aucun cas des militants chevronnés ! Ça ne laisse envisager rien de bon pour nous si elle est élue… Car vue la situation économique (hausse des prix), des mouvements sociaux risquent de surgir de nouveau et tous ces candidats cités ici nous promettent la rigueur. Ils n’œuvrent donc pas à l’intérêt général.

Nous nous exprimons donc ici librement en conscience et nous adressons à des adultes que nous respectons quant à l’exercice de leur libre conscience également. Nous vous invitons à en faire de même. Après, de ce que l’on dit et écrit, chacun en fera bien ce qu’il veut, sera d’accord, pas d’accord, en aura peut-être rien à faire. Mais ce n’est pas négatif selon nous qu’il y ait du débat autour de cette élection car cela permet aux gens de se politiser, au bon sens du terme : réfléchir, comprendre le monde qui nous entoure, l’économie, élaborer des idées, les comparer à d’autres, échanger etc. Nous pensons qu’il ne faut pas avoir peur de ça.

Présidentielle 2022



Macron

⚡ 🇫🇷 INFO – Le média d’enquête Off Investigation, lancé notamment par Jean-Baptiste Rivoire (ex-grand reporter à l’agence Capa & ex-rédac chef adjoint de Spécial investigation sur C+), diffusera mardi à 18h une enquête intitulée : « Patrimoine de Macron : des millions à l’ombre ? ».


CANDIDATS DES RICHES
Un autre Macron est possible
(en plus raciste)
#pasdedédiabolisationquitienne #lextrêmedroitepourlecapital


DANS UNE DÉMOCRATIE DIGNE DE CE NOM (AVEC DES MÉDIAS QUI LE SERAIENT ÉGALEMENT) CE SCANDALE DEVRAIT ÉCLABOUSSER MACRON
Quand Karim Tadjeddine, directeur associé et chargé de la branche « Secteur public » de McKinsey France mentait ouvertement devant une commission d’enquête du sénat en affirmant que son entreprise payait ses impôts en France. Il à la « Commission Attali » avec Macron en 2007 ainsi qu’à sa campagne en 2017… Ne serait-ce pas là purement ce que l’on appelle un possible « conflit d’intérêts » !?…

Nicolas Framont de Frustration magazine nous résume le scandale McKinsey.

🤥 ÉVASION FISCALE DE MC KINSEY : MACRON SE MOQUE DE VOUS

➡️ McKinsey, entreprise privée américaine, a empoché des millions d’euros d’argent public pour «conseiller» le gouvernement «sur la stratégie vaccinale», la réforme de la «Caisse nationale d’assurance vieillesse» ou l’enseignement. Et en plus, cette multinationale gavée d’argent public n’a pas payé d’impôt sur les sociétés pendant dix ans : elle organise un système de fraude fiscale en logeant son siège social dans l’État du Delaware aux USA. On en parlait ici hier : https://nantes-revoltee.com/%f0%9f%92%b0-cabinets-prives…/

➡️ Face à la polémique, ce vendredi dans le journal Le Monde, le président Macron s’est déclaré «choqué» de cette fraude fiscale pratiquée par le cabinet McKinsey. Il a ajouté : «Je veux que toute multinationale paie des impôts là où elle travaille».

➡️ Problème : le Directeur Général de La République En Marche s’appelle Paul Midy, et il a travaillé pendant 7 ans, de 2007 à 2014 chez… McKinsey. Il y était notamment chargé de la «conduite de la réforme de l’État.» Directement passé de McKinsey à la tête du parti présidentiel ! L’actuel DG de LREM était donc un responsable du cabinet privé, et Macron prétend être choqué par fiscale de l’entreprise de son proche ? De qui se moque-t-on ?

Macron ment comme il respire. Face à l’énorme scandale d’État autour des cabinets privés gavés par 2,4 milliards d’euros d’argent public durant le quinquennat, Macron choisi de se moquer ouvertement de la population.




🔴 Macron organise un meeting ou une loterie ?

Après le refus de débattre avec les autres candidat•e•s, après les tables rondes avec des personnes et questions sélectionnées à l’avance, voici le concours avec des prix à remporter pour celleux qui inviteront le plus de personnes pour remplir son meeting à la Défense Arena à Paris.



« Résumons : chaque année, le gouvernement se voit facturer au moins un milliard d’euros – soit plus que les dépenses 2021 pour la jeunesse et la vie associative – pour des prestations de conseils effectuées par quelques grands cabinets mondiaux. Ces prestations sont floues, parfois carrément sans effets, ou portent une certaine vision des services publics, clairement défavorable à sa qualité. L’un des principaux cabinets auquel l’Etat a recours, McKinsey, est dirigé par un ami d’Emmanuel Macron avec qui il partage une vision de l’Etat à transformer de gré ou de force selon les principes en vigueur dans les entreprises privées. Cerise sur le gâteau, nous apprenons cette semaine que McKinsey ne paye aucun impôt en France, contrairement à ce qu’a affirmé l’ami de Macron, Karim Tadjeddine, devant le Sénat. »

«il s’agit là d’un projet porté de longue date par la bourgeoisie, de « transformation » de la politique publique en science technique réservée à quelques diplômés, et qu’il convient d’imposer de gré ou de force à la masse inculte de “Gaulois réfractaires” et de fonctionnaires archaïques qui composent ce pays. »

AUTRES EXTRAITS DANS L’ORDRE DE L’ARTICLE :

« La somme d’un milliard d’euros est donc TRÈS sous-estimée. »

« Parfois, il s’agit de donner un coup de boost aux administrations pour appliquer vite vite des réformes : ainsi, Mckinsey a facturé 4 millions d’euros aux contribuables pour former l’administration aux ajustements nécessaires à l’application de la baisse des APL. Mais rassurez-vous : avec cette réforme, l’Etat a déjà économisé 10 milliards d’euros sur le dos des plus pauvres. »

« au prétexte d’aider le gouvernement à « préparer » les lois, les cabinets de conseil orientent la décision publique, alors que personne ne les a mandatés pour ça »

« Mais parfois, les cabinets de conseil nous ont coûté cher… pour rien du tout : le rapport documente ainsi une facture de 496 800€ de McKinsey pour une mission de réflexion sur « l’avenir du métier d’enseignant » qui n’a pas abouti. Enfin si, ça a abouti à un rapport de deux cent pages qui enfonce des portes ouvertes, soit 2 480€ la page. Mais aussi 558 900€ pour le cabinet Boston Consulting Group (BCG pour les intimes), pour l’organisation d’une “convention des managers de l’Etat” qui… n’a jamais eu lieu. »

« Mais à quoi servent-ils à l’échelle d’un Etat ? Eh bien précisément à le faire fonctionner comme une entreprise, et à faire remonter le profit – via des économies budgétaires – aux actionnaires de son président : la grande bourgeoisie. Et au passage à se servir copieusement sur le dos du contribuable. Pour nous autres, c’est la double peine : non seulement les cabinets de conseils viennent imposer à nos administrations publiques une vision de leur action profondément nocive pour nous, à base de pseudo-consultations « participatives » et de violentes coupes budgétaires (comme la réforme des APL exécutée sous le saint patronage de McKinsey), mais en plus ils représentent un budget croissant que nous payons avec nos impôts ! »

« L’un des principaux cabinets auquel l’Etat a recours, McKinsey, est dirigé par un ami d’Emmanuel Macron avec qui il partage une vision de l’Etat à transformer de gré ou de force selon les principes en vigueur dans les entreprises privées »

« En France, il n’est pas légal de donner plus de 2 500€ à un candidat à l’élection présidentielle, pour éviter de potentiels conflits d’intérêts. Par contre, il est tout à fait possible pour une société d’envoyer ses consultants travailler gratos pour le candidat pour bizarrement devenir le prestataire préféré de son gouvernement, une fois élu. »

« Cette guerre aux usagers des services publics et de la protection sociale se déroule en parallèle de la guerre menée à l’encontre des salariés des entreprises privées. »



Comment qualifier l’emprise des cabinets de conseil au cœur de l’État ? Nous en discutons avec Sophie Taillé-Polian, sénatrice, membre de la commission d’enquête du Sénat, Julie Gervais, politiste, Caroline Michel-Aguirre, journaliste et coautrice de l’ouvrage Les Infiltrés et Sarah Brethes, journaliste du pôle enquête de Mediapart.




RSA et esclavage


Castex et le lapsus du siècle





NOTRE GRAND JEU-CONCOURS : QUI SERA LE PLUS IGNOBLE ?
– Je vais tous les niquer !
– C’est moi et Nicolas et ben il m’adoubera !
– Je suis hors catégorie ha ha !
– Pense dé-dia-bo-li-sa-tion Marine
#Presidentielle2022 #Zemmour2022 #Pecresse2022 #Macron2022 #lepen2022 #BonnetBlancetBlancBonnet #candidatsdesriches #autoritaires


Découvrez-le concernant l’écologie

Pécresse


Zemmour


Zemmour et l’économie : un autre Macron est possible



Le pen

Le Pen/Darmanin



MARINE LE PEN : L’AMIE DU PEUPLE, VRAIMENT ?

Invitée de Franceinfo ce lundi 21 mars, Marine Le Pen s’est opposée à la proposition d’amnistier les gilets jaunes condamnés.

Estimant que ces derniers étaient « des militants d’extrême gauche qui sont allés là-bas pour casser », la candidate du Rassemblement national a ajouté qu’elle trouvait cette répression judiciaire « normal[e] », alors même qu’une enquête d’Amnesty international montrait en septembre 2020 comment des milliers de manifestants pacifiques ont été arbitrairement arrêtés et poursuivis pour des raisons politiques sous le quinquennat d’Emmanuel Macron.



Merci à « Citoyen Chouette » pour l’image : https://www.flickr.com/…/721577073519…/with/51958454839/



MARINE LE PEN LORS D’UN BAL ORGANISÉ PAR DES NOSTALGIQUES
DU 3ÈME REICH À VIENNE
« Cette accusation d’extrême droite, elle m’insupporte »
#Presidentielle2022 #lepen2022 #PauvrePitchoune #leDiableEstdanslesdétails


MAIS QUI V’LÀ T’Y PAS AVEC L’ANCIEN WAFFEN SS FRANZ SCHÖNHUBER ?
« Cette accusation d’extrême droite, elle m’insupporte » (Marine Le Pen)
#Présidentielle2022 #lepen2022 #PauvrePitchoune #leDiableEstdanslesdétails





jadot

Jadot : candidat de l’ordre (anti-GJ). Souvenez-vous… Le mec nous conseillait même comme solution le Grand débat…

Roussel

ROUSSEL PARLE COMME C NEWS
« J’en ai assez d’entendre certains caricaturer la chasse et les chasseurs. […] Interdire la chasse, […] les voitures, […] la viande, […] les sapins de Noël, le tour de France !… […] Qu’est-ce qui va rester à la fin ? »
#Presidentielle2022 #Roussel2022 #Roussel #gaucheréac #LénineRéveilletoiIlssontdevenusfous #laluttedesclassesnestpluscequelleétait #jétaisàlamanifdesyndicatspoliciersdextrêmedroite





hidalgo

Sociaux-traîtres


Hollande


« La dépolitisation pourrait être définie comme un processus de négation des divergences d’intérêts dans la société. Dépolitiser reviendrait à réduire un phénomène à l’un des enjeux qu’il soulève parmi d’autres, en invisibilisant la pluralité des intérêts, des enjeux, des acteur-ices. En neutralisant, du même coup, l’hypothèse même d’une possible délibération. »

« Les logiques de dépolitisation ont généralement pour conséquence de nier les inégalités et d’invisibiliser les enjeux sociaux. »


Gilets Jaunes




Économie et élection


Article un peu technique (pour la partie finance) mais intéressant. Quelques extraits :

« Ce caractère paradoxal de la situation globale sur le plan économique doit être mis en relation avec le contexte dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui : la crise que nous allons connaître suite à la guerre en Ukraine risque de s’avérer bien pire que celle des années 1970. »

« Face à cela, quelles solutions avons-nous ? Emmanuel Macron a présenté ses mesures il y a quelques jours : faire travailler les bénéficiaires du RSA entre 15 et 20 heures pour un revenu inférieur au SMIC, retraite à 65 ans, mise en concurrence des enseignants… »

« La guerre en Ukraine a relatéralisé la scène politique d’une manière inattendue. Avec la crise des réfugiés ukrainiens, les discours sur l’immigration qui polarisaient jusqu’à présent la campagne sont devenus inaudibles. Les questions d’approvisionnement énergétique, d’autonomie stratégique et surtout de répartition des richesses ont pris le devant. »


Local


BREST : DE NOMBREUX PROJETS IMMOBILIERS CONTESTÉS PAR DES COLLECTIFS DE CITOYENS


PONTANEZEN

« Objections.

Mesdames et messieurs les représentants de l’état, les élu-es locaux,

Mesdames et messieurs les journalistes

Nous, collectif brestois pour l’autonomie des luttes, soulevons quelques objections concernant votre étalage récent en place publique de l’affaire dite de Pontanezen. Nous la nommerons ainsi. »


International






Économie


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s