DANGER SUR LA LIBERTÉ DE LA PRESSE , les médias indépendants menacés : Nantes Révoltée (signez la PÉTITION DE SOUTIEN), Cerveaux Non Disponibles, Paris-luttes.info… Qui sera la prochain ? (l’article sera mis à jour si nécessaire)

Après la menace de dissolution de Nantes Révoltée , la liberté de la Presse dans notre pays est plus que jamais en danger ! Tous les médias devraient dénoncer publiquement cette situation… Se taire revient à cautionner. Le média Cerveaux Non Disponibles est lui victime de la censure d’Instagram et de Facebook : voir plus bas dans la deuxième partie de cet article de blog. Tout notre soutien à ces 2 médias et à la Presse indépendante d’émancipation, libre de tout pouvoir d’État, des GAFAM, d’actionnaires, des milliardaires qui continuent de faire main basse sur les médias. En espérant que toute personne tenant au contre-pouvoir démocratique d’une presse libre et indépendante, d’émancipation, dénonce également ces censures présentes ou à venir et puissent soutenir à leur façon ces médias en difficulté. Car une fois la pente prise, qui sera le suivant ? Peut-être un jour nous-même.

Nantes Révoltée


 « En France, plus personne ne croit les médias dominants. Une étude révèle qu’à peine 30% de la population déclare encore « faire confiance aux médias ». Dans ce pays, la quasi-totalité des journaux et télévisions sont possédés par une poignée de milliardaires, majoritairement d’extrême droite. On nous impose au quotidien des débats sur la possibilité de tirer sur les Gilets Jaunes, la façon la plus brutale de traiter les musulmans ou de laisser mourir les non-vaccinés, la manière la plus efficace de détruire ce qu’il reste de conquêtes sociales.
[…]
Mais pour les tenants du pouvoir, cela n’est jamais assez. Il faut encore faire taire les voix, minuscules, qui tentent de faire vivre une information indépendante. Et puisque Nantes Révoltée donne la parole à celles et ceux qu’on n’entend pas, qu’on exploite, qu’on réprime, elle relaie aussi les appels à manifester. C’est sur ce point que le gouvernement veut dissoudre ce média.
[…]
Nous, lecteurs et lectrices, médias indépendants, soutenons Nantes Révoltée et nous opposons à la dissolution de médias indépendants, et comptons bien faire bloc contre l’offensive autoritaire du gouvernement à l’égard des voix divergentes. »

SOUTIEN À NANTES RÉVOLTÉE, POUR LA LIBERTÉ DE LA PRESSE !
Tous les médias devraient se révolter contre cette atteinte inouïe à la liberté de la Presse ! Mais une partie d’entre eux renvoient dos à dos extrême droite et extrême gauche. Comme si elles étaient de même « nature », indistinctes, minimisant ainsi l’extrême droite voire la cautionnant, comme pour suivre une petite musique de propagande sensée représenter l’air du temps, largement diffusée dans les médias des milliardaires. Pour suivre la réaction ! Et le ministre de l’intérieur, Darnamin, celui qui trouvait Marine Le Pen « trop molle », de braconner sur les terres de l’extrême droite, se posant en rempart de l’islamisme. L’émission (de propagande elle aussi) de Zone Interdite du dimanche 23/01/2022 « Face au danger de l’Islam radical, les réponses de l’État », lui offrait une tribune à deux mois et demi du premier tour de l’élection présidentielle pour montrer son volontarisme répressif et ainsi servir la campagne de Macron pour qu’il paraisse prendre à bras le corps les sujets obsessionnels des nationalistes identitaires comprenant Pécresse qui veut ressortir le Kärcher ! La dissolution annoncée de Nantes Révoltée participe également de cette cynique stratégie électorale.

Pour recontextualiser, voici l’intervention de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur (qui trouvait Marine Le Pen trop molle)


L’hallucinante réaction d’une partie de la Presse et élus locaux…

LA « GAUCHE » BOURGEOISE SE FAIT COMPLICE DE L’EXTRÊME DROITE ET REJOINT LE PARTI DE L’ORDRE ET DE L’INJUSTICE
Hallucinant cette trahison du centre-gauche bourgeois à Nantes, c’est à dire du PS ainsi que d’EELV (les écolos). Et dire que la candidate PS à la Présidentielle, Anne Hidalgo, s’insurgeait à bon compte contre le Z… Mais finalement, à la moindre vitrine brisée, ils rejoignent illico le parti de l’ordre, la macronie, la droite Pécresse et l’extrême droite, pour que rien ne change.

Où l’on retrouve aussi chez un proche du PS, Eric Chalmel, dessinateur du journal Presse Océan la désormais célèbre inversion accusatoire victimaire des nationaliste identitaires et autres réactionnaires de tous poils de type : « les antifascistes ? Ce sont eux les fascistes ! ». D’une logique implacable !

« Plutôt que d’affirmer une position claire contre l’extrême droite, cette gauche [bourgeoise] continue de se soumettre aux injonctions des réactionnaires. »

Évidemment, la chaîne d’extrême droite réactionnaire du parti de l’ordre s’est jetée sur le sujet…


2 POIDS, 2 MESURES !

DISSOLUTION POUR NANTES RÉVOLTÉE, PROTECTION POUR LES FASCISTES ?

– Il y a quelque chose de pourri au royaume de France –

➡️ Il est près de 17h, le 31 juillet 2021 à Nantes. Lors d’une manifestation contre le Pass Sanitaire, une bande d’une quarantaine d’individus charge le cortège avec des matraques métalliques, des poutres, des ceinturons. Les attaquants sont des néo-nazis. Il s’agit d’un commando d’extrême droite armé, mené par le Numéro 2 du Rassemblement National à Nantes. Sur cette photo, 6 hommes passent à tabac une personne au sol. Il y a deux matraques télescopiques en fer, une ceinture avec une boucle métallique, une poutre et des paires de poings. Et Wilfried Van Liempd, leader du RN. L’attaque, intégralement filmée, fait plusieurs blessés, sous les yeux de la police qui laisse faire. Les forces de l’ordre gazeront une fois le commando d’extrême droite parti.

➡️ C’était il y a 6 mois. Aucun attaquant fasciste n’a jamais été inquiété. Pire, le Rassemblement National a justifié les faits, et le chef du commando a même pu revendiqué son «action» dans les colonnes de la presse locale. Un commando néo-nazi, armé, dont les auteurs sont identifiés, et dont les actes sont assumés par un parti d’extrême droite : impunité totale. Zéro condamnation, zéro dissolution. Les élus restent muet. Personne n’a demandé à la droite et au RN de se «désolidariser» de ces actes. Darmanin n’a rien dit. Les médias n’en ont quasiment pas parlé. L’attaquant est aujourd’hui responsable au sein du parti de Zemmour.

➡️ 6 mois plus tard, c’est Nantes Révoltée, média indépendant qui couvre les mobilisations pour la justice et l’égalité qui est visé par une dissolution, parce que nous aurions relayé des appels à manifester contre l’extrême droite. L’État français écrase avec une férocité inouïes celles et ceux qui luttent, écologistes, Gilets Jaunes, syndicalistes, féministes ou antifascistes, et couvre les violences d’extrême droite. Les groupuscules identitaires et néofascistes agressent chaque semaine dans une indifférence et une impunité totale. Et celles et ceux qui résistent sont réprimés. Le macronisme est une autoroute vers le fascisme.

Le sujet traîté par des médias indépendants




Quelques articles de Nantes Révoltée sur le sujet


Pour retrouver d’autres articles sur le sujet vous pouvez vous rendre sur le site de Nantes Révoltée mais également pour les soutenir :

Cerveaux Non Disponibles



DANGER SUR LA LIBERTÉ DE LA PRESSE !
Ici c’est Cerveaux non disponibles qui est censuré par des géants du web : Instagram et Facebook. Après la menace de dissolution de Nantes Révoltée, la situation de la liberté de la Presse dans notre pays est plus que préoccupante !
Tous les médias devraient dénoncer publiquement cette situation… Car se taire revient à cautionner et une fois la pente prise, qui sera le suivant ?

Besoin de vous pour relayer notre communiqué sur tous les réseaux sociaux, et notamment Instagram. Merci !
———-
Samedi 22 janvier, notre compte Instagram Cerveaux non Disponibles a été désactivé, sans explication. Le message expliquait qu’Instagram examinerait sous 24H les informations concernant notre compte. 72h après, nous n’avons reçu aucun message et le compte est toujours totalement désactivé.

Cette suppression est extrêmement grave pour notre média puisqu’Instagram est depuis plusieurs mois notre source principale d’audience avec plus de 160 000 abonnés. En effet, notre Facebook (500 000 abonnés) est depuis deux ans progressivement déréférencé pour arriver aujourd’hui à une audience moins forte que notre instagram.

Cette suppression d’Instagram associée à notre déréférencement Facebook invisibilise totalement notre média et ses contenus. Dans une période aussi compliquée socialement et politiquement que celle que nous vivons, et à quelques mois des élections présidentielles, nous pensons, sans être paranos, que cela n’est pas le fruit du hasard.

Notre média est certes militant, mais il propose des points de vue différents, parfois contradictoires. Il s’agit d’un média collectif et participatif. Nos seules lignes politiques sont des digues : contre toute forme de racisme (islamophobie, négrophobie, antisémitisme), de sexisme et d’intolérance vis à vis des différences.

Nous avons eu la preuve (screen à l’appui) que nos signalements et séries de blocage sur Facebook ont été le fruit d’opérations concertées de la part de militant tantôt d’extrême droite, tantôt pro Macron. Des personnes se concertent pour signaler comme « appel à la haine » certains contenus relevant pourtant du journalisme et de la couverture médiatique. Les robots font remonter le signalement. Facebook/Instagram décide ensuite d’y répondre favorablement (ou non).

C’est donc un mouvement à la fois d’une partie de l’échiquier politique ouvertement raciste et des GAFAM qui appuient leurs requêtes qui aboutit à une véritable censure de certains médias. Dans le même temps, des gros médias (papiers, radios, tv et/ou digitaux) ainsi que des média indé ouvertement racistes continuent de diffuser ouvertement leur haine, qui elle, est pourtant clairement interdite par la loi.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si, quelques jours après la suppression de notre Instagram, Nantes Révoltée, autre média autonome important dans le paysage français, est menacé de dissolution suite à des demandes de membres de La République En Marche et des Républicains. Officiellement, suite à une manifestation antifasciste que le média nantais aurait promue puis couverte et ayant donné lieu à des vitrines brisées !

On peut ne pas être d’accord avec la ligne éditoriale d’un média comme Nantes Révoltée, ou comme CND. Mais il est très inquiétant de pouvoir se réjouir, ou, à défaut, s’accommoder d’une censure de médias qui tentent de proposer une vision alternative de la société et des espaces de débats et réflexions. Une monde où Cnews et BFM pourraient propager tous les discours les plus violents et dangereux mais qui interdirait toute contradiction à ce type d’appel à la haine… sous prétexte de lutter contre la haine !

Il fut un temps où notre société sacralisait la liberté de la presse, la pluralité des opinions et le respect des différences de vision du monde. Un temps où seuls les propos racistes et négationnistes pouvaient faire l’objet de censure. Aujourd’hui, le renversement est total.

Ne pas s’en inquiéter, même sans être responsable de cet état de fait, c’est déjà prendre position.

Découvrez aussi leur site internet



Plus que jamais, n’hésitez pas à suivre, soutenir si vous en avez les moyens, des médias libres et indépendants, comme ceux présentés dans cette liste

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s