Revue de presse au 10/01/2022

Édito



LA STRATÉGIE DE LA DIVERSION

Ci-dessous un article intéressant sur les mesures de protection anti-covid en milieu militant et les problématiques qu’elles soulèvent…

Rappelons encore une fois s’il en est besoin : le vaccin est certes imparfait mais protège. C’est mieux que rien mais ne doit pas être la seule mesure de protection : ventilation, purificateurs d’air, détecteurs de CO2, masques FFP2 à produire d’où la nécessité d’investissements dans cette industrie et surtout se diriger vers les personnes les plus fragiles qui auraient besoin en priorité d’être vaccinées (les plus âgées ou avec des comorbidités), port du masque en intérieur quand cela est possible, tests gratuits, rotation du travail etc. Une levée des brevets serait également nécessaire pour une vaccination mondiale mais Biden ne l’entend pas ainsi et Macron s’en tape complètement : il ne fera rien pour plaider cette cause… De plus, une socialisation des laboratoires pourrait permettre de reprendre en main notre industrie pharmaceutique, ce qui nous permettrait de contrôler les prix et d’être plus maîtres de notre politique sanitaire.

Et bien sûr, la gestion de Macron et de son gouvernement est plus que critiquable, comme l’est leur pass vaccinal autoritaire fracturant la société. Sa stratégie de désigner à la vindicte les non-vaccinés comme boucs émissaires est immonde. D’autant plus que 40% des non-vaccinés ne le sont que par difficulté d’accès, selon une étude de l’Inserm.

Concernant la stratégie provocatrice du chef de l’État, Jeremy Ward, sociologue à l’Inserm et spécialiste des questions de vaccination disait : « Dans le manuel, c’est en numéro 1 des choses qu’il ne faut pas faire. Jouer la confrontation, voire insulter le public, sans prendre au sérieux les doutes que les personnes ont et se placer dans une position paternaliste, c’est contre-productif. »
SOURCE : Qui sont les non-vaccinés qu’Emmanuel Macron veut « emmerder » ? – PUBLIC SÉNAT
Quoi qu’il en soit, nous ne devons pas continuer à être dépendants de l’agenda du pouvoir sans imposer le nôtre et sans vision stratégique. De toujours rester que dans le « contre », sans jamais proposer d’idées positives, c’est à dire des propositions concrètes, structurelles et pérennes. Et être en colère, indigné ne suffit pas.
Lire à ce sujet :
“La colère ne peut pas caractériser un camp, elle n’est une garantie de rien politiquement. » François Bégaudeau X Frustration (I).

Qui plus est, la campagne présidentielle arrivant, ne tombons pas dans le panneau à dépenser notre énergie en surréagissant aux petites provocations minables de Macron ou autres candidats et donc en allant sur leur sujet de débat ou plutôt de diversion.

Ainsi est minorée la question de l’état déplorable de l’hôpital par sous-financement et des autres services publics. Ainsi que celle de l’écologie, de la baisse du niveau de vie de nombre de Français, bref, tous les autres sujets.

Pas plus que nous ne devons tomber dans la diversion macroniste visant à focaliser sur la pandémie, nous ne devons pas tomber dans celle réactionnaire de la droite et de l’extrême droite jouant également sur les peurs : celles de l’immigration et des dits « migrants », des minorités, de l’insécurité, des jeunes de banlieue, des noirs et des arabes et pour couronner le tout, le grand fantasme paranoïaque du Grand Remplacement, théorie introduite en France par l’antisémite d’extrême droite Renaud Camus !

Imposons nos thèmes de campagnes sur des valeurs humanistes, de justice sociale et écologique… c’est un monde radicalement nouveau que nous aurons à gagner !


Sur l’étude de l’INSERM citée plus haut :


Local




📣 Dans le cadre de la campagne Un ti da bep hini/Un logement pour tou.te.s nous partageons l’appel à un rassemblement le 13 janvier devant le tribunal de Lorient à 16h en soutien à Pascal qui passe en jugement pour avoir occupé une maison vide à Belle-Île en mer, action ayant eu pour but de dénoncer le problème du logement sur l’île.

⚫ La CNT interpro-Brest est signataire de l’appel 🔴



National





Voilà voilà

🗳️ LE PARLEMENT EMMERDE LA POPULATION

A 5H26 du matin ce 6 janvier 2022, les députés ont voté le « Pass Vaccinal ». Le Parlement a donc validé la « stratégie » du président Macron : « emmerder » les non-vaccinés plutôt qu’appliquer de véritables mesures sanitaires.

➡️ Alors que l’OMS propose une stratégie du « convaincre plutôt que contraindre » et précise que l’obligation vaccinale doit être un « dernier recours ». Alors que des multinationales pharmaceutiques font des profits records sur des vaccins privés sous brevet. Alors que le PDG de BioNTech, qui travaille sur les vaccins Pfizer, explique que « les triple-vaccinés sont susceptibles de transmettre la maladie », qu’il « est évident que nous sommes loin des 95%» d’efficacité et que le vaccin a «une baisse très rapide de l’efficacité, même après trois doses. Après trois mois, celle-ci retombe à 25%» Macron, le gouvernement, la majorité et leurs alliés déguisent une obligation vaccinale sous forme de « Pass», et optent pour une gestion uniquement répressives. La plupart des libertés fondamentales seront remises en cause, numériquement, tous les quelques mois, selon les dernières injonctions « sanitaires » d’un pouvoir criminel.

➡️ Dans le même temps, il n’y a toujours pas de purificateur d’air dans les écoles, pas de distribution gratuite de masques FFP2, pas de plan de soutien pour les salariés, pas de moyens supplémentaires pour la santé. Dans le même temps, le gouvernement ferme des milliers de lits, renvoie des soignants, réprime tout ce qui bouge, et détruit l’hopital public. Ce gouvernement qui nous a menti sans relâche depuis deux ans, sur tous les sujets ;

➡️ Le « Pass Vaccinal » comme le « Pass Sanitaire » n’ont aucun objectif scientifique ni sanitaire. Il ne s’agit que d’une mesure de contrôle sociale. Une gestion technopolicière de la population, sous couvert d’état d’urgence. Avec l’inscription durable d’une société de contrôle numérique, la voie est ouverte pour un monde entièrement fait de checkpoints, de scannages, de surveillance d’une partie de la population par une autre, un monde de « crédit social » à la chinoise. Un monde de cauchemar. Ce qui se passe, avec une rapidité ahurissante, « pour notre bien », est gravissime.



« «Les mesures exceptionnelles» appelées par la pandémie doivent se conformer au principe de légalité et pour cela s’avérer strictement nécessaires, proportionnées et adaptées aux risques sanitaires encourus«, estime-t-elle. Ses craintes concernant en particulier les 12-18 ans qui se retrouvent dans »une situation particulière« qui »justifie«, selon la Défenseure des droits, leur exclusion du dispositif.

L’accord des parents est obligatoire pour les moins de 16 ans. Ils pourront donc être privés de l’exercice de leurs libertés pour une décision qui ne relève pas d’eux. «Les formes sévères affectant rarement les mineurs, l’argument consistant à justifier le passage du passe sanitaire au passe vaccinal par la nécessité d’alléger la pression sur le système hospitalier ne peut être valablement avancé pour ce qui les concerne», affirme la Défenseure des droits dans l’avis. »


☠️ PASS VACCINAL : «AUCUNE LIMITE DANS LE TEMPS»

– Entrée dans une nouvelle ère –

Cette nuit, le parlement français a donc voté la loi sur le « pass vaccinal », une mesure liberticide inédite. Au prétexte de vaccination, des millions de personnes deviennent auxiliaires de police, des millions d’autres des parias. Le contrôle numérique de la population devient total. Nos droits fondamentaux sont suspendus à un chantage numérique. Quiconque refusera la 3ème, 4ème ou 5ème dose, ou toute autre injonction « sanitaire » gouvernementale rejoindra la catégorie des « non-citoyens » exclus de la société.

Le plus grave est que cette mesure n’a « aucune limite dans le temps » selon Jean Castex. Le pass vaccinal est donc l’instauration du contrôle social pour l’avenir. Pour rappel le Pass Sanitaire imposé en plein été devait être « exceptionnel » et « temporaire ». Comme l’état d’urgence d’ailleurs. En quelques mois, le gouvernement aura déclaré successivement :

1-Il n’y aura pas de Pass sanitaire en France

2-Finalement si, mais il ne touchera pas la vie quotidienne

3- Bon … il touchera la vie quotidienne et réduira fortement les libertés, mais jusqu’au 15 novembre seulement

4-En fait il sera prolongé après le 15 novembre, jusqu’en juillet 2022

5- A présent, c’est le Pass Vaccinal, encore plus strict et liberticide, sans aucune limite dans le temps. Autrement dit, potentiellement pour toujours. Nous sommes condamnés à être scannés et contrôlés pour le reste de nos vies, ou en tout cas, à chaque fois qu’un pouvoir le décidera. Nous entrons officiellement dans une nouvelle ère.

Si tout le monde avait su cela dès l’été dernier, peu de gens auraient accepté. C’est une technique de manipulation de base. Il s’agit de fabriquer le consentement. Faire accepter une situation difficile mais temporaire, pour cause « d’urgence », puis de la prolonger. Un concept désigne l’absence de possibilité de faire machine arrière sur les questions sécuritaires : « l’effet cliquet ». L’antiterrorisme, l’état d’urgence sanitaire et plus généralement les états d’exception ne permettent pas de retour en arrière. Une fois leurs mesures incorporées, il est quasiment impossible de les supprimer.





J’♥️ l’hôpital public
Soutien aux soignants ✊
SOURCE : vidéo de la Cgt Chu Toulouse qui date de plus de 3 ans mais est toujours d’actualité :

Conspis


Bon c’est vrai qu’ils sont un peu flippants là les antivax militants !…



… mais de là à trier les citoyens entre eux, le bon grain de l’ivraie !…


… en même temps – comme dirait notre vénéré et vénérable Président, grand timonier par delà l’éternel – ça aussi c’est assez flippant !

Mais où on va là ?!?…


Répression



🔴 #ViolencesPolicieres

« Un bicot ça nage pas » : Jusqu’à six mois de prison ferme pour des policiers après l’affaire révélée par Taha Bouhafs

1 policier condamné à 6 mois de prison (sursis) pour injure raciste.

4 policiers condamnés à 1 an de prison dont 6 mois ferme pour violences en réunion par PDAP.

1 policière prend 12 mois de prison (sursis) pour non empêchement d’un délit.

4 policiers interdits d’exercer pendant 1 an.

#racisme #police #justice




🔥 2021 : LE BILAN DU CAPITALISME

Le bilan de l’année 2021 pour l’humanité :

➡️ Pandémie incontrôlable

➡️ Accélération du désastre climatique

➡️ Extinctions de masse, effondrement de la biodiversité

➡️ Dérive autoritaire généralisée

➡️ Contrôle numérique de la population

➡️ Montée des fascismes

➡️ Médias contrôlés par une poignée de milliardaires d’extrême droite

Mais aussi :

➡️ Profits records en bourse, le CAC 40 monte de 30%, du jamais du en 20 ans.

Noubliez jamais cette phrase de Victor Hugo, en 1869 :

« C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches »



Contrôle social


Nous partageons ici cet article histoire aussi de parler un peu d’autre chose que ce qui est dicté ces derniers jours par l’agenda politique du pouvoir. Afin d’évoquer les sujets économiques et sociaux soigneusement évités par les politiques en place ainsi que moult réactionnaires avec leurs délires identitaires : les inégalités augmentent, les pauvres sont de plus en plus fliqués et les nouvelles technologies (algorithmes) sont utilisées à cette fin. Pour nous ficher, croiser les données des multiples fichiers d’organismes sociaux, nous surveiller et nous contrôler, en l’occurrence ici pour fliquer les chômeurs sensés selon l’antienne néolibérale être responsables de leur sort. Or on rappelle que selon Libération il y a treize fois plus de chômeurs que d’emplois vacants en France : https://www.liberation.fr/economie/il-y-a-treize-fois-plus-de-chomeurs-que-demplois-vacants-en-france-20210922_TOHGPIVLV5FABAP5NI5XH6GW3A/. Dans ce contexte économique, la « réforme de l’assurance chômage » et les méthodes de Pôle Emploi apparaissent d’autant plus abjectes !

Mais globalement c’est vers cette « société de vigilance » chère à Macron que nous nous dirigeons… Et La Quadrature du Net le documente depuis des années en étant toujours clairs et précis, en un mot, factuels :

« Un outil tel que le « Journal de la recherche d’emploi » est finalement à apprécier dans un contexte de développement sans précédent des politiques numériques de contrôle social depuis les années 2010. Porté par un discours néolibéral mortifère de « lutte contre l’assistanat », en vogue en cette période électorale, le renforcement institutionnel des politiques de contrôle s’est accompagné d’un accroissement du volume de données collectées sur les allocataires de prestations sociales. Ceci a été accompli via l’interconnexion de fichiers administratifs ainsi que via l’extension du droit de communication pour les agent-e-s en charge du contrôle. C’est en 2013 qu’ont été créés les premiers postes d’agent-e-s dédiés spécifiquement au contrôle à Pôle emploi… »


Fachos








Médias





Nous vous recommandons vivement de suivre le travail de la sociologue Claire Sécail qui analyse l’émission de Cyril Hanouna sur C8 Touche Pas à Mon Poste et met en avant la propagande éhontée de celle-ci pour le candidat de Vincent Bolloré à la Présidentielle, à qui appartient en partie  la chaîne par son actionnariat dans le groupe Canal.





MISÈRE DE LA « PHILOSOPHIE »

Un article très factuel sur le « philosophe » médiatique (comme BHL) réactionnaire et sa petite entreprise de pleurnicherie victimaire. Rappelons que celui-ci croit au Grand Remplacement, théorie paranoïaque et raciste de l’antisémite d’extrême droite Renaud Camus, ça vous situe un homme ! Par Acrimed :

« Dans l’ouvrage Les imposteurs de la philo paru aux éditions Le Passeur en 2019, Michel Onfray assène dans la préface qu’il rédige avec gourmandise :

Faute de fond, il ne reste à ces nouveaux sophistes que la forme. D’où l’abondance chez eux des effets rhétoriques, des jongleries faussement dialectiques, des sophisteries énoncées avec le ton du magicien, de paradoxes souvent compagnons de route de paralogismes ou de purs effets de langage, comme s’il s’agissait de briller dans un perpétuel concours de rhétorique – ou dans un dîner mondain dont il faudrait être le centre en étant nulle part, donc partout. Le tout en citant ponctuellement Epicure ou Platon, Hegel ou Spinoza, Camus ou Sartre comme on saupoudre de ciboulette un plate très allégé.

On n’est jamais mieux portraituré que par soi-même ! »


Analyse


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s