Revue de presse au 27/12/2021

Local



National


Nouveau scandale sanitaire en approche. Décidément, pour parer à ses défaillances personnelles, l’état ne connait que la technique de la carotte et du bâton dirigée vers sa population.

🏥 A PARTIR DU PREMIER JANVIER, LE PASSAGE AUX URGENCE EST PAYANT

C’est une nouvelle étape dans la privatisation de la santé, et vers l’exclusion des plus précaires d’un accès au soin. Le gouvernement met en place un « forfait patient urgence » de 18€ dès le 1er janvier 2022. Dans quelques jours donc.

Le « forfait urgences » est une somme à verser si vous passez aux urgences hospitalières et que ce passage n’est pas suivi d’une hospitalisation. La somme n’est pas remboursée par la sécurité sociale.

Ce « forfait urgences » s’inscrit dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2021. L’objectif affiché du gouvernement est de « désengorger les urgences ». On imagine parfaitement les conséquences d’un tel choix : comme il est impossible de savoir à l’avance si on va finir ou pas hospitalisé, les personnes qui ne pourront pas payer ce « forfait » risquent de se priver de soin. Bientôt un « forfait école » pour scolariser son enfant, ou « pompiers » en cas d’incendie, pour « désengorger » les services publics ?

Plus grave, cette décision, qui passe pour le moment inaperçue, renforce la marchandisation de la santé : il faudra sortir sa carte bleue pour être admis aux urgences. C’est une attaque supplémentaire contre la sécurité sociale, et le principe de l’accès gratuit et pour tous à la santé. Car en principe, c’est à cela que sert l’argent public. Aux besoins vitaux, au bien commun. Pas à faire des cadeaux aux millionnaires, acheter des homards et des blindés, ou subventionner des médias boueux.




Gilets Jaunes




Financé par KMBO

UN PEUPLE, un film d’Emmanuel Gras.

Des hommes, des femmes, des citoyens qui se mobilisent dans toute la France. C’est le début du mouvement des Gilets jaunes.

Au cinéma le 23 février 2022.

En partenariat avec Mediapart, la Ligue des droits de l’Homme Mr Mondialisation Politis.fr et Attac France


Surveillance


🤖 PANDÉMIE SÉCURITAIRE : UNE PUCE SOUS LA PEAU POUR SCANNER SON PASS SANITAIRE

– Une entreprise suédoise teste actuellement l’implant d’une puce électronique sous la peau en guise de QR code –

Incroyable mais vrai : une puce dans le corps pour faire scanner son Pass Sanitaire. Il ne s’agit pas d’une paranoïa futuriste, ni d’une théorie « complotiste » : c’est une expérimentation réelle, ici et maintenant.

Ce n’est pas un scénario de science-fiction : ça se passe en Suède. Cette puce est déjà commercialisée par l’entreprise Epicenter. Depuis plusieurs années, quelques milliers de suédois et suédoises se sont fait injecter cet implant électronique sous la peau, pour remplacer « clés, cartes de visite, billets de train …» Selon ses promoteurs, cette puce qui fait la taille d’un grain de riz, et peut être injectée par une seringue dans la main ou le bras, « n’émet de données que lorsque la main se retrouve en contact avec un lecteur de carte NFC (Near Field Communication). Sans batterie et sans signal, elle s’active uniquement au contact de capteurs. » A l’origine, ce produit était proposé de façon « ludique », pour entrer en boite de nuit par exemple.

Avec la généralisation du Pass Sanitaire au niveau mondial, cette invention est imaginée par Epicenter pour remplacer le QR code désormais obligatoire. Cette adaptation au contexte pandémique existe donc déjà, mais elle n’est pas encore commercialisée. Le fait même qu’elle soit pensée, réfléchie et fabriquée en dit long sur l’accélération totalitaire des sociétés de contrôle, et la surveillance des corps.

Certains médias tentent même déjà de « vendre » cette puce corporelle en la présentant comme une innovation bénéfique : « avec une telle puce, le pass sanitaire est toujours sur soi. Plus de problème de batterie sur son téléphone ou de perte de l’attestation papier » écrit par exemple le quotidien Ouest-France. BFM TV évoque le cas d’une suédoise, Ulrika Celsing, qui « fait partie des 3000 adeptes » : pour elle, « finie la sempiternelle quête de ses clés dans son sac à main. Pour entrer au bureau, elle fait simplement glisser sa main sur un petit boîtier, tape son code et la porte s’ouvre. » Pratique et indolore selon la chaîne de télévision : « Hormis une vague douleur quand la seringue a inséré la puce dans sa main gauche, Ulrika n’a rien senti et utilise son implant presque quotidiennement. » Bref, que des avantages selon ces médias !

Les ténèbres gagnent. L’extinction des contre-pouvoirs en Occident et l’aveuglement de la gauche face aux mesures liberticides justifiées par la pandémie est chaque jour plus sidérant. Une fois ces technologies imposées à la population, il n’y aura ni échappatoire, ni retour en arrière possibles.

Une source : https://www.ouest-france.fr/…/covid-19-une-entreprise…


Répression


🔊 PROCÉDURE JUDICIAIRE CONTRE DES ARTISTES APRÈS UNE CHANSON CONTRE LES VIOLENCES POLICIÈRES

– Cancel culture –

En France, la police a tous les droits : prendre une vie, mutiler, humilier, arrêter de façon arbitraire, obtenir toujours plus de moyens et de cadeaux. Elle a aussi le droit de faire taire celles et ceux, de plus en plus rares, qui la critiquent. Le ministère de l’Intérieur tente de poursuivre trois personnes qui ont chanté dans le morceau de rap «13’12 contre les violences policières». Voici le communiqué des artistes qui ont participé au morceau :

« Face aux innombrables violences policières et en solidarité avec les victimes et familles de victimes de violences policières, nous sommes 33 rappeurs-ses à avoir élevé la voix pour les dénoncer dans un morceau mêlant colère et cris d’alerte sous la forme d’un clip intitulé

13’12 contre les violences policières, paru sur internet le 13/12/2020 à 13h12.

Plusieurs d’entre nous avons depuis lors fait l’objet de plaintes déposées à ce sujet par Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et avons été auditionné.e.s par la police :

➡️ L’1consolable, accusé d’injure publique envers une administration publique. Extrait concerné : « […]Tous les keufs sont des raclures […]»

➡️ Billie Brelok, accusée d’injure publique envers une personne dépositaire de l’autorité publique. Extrait concerné :

« Eh, Darmanin, check bien ton reflet dans les flaques de pisse de ta vie de chien à puces. Ce monde t’a échoué par le trou de balle. T’es qu’un frotteur de bus. Un pointeur de plus[…] »

Ces plaintes constituent une atteinte inacceptable à notre liberté d’expression, visant tant à invisibiliser les violences policières et la manière dont elle font système, qu’à criminaliser les voix qui s’élèvent pour les dénoncer.

Nos mots, nous les avons choisis, nous les avons pesés, nous les avons élus parmi d’autres pour dire notre colère, et c’est un choix sans marche-arrière. Nous ne sommes disposé.e.s ni à nous taire, ni à nous excuser.

Menacés d’une amende de 12000€ chacun, nous refusons de voir la liberté d’expression concédée en privilège à ceux qui auraient les moyens de se l’offrir. Il est inacceptable pour nous d’avoir à acheter nos propres paroles.

Mais plus encore de voir censurer et museler la dénonciation de l’abus de pouvoir exercé dans la violence policière systémique banalisée, comme dans la violence sexuelle normalisée -car il est aussi question de cela, dans la police comme ailleurs, et notre prise de position contre les violences policières est indissociable d’une prise de position anti-sexiste, mais aussi anti-raciste, anti-coloniale et anti-capitaliste.

Au cours des auditions nous avons appris que d’autres participant.e.s seraient convoqué.e.s pour être auditionné.e.s par la police à leur tour.

Notre but premier étant de soutenir financièrement les victimes et familles de victimes, le CD 13’12 contre les violences policières, dont les bénéfices des ventes leurs sont intégralement reversés avec l’aide de Désarmons-Les, est toujours disponible à la vente sur HelloAsso. Nous percevons donc aussi ces plaintes comme une offense indirecte de plus faite par M. Darmanin à ces victimes et leurs familles.

Le clip est toujours disponible en ligne ici : https://youtu.be/sm3azYvsg5k

Notre colère, son aplomb et sa détermination demeurent intacts. »

VII, Akeron, Aladoum, Assemblée des Blessés, Ben Akara (HPS), Billie Brelok, Démos (ACS), Désarmons-Les, Djamhellvice, E.One (Première Ligne), Erremsi, Fl-How, Gaiden, Kaïman Lanimal, Kimo (Libres Ratures), K.Oni, Lili (Crew Z.1.D), L’1consolable, Mod Efok, Monsieur M, Nada, Nodja, Ramata Dieng, Res Turner, Saïdou (Sidi Wacho), Saknes (La Jonction), Siren, Skalpel, Sly2, Source-media, Sticky Snake (L’Alerte Rouge), Temsis (ACS), Tideux, Turiano (HPS), Vies Volées, Ywill (La Jonction).


Un petit cadeau de Noël, en accès libre.

Présidentielle 2022


Pour ceux qui comme la @PrimairePop ont la mémoire courte et réclament naïvement, bêtement une primaire de la « gauche » incluant le PS, sans aucune vision stratégique, voici vers quoi cela risquerait de nous abaisser : le moins disant social ! #sociauxtraîtres #Hidalgo



« S’il le faut on ira chercher Christiane Taubira dont l’humanisme et le don de poésie ramèneront d’un coup l’union des gauches plurielles et le capitalisme à la raison. » F. Lordon



Souvenez-vous…


🔴 LE MIRAGE TAUBIRA🔴

– Texte de Nicolas Framont, rédacteur en chef de Frustration –

«On s’embête à donner des arguments politiques, programmatiques, expliquant pourquoi une candidature Taubira reproduit les dogmes en vigueur depuis 30 ans, mais pourquoi s’emmerder? Le groupe social qui la soutient aime cette société-là, pour ses membres la vie est une fête.

Pour eux, contester les injustices est une posture. Tout comme « faire des efforts pour sauver la planète ». Ils (la sous-bourgeoisie citadine) aiment les gestes qui ne servent à rien, qui ne changent rien, car le monde tel qu’il est leur va, fondamentalement. Par contre, ils aiment bien être « bien représentés », par quelqu’un qui a du goût, de la culture.

Le pire évènement politique de leur vie? Pas la loi travail, pas la taxe carburant, pas la fin de l’ISF: quand Sarkozy a officialisé sa relation avec Carla Bruni à Disneyland, « quel gros beauf ! ».

Cette classe sous-bourgeoise, celle qui dirige la vie intellectuelle, médiatique et artistique du pays, a une conception esthétique et égocentrique de la politique. Et par conséquent, qu’importe finalement ce que fera Taubira, ils la veulent. Un point c’est tout.

C’est dans ces moments-là que l’on peut mesurer que la lutte des classes ne se manifeste pas toujours dans la violence mais aussi dans la douce indolence de ceux qui ont les moyens de s’en foutre de notre avenir. Leur dilettantisme politique est une insulte à tous ceux qui luttent.»

Nicolas Framont, auteur de « La guerre des mots »

Rédacteur en chef de Frustration


En résumer vidéo avec Nicolas Framont, co-rédacteur de Frustration Magazine et chroniqueur pour Le Média TV

« Il est pourtant certain qu’une fraction de l’électorat de gauche, plutôt urbain et diplômé, soit séduite au plus haut point. »

« L’ancienne garde des Sceaux n’est pas apparue comme une figure majeure de l’opposition à Emmanuel Macron. Il est vrai que son programme de 2002 préfigurait nombre de mesures adoptées par l’actuel président : suppression progressive des cotisations sociales dans le financement de l’assurance maladie, retraite par capitalisation et baisse de l’imposition pour les plus hauts revenus… Ses projets étaient même plus ambitieux encore, proposant une présidentialisation accrue (par la suppression du poste de premier ministre) ou la mise en place d’une Europe fédérale. Son passage au ministère de la Justice n’a pas été marqué par une inflexion particulière en faveur des classes populaires – au contraire. »


ÉCONOMIE, JUSTICE SOCIALE : LE VRAI VISAGE DE TAUBIRA

« Taubira, c’est une militante sur les questions sociétales qui est extrêmement douée… Mais sur l’économique, n’oublions pas qu’elle est restée très longtemps dans le gouvernement Valls. […] Le CICE, la loi travail, les baisses de dotations aux collectivités locales… Ça ne l’a pas dérangé ! »

Dans ce nouveau numéro de L’instant Porcher, notre journaliste Lisa Lap et l’économiste Thomas Porcher décryptent les enjeux autour de l’hypothétique primaire de la gauche et de la possible candidature de l’ancienne ministre de la justice de François Hollande.

Émission complète : https://www.lemediatv.fr/…/macron-sur-tf1-la-grande…


Manuel Valls : c’était ça aussi le quinquennat Hollande (répression violente des manifestations contre la Loi travail, proposition de déchéance de nationalité)


Anti-pass sanitaire, Nicolas Dupont-Aignan a été testé positif au Covid il y a dix jours. Cas contact, il n’a prévenu personne. Il s’est depuis isolé, mais il a sans doute participé à la diffusion du virus



Nicolas Dupont-Aignan refusait de dire à ses équipes qu’il avait le Covid. Démissions en cascade dans son entourage « C’est criminel! » lâche l’un d’eux https://lopinion.fr/politique/demissions-dans-lequipe-de-nicolas-dupont-aignan?utm_source=twitter… par

@LucasHelin

@lopinion_fr




Fachos






Débunkage


« « Il y a des gens qui savent, le gouvernement sait ce que je sais maintenant… Ça va faire du bruit », dit l’homme politique, fondateur du Puy du Fou, désormais soutien d’Éric Zemmour dans la campagne présidentielle. »



Médias



Sur la dégradation néo-poujadiste de la télévision
« Les 45 % des chômeurs indemnisés touchent en moyenne 840 €. Vous culpabilisez des gens qui sont dans la précarité, en leur expliquant qu’ils sont responsables de leur situation. Ils n’ont pas affaire à une information, mais a du matraquage idéologique »


« Le 14 octobre 2021, France Stratégie, « organisme d’expertise et d’analyse prospective » travaillant auprès du Premier ministre, a publié un bilan de la réforme de la fiscalité du capital menée par Emmanuel Macron. Il s’agit du troisième rapport de ce comité d’évaluation depuis 2019, chargé de mesurer les effets de la transformation de l’ISF en IFI (Impôt sur la fortune immobilière) et de la mise en place de la « flat tax ». (…) le rapport « livre des conclusions peu encourageantes quant à l’efficacité du fameux « ruissellement » par lequel, assuraient le chef de l’État et sa majorité, les montants moins taxés iraient irriguer l’économie et, ainsi, profiteraient à tous les Français. » »

« Désinformer est un métier. Suite à la publication du rapport de France Stratégie de 2021, matinaliers et experts des radios se sont particulièrement illustrés en la matière. Tous les ingrédients étaient pourtant réunis pour qu’une information digne de ce nom ait lieu dans les médias : un rapport d’une institution officielle, documenté et argumenté ; une réforme majeure voulue par le président de la République ; une pré-campagne présidentielle, où le quinquennat Macron est prétendument « mis en bilan »… Et pourtant, les matinales ont choisi de détourner les yeux, l’éditocratie mobilisant son pouvoir d’agenda pour en exclure la question des inégalités et de la concentration des richesses. Ainsi va le cirque médiatique. »


On fait le point sur les médias


Écologie





International




Analyse



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s