Revue de presse au 06/12/2021

AGRESSION D’ACTIVISTES PACIFISTES DE SOS RACISME PAR DES SOUTIENS D’UN PÉTAINISTE MAURASSIEN :

Voilà bien l’extrême droite qui, fidèle à sa tradition historique et galvanisée par les discours racistes et islamophobes de leur idole attaque brutalement des militants antiracistes pacifistes ! Lâches, ils le font en meute.

Probablement, les trolls fascistoïdes useront de leur procédé rhétorique favori, l’inversion accusatoire : les victimes sont des bourreaux (ou du moins l’avaient-elles bien cherché), « les antiracistes, ce sont eux les vrais racistes ! », les antifascistes sont des fascistes, les minorités opprimées oppriment et bla et bla etc. etc. et nous en passerons comme conneries dans le genre…

Et si Nosferatu ferait presque parfois passer Marine Le Pen pour une enfant de cœur, globalement, les idées sont les mêmes. Également, il suffisait de suivre un tant soit peu les récents débats de Les Républicains pour désigner leur candidat à la Présidentielle, pour se rendre à l’évidence que le même venin infuse largement leur discours.

Il est donc vraiment temps que ce pays se réveille pleinement pour stopper l’extrême droite et ses idées nauséabondes qui empoisonnent toujours un peu plus le débat public, sa violence ! Et pour cette Présidentielle, ça commence à faire une tripotée de candidats à contrer.
Nous ne pourrons le faire qu’en proposant une vision égalitariste et de justice, inclusive et tolérante, « pour l’honneur des travailleurs, pour un monde meilleur », à des années-lumière des idées d’extrême droite.

JACLINE MOURAUD ET BENJAMIN CAUCHY, ANCIENS GILETS JAUNES SOUTIENNENT ZEMMOUR : LES IDÉES D’EXTRÊME DROITE N’ONT RIEN À VOIR AVEC CE POURQUOI NOUS NOUS SOMMES SOULEVÉS !
Nous le fîmes à cause de hausses de dépenses contraintes (carburant, loyers, électricité, gaz, denrées alimentaires…), ainsi que pour plus de démocratie. Beaucoup d’entre nous, en périphérie des villes ou dans les campagnes, subissons aussi la dégradation des services publics, leur éloignement voire leur disparition. Le sentiment d’avoir droit de légitimement vivre dignement nous habitait, une nécessité de justice grandissait alors que le mouvement était de plus en plus réprimé, avec son lot de mutilés ! Beaucoup avaient retrouvé la fraternité sur les ronds-points, la solidarité, l’entraide…
La devise républicaine (liberté – égalité – fraternité) fut parfois brandies. Notre combat, souvent très dur, ne doit pas aboutir à cautionner aujourd’hui tout l’inverse, les politiques les plus autoritaires et inégalitaires, intolérantes, excluantes, discriminantes et réactionnaires.
Et toujours les prix d’augmenter, ces mêmes dépenses contraintes… Le capitalisme nous conduit toujours un peu plus dans le mur : crise économique, climatique etc. L’extrême droite nous divertit des causes économiques qui font notre misère, préférant nous désigner des boucs émissaires, souvent des pauvres : migrants, musulmans, jeunes de banlieue. Bien sûr, ils ne pointeront jamais les puissants !
Ne soyons pas dupes et, face à la violence d’extrême droite, au chauvinisme, au rejet de l’Autre, préférons la tolérance, l’égalité, la justice et la dignité !

Vous trouverez plus bas toutes les vidéos de journalistes indépendants concernant le meeting du candidat raciste néo-maurassien (le juif comme ennemi de l’intérieur étant remplacé par le musulman). Mais sinon celle-là résume bien les faites :


Local


GREENWASHING
Quand des architectes se targuent de construire des logements « éco-responsables », « produisant de l’électricité », blablabla … en lieu et places de terres bios qui ont été détruites …



Retour en images sur la mobilisation d’hier à Briec contre la construction d’un entrepôt Amazon.
📣 La CNT interpro-Brest était présente à la manifestation contre Amazon à Briec.
🔴 Amazon ni à Briec, ni ailleurs ! ⚫️

Coucou on est toujours là car on n’a pas perdu … puisque nous n’avions rien à gagner dans cette histoire de Centrale (contrairement à Total qui va toucher plusieurs millions plus l’argent de l’électricité qu’il va nous vendre).

On vous informe donc toujours. Ci-dessous un article qui indique enfin la raison majeure du retard : l’arbre de rotation des turbines est mal aligné. M. Marrette évoque un ajustement au millimètre. Nous le rassurons, il a tout son temps et on préfèrerait des ajustements au micronième de millimètre.

Sinon : surprise pour Mme Le Maire de Landivisiau, le gaz ça explose, ça peut provoquer des incendies. Et oui, il y a un risque autour de cette Centrale. M. Marrette dit qu’il est maîtrisé. On espère bien. On se demande cependant pourquoi aucune consigne ne passe auprès des habitants qui sont proches de la Centrale – n’en déplaise aux membres des institutions qui ont dû mal lire le plan de Landivisiau. On se demande également pourquoi aucune consigne spécifique ne semble avoir été donnée aux sapeurs pompiers (renseignements pris par nos militants il y a deux mois).

Enfin, la compensation carbone évoquée a pour seul mérite de nous faire rire et il paraît que rire allonge la vie. Soyons clairs, la compensation c’est de la poudre aux yeux.


Gilets Jaunes


La solidarité est une arme radicale ✊

Remerciement

Merci 1000 fois à vous tous encore une fois, pour votre soutien quelqu’il soit ❤️ le mouvement des gilets jaunes aura appris quelque chose, que la solidarité n’a pas disparu ♥️

Les jours amendes sont payés, le délibéré est donc annuler.


Manifestez votre soutien à Mahamadou – jeune homme sans-papiers – et aux employeurs qui demandent à l’embaucher, en signant la pétition ci-dessous:

https://www.change.org/…/pr%C3%A9fet-du-finist%C3%A8re…

Vous pouvez écouter l’interview par Radio Pikez de Marc Mazeas (co-employeur avec Denis Le Goff de la SCOP Energie réfléchie située à Laz dans le Finistère) et Mahamadou, expliquant cette situation aberrante et inhumaine, par ici:

https://hearthis.at/…/podcastmidinale7.8interview-marc…/


🦞 DEMAIN À NANTES : PROCÈS POUR DE LA FARINE SUR UN MANGEUR DE HOMARD

– Rendez-vous à 14H au tribunal de Nantes –

Le 11 juin dernier, le candidat LREM François de Rugy avait été enfariné par une jeune femme alors qu’il se trouvait place du Bouffay à Nantes. Bien protégé par des agents en civil, qui ont sauté sur l’enfarineuse, et l’ont placée en garde à vue pendant deux jours. Émilie, âgée de 24 ans, était convoquée devant le tribunal pour répondre de «violence sur une personne dépositaire de l’autorité publique sans incapacité» et «refus de se soumettre aux opérations de relevés signalétiques». De Rugy, lui, n’est toujours pas inquiété pour s’être gavé de champagne, de homards ni pour avoir organisé des festins aux frais du contribuable.

Lors du premier procès, un homard s’est littéralement baladé dans le hall du Tribunal de Nantes avant d’être chassé par la sécurité ! Une promeneuse de homard gracieusement habillée faisait aussi déambuler son crustacé devant l’édifice, suscitant la curiosité des passants et passantes. Clou du spectacle : le homard géant en papier mâché confisqué par la police il y a quasiment deux ans avant une manifestation est réapparu devant le tribunal. Les magistrats avaient reporté le procès au 1er décembre pour « vice de forme »…

La CGT Poste a réclamé l’abandon des poursuites contre la jeune femme. Jusqu’à fin mai, Émilie travaillait, dans le cadre de missions d’intérim, comme factrice à la plateforme de distribution du courrier de Nantes Bretagne. «Cela faisait depuis juin 2020 qu’elle travaillait avec nous, appréciée par tous». Le syndicat explique qu’à travers son geste la jeune femme souhaitait dénoncer une société et des politiciens qui organisent la précarité tout en vivant dans le luxe (grands crus et homards), pendant que la jeunesse fait la queue aux Restaurants du cœur​. Il rappelle qu’Émilie a passé 48heures en cellule pour une poignée de farine alors que de Rugy, lui, n’a jamais été inquiété pour son train de vie aux frais du contribuable et poursuit sereinement sa carrière politique de retourneur de veste​.

Rendez-vous ce mercredi 1er décembre, 14H, au tribunal de Nantes !


National



« Grosse colère de la CFDT à l’hôpital de Brive. Le syndicat a appris que la direction avait fait appel à des comédiens pour tester anonymement le personnel. Ils se sont faits passer pour des patients. La direction confirme et assume la méthode : tester l’accueil pour s’améliorer. »

On touche le fond🤨
Des vigiles à l’entrée, des comédiens dans les services A quand les caméras cachées ?


« Un mouvement inédit commence le 17 novembre dans les entrepôts. À Valence (Drôme), Réau (Seine-et-Marne), Dourges (Pas-de-Calais), les accès des camions sont filtrés, ralentissant l’activité du groupe.

Suivent les magasins où des débrayages sont organisés. Au total, ce sont près de la moitié des 140 établissements au triangle vert qui adhèrent à la mobilisation, et les fins de semaine, jours de grande affluence, sont l’occasion pour les salariés d’expliquer aux clients à quel point ils se sentent « méprisés » par leurs patrons. « Pour la direction des millions, pour les employés la précarité ! » dénoncent les banderoles des manifestants aux entrées des grands centres commerciaux.

Une mauvaise publicité pour la quatrième « entreprise préférée des Français » (classement Ifop- JDD, novembre 2021), d’autant plus que presse nationale et télévision s’emparent du sujet. « Notre communication a fait ses effets, explique Karim ­Bachiri. En général, avec ces gens-là, c’est à prendre ou à laisser, ils ne discutent pas.

Mais, là, on a réussi à faire que Leroy Merlin, poussé par le Groupe Mulliez, revienne à la table des négociations. » La puissante holding familiale, propriétaire de l’enseigne et dont le patrimoine estimé à plus de 20 milliards d’euros, en fait l’une des dix plus grosses fortunes de France, est pourtant davantage connue pour fraude et évasion fiscales que pour céder aisément aux demandes de ses travailleurs.

Au final, l’intersyndicale obtient plusieurs avancées, dont une revalorisation de 4 % des plus bas salaires. Mais son succès va au-delà. « L’entreprise a reconnu que son dialogue social ne fonctionnait pas, on va le réformer en profondeur », assure Jean-Marc Cicuto. Et c’est aussi là qu’il faut voir la vraie victoire des grévistes de Leroy Merlin. »

La lutte paie✊


Manifestation parisienne des GJ
Les gj manifestaient parce que tout va bien dans le meilleur des mondes😉 .



« Ça va péter, soupire une « historique » du mouvement, sous couvert d’anonymat. La vie est trop dure et rien n’a changé. C’est même pire. À 70 ans, je n’ai rien à gagner mais c’est pour mes enfants. »

Cette mobilisation pour les générations futures, c’est aussi le leitmotiv de Michel, 75 ans. « Oui, je suis ici pour mes enfants et petits-enfants. Je pensais connaître la misère, être dans le bas de la fourchette mais avec les Gilets jaunes, j’ai vu qu’il y avait pire que moi ! Rien n’a changé (il montre le panneau tarifaire des carburants) quand vous voyez le diesel à 1,52 € le litre ! Je ne crois plus en la politique. Macron a donné des milliards mais nous n’avons rien vu. Ce n’est pas son argent, c’est celui du peuple. »



« Au pays des droits de l’homme, c’est un affront. D’ailleurs, lorsque Michelle Bachelet, la Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, rappelle à l’ordre la France pour sa gestion des manifestations des gilets jaunes, cela passe très mal. Même chose lorsque l’action de la police est critiquée, entre autres par les médias; c’est le président Macron lui-même qui monte au créneau et déclare que « répression » et « violences policières » sont des termes inacceptables dans un Etat de droit.

Quarante-trois cas de blessures oculaires ont été recensés en 2018 et 2019 en France durant les manifestations de gilets jaunes, alors que seuls deux étaient déclarés en 2016 et un en 2017. Parmi ces blessés, tous manifestants, neuf ont perdu un œil à cause d’une balle en caoutchouc tirée par un Flash-Ball ou de l’explosion d’une grenade de désencerclement. Les chiffres de cette étude, menée auprès des hôpitaux français et publiée dans la revue scientifique The Lancet, sont révélateurs. En France, l’action de la police s’est nettement durcie lors des manifestations des gilets jaunes. »

Ni oubli ni pardon✊


« Incarcéré pendant plusieurs mois à la prison de Nîmes après avoir été interpellé en marge d’une manifestation de gilets jaunes, Roland Veuillet vient de voir une partie du jugement annulée par la cour de cassation. »


Nous sommes en guerre..🔥

VIDÉO

🦺 IL Y A TROIS ANS, LE JOUR OÙ TOUT A FAILLI BASCULER.

Le 1er décembre 2018, l’Arc de Triomphe était envahi et les Champs Élysées retournés. Les préfectures brûlaient, la France entière était à l’arrêt. Mais le 1er décembre était surtout le jour où les Gilets Jaunes se sont rendus visibles, où ils ont mis sur le devant de la scène leur puissance d’agir et ont forcé le monde à regarder. Beaucoup y ont cru, que l’ordre des choses allait basculer, que plus rien ne serait comme avant. Aujourd’hui, une chose est sûre, ce qu’il s’est passé il y a trois ans nous a bouleversé, a changé nos existences à jamais. Aujourd’hui nous revenons sur cette fête perpétuelle, cette émeute endiablée, cette occupation inarrêtable qu’a été le mouvement des Gilets Jaunes et nous le célébrons !

Citoyens en colère venez nous rejoindre dans le groupe ⤵️⤵️⤵️⤵️⤵️🚨🚨🚨🚨

⚫ IL Y A 3 ANS : ZINEB REDOUANE TUÉE PAR LA POLICE À MARSEILLE

1er décembre 2018. Le soulèvement des Gilets Jaunes déferle sur le pays. Et à Marseille, la colère gronde suite à l’effondrement d’immeubles insalubres qui ont coûté la vie à plusieurs habitants. Des milliers de personnes manifestent pour la dignité, contre le mal-logement, et sont rejointes par le cortège des Gilets Jaunes. Sur la Canebière, c’est l’affrontement. Grenades, charges, affrontements. Zineb Redouane, octogénaire, ferme la fenêtre de son appartement au quatrième étage, pour se protéger des gaz. Elle reçoit alors une grenade lacrymogène, en tir tendu, en pleine tête. Elle est très gravement blessée au visage. Zineb Redouane meurt le 2 décembre à l’hôpital.

Le ministre de l’intérieur, affirme que la mort de la vieille dame n’est pas causée par la police. Pourtant, l’unité de CRS à l’origine du tir va refuser de faire expertiser ses armes : une obstruction à l’enquête. Des pratiques ouvertement mafieuses. Plus grave encore, on apprendra que des policiers ont « nettoyé » la scène du crime immédiatement, en allant récupérer les projectiles directement dans l’appartement de Zineb Redouane, alors agonisante. Tout aussi choquant, le procureur en charge du dossier se trouvait avec les CRS qui ont tiré au moment des faits ! Une photo prise le 1er décembre montre ce magistrat habillé en tenue de ninja aux côté des lignes de police. L’homme en charge du dossier était donc aussi au cœur de la répression. Il a depuis été dessaisi du dossier.

Tout dans cette affaire d’Etat est gravissime. 3 ans plus tard, la mort de Zineb devrait être un des sujets majeurs de l’actualité politique. Cette affaire incarne à elle seule les principaux problèmes de l’époque : répression militarisée, néolibéralisme, racisme, mensonge d’Etat, impunité. Nous devons être nombreux et nombreuses à exiger justice pour elle, et pour les autres. Il n’est pas trop tard. Un hommage a lieu ce jeudi, 18H, rue des Feuillants. Une grande manifestation aura lieu ce samedi à Marseille, à 16H, sur le vieux Port.


LE SAVIEZ VOUS ?

La « Commission nationale de l’informatique et des libertés » – CNIL – est une institution publique créé dans les années 1970 afin de veiller « à ce que l’informatique soit au service du citoyen et qu’elle ne porte atteinte ni à l’identité humaine, ni aux droits de l’homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques ». A l’époque, il s’agissait de contrôler les possibilités de « fichage » de la population. Fichage désormais généralisé à tous les niveaux en France.

Cette commission a demandé 4 fois au gouvernement de fournir des preuves concrètes de l’efficacité du pass sanitaire depuis le mois de septembre, sans réponse à ce jour.

Dans son quatrième avis, rendu mardi 30 novembre, la CNIL dénonce le manque de données fournies par le gouvernement pour évaluer l’efficacité du dispositif. Pour elle, l’efficacité du Pass sanitaire reste encore à prouver. Et l’autorité perd patience quant au manque de données communiquées par le gouvernement sur le dispositif. Elle réclame aussi la limitation dans le temps du dispositif.

La CNIL, c’est un peu l’IGPN de l’informatique. Une institution très molle, qui ne sanctionne jamais, et rend des avis plutôt tièdes. Et pourtant, même la CNIL s’alarme de l’inefficacité du Pass et de son caractère hautement liberticide. Qui peut encore nier le danger de cette mesure désormais installée dans la durée ? Dommage que beaucoup, y compris à gauche et à l’extrême gauche, aient boudé les mobilisations contre le Pass Sanitaire !


« Dans son quatrième avis sur les dispositifs de lutte contre le Covid-19, la Cnil interpelle directement le Gouvernement. Elle pointe un manque de données disponibles pour évaluer le pass sanitaire.

Cette doléance insistante de la Cnil n’est pas récente, mais le ton monte. Dès son premier avis en septembre 2020, la commission « demande que des indicateurs soient mis en place ».

Le deuxième en janvier 2021, « estime qu’il est indispensable de développer des initiatives et des indicateurs permettant d’évaluer pleinement l’effectivité sanitaire du dispositif dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19 ».

Et le troisième en juin 2021 « attire l’attention du Gouvernement sur la nécessité de produire des éléments permettant d’évaluer pleinement l’efficacité des fichiers mis en œuvre […] plus d’un an après le début de la crise sanitaire ».

Les preuves de résultats brandies par le gouvernement sont surtout les regains massifs de vaccination suites aux différentes annonces de mise en place et d’extension du dispositif. Notamment avec la périssabilité du pass sanitaire, dont la validité sera maintenant conditionnée à une troisième dose.

Le gendarme du numérique se fait plus ferme contre le gouvernement et « insiste sur la nécessité que les éléments qui permettent d’apprécier l’efficacité des traitements susmentionnés lui soit rapidement transmis, afin de continuer l’exercice de sa mission. En effet, malgré plusieurs demandes, une telle évaluation n’a, à ce jour, pas été transmise à la Cnil. À cet égard, elle tient à souligner que l’utilisation des dispositifs précités reste conditionnée à des garanties relatives à leur efficacité. » Le paragraphe est en gras, à la fin du texte. »


« Dans le répertoire des causes possibles du mal, notre société a choisi l’ennemi extérieur aidé par le traître intérieur. L’ennemi extérieur est le virus, préalablement anthropomorphisé et personnifié selon des mécanismes qui relèvent d’autre chose que la science médicale : c’est un ennemi contre lequel… «nous sommes en guerre». Il est d’une intelligence diabolique, et même perverse – il mute ! –, il sait nous frapper là où nous sommes vulnérables (ces affirmations proviennent de médecins et de sources officielles telles que les bulletins des ARS). Un ennemi extérieur, cela s’éradique. Il faut alors une arme absolue, celle-ci est le vaccin. Arme unique, radicale, elle éclipse tous les soins habituellement administrés par les médecins, devient notre seul salut. Et parallèlement, le traître, l’ennemi intérieur est désigné : celui qui n’est pas vacciné.

Le problème des «logiques d’accusation» est qu’elles relèvent de mécanismes anthropologiques qui n’ont rien à voir avec la science. Depuis que la vaccination généralisée en Israël a été suivie d’une vague de contaminations, on sait que la vaccination n’empêche pas d’être positif, ni même malade. Alors comment croire que 6 millions de Français non vaccinés sont responsables de la cinquième vague ? D’autant que les vaccins «proposés» ne peuvent déjà plus répondre très efficacement aux nouveaux variants émergents…

Nous, anthropologue et historien des religions, sommes inquiets de voir surgir à nouveau ces logiques d’accusation, de harcèlement, d’exclusion, comme si l’enseignement de l’histoire n’était qu’un perpétuel échec. »


« Attac souhaite ainsi faire monter le débat sur la justice fiscale, alors que la campagne électorale est dominée par les thématiques d’extrême droite », explique l’organisation. « Si nous prenons le risque de “voler”des multinationales, c’est parce que nous ne supportons plus que ceux qui peuvent le plus contribuer à l’impôt y échappent en toute impunité, tandis que ce sont les plus précaires qui trinquent. »

Militants d’Attac France


Les privilèges qui existent encore :

« Plus de 5 000 euros mensuels de frais de mandat. Les règles ont évolué… un peu. Depuis le 1 er janvier, il ne faut plus parler d’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM), mais d’avance de frais de mandat. Les députés ont toujours droit à 5 373 euros mensuels, mais ils doivent maintenant conserver de quoi justifier leurs dépenses de représentation. Chaque année, l’Assemblée contrôlera 120 parlementaires tirés au sort.

Une enveloppe de 18 950 euros par an pour les taxis, le téléphone et le courrier. Avant, ces trois postes étaient divisés en autant de forfaits. Le 5 décembre, les questeurs, en charge du budget du Palais Bourbon, ont décidé de fusionner ces enveloppes annuelles en une seule de 18 950 euros pour financer leurs déplacements en taxi, VTC, leurs frais téléphoniques et de courrier. Il sera donc plus difficile de tracer l’argent des élus.

Chaque député bénéficie également d’une somme de 15 500 euros, 13 000 pour ceux réélus, pour s’équiper en matériel informatique. Cette somme est aussi dédiée à l’achat d’ordinateurs pour leur permanence dans leur circonscription.

Les facilités de circulation. L’Assemblée nationale prend en charge les déplacements en train de ses députés, qui voyagent en première classe. Pour les élus métropolitains, elle peut régler aussi chaque année « 80 passages entre Paris et la circonscription lorsqu’elle est desservie par une ligne aérienne régulière », peut-on lire sur le site de l’institution. Ils ont également droit à 12 voyages aériens hors de leur circonscription. Les élus d’outre-mer disposent de 26 trajets annuels entre Paris et leur circonscription.

Pour les déplacements dans la capitale et en région parisienne, les députés peuvent recourir aux services du parc de voitures de l’Assemblée nationale. Elle possède une douzaine de voitures, avec chauffeur.

Le logement. Il existe plusieurs catégories de députés. Il y a les 242 qui disposent d’un bureau avec couchage. Puis, il y a les élus franciliens et les 51 qui ont accès à la résidence du Palais Bourbon. Reste encore à loger plus de 200 élus. Ces derniers ont une solution simple : la nuit d’hôtel.

Jusqu’à 200 euros la nuit, sans compter le petit-déjeuner et les frais de parking, c’est l’Assemblée qui paie. Depuis le 1 er janvier, le député ne doit plus verser 30 euros de sa poche. Pour un élu qui passe trois nuits à Paris dans la semaine, cela représente une économie mensuelle de 360 euros. Enfin, il est également possible depuis le début de l’année de louer un appartement aux frais de l’Assemblée. A condition de trouver une location à moins de 900 euros par mois. Ce qui peut s’avérer moins onéreux que les nuits à l’hôtel. »

Le dispositif électoral confère à ces élus une dimension aristocratique puisque ces derniers constitue un  » petit nombre » d’individus choisis par  » le grand nombre », le peuple, en vertu de compétences politiques, mais vu l’état de notre pays et le nombre d’abstention , leurs compétences restent à prouver !
« Si le vote changeait quelque chose, ils le rendraient illégal »
Emma Goldman


Économie


« Ils sont exactement 29 % « d’attristés », 28 % « d’inquiets » et 34 % à ne pas se réjouir des fêtes qui s’annoncent. Car pour nombre de personnes, elles vont de pair avec des privations : 57 % déclarent se serrer la ceinture pour pouvoir déposer des cadeaux sous le sapin. 55 % envisagent d’en faire des plus petits qu’à l’accoutumée. 29 % des parents pensent même ne pas en faire du tout. Ils étaient 20 % l’an dernier.

Les sentiments négatifs sont particulièrement exprimés par des personnes isolées et les ménages à faible revenus, touchés par la solitude ou les fins de mois difficiles. »

10 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté
38 millions de personnes qui vivent avec – 2000 euros/mois
Voilà les perdants de la crise!
« C’est l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches »
Victor Hugo
Et dans le même temps nos 42 milliardaires français ont vu leur fortune augmentée de + 55%😡


‼ NOUVELLE VIDÉO SPÉCIALE ‼

Et si tout le monde pouvait manger à sa faim ? 🤔

Cliquez sur ce lien pour faire un don à Action contre la Faim (France) 👇

https://bit.ly/don-acf



«  nationale a de nouveau dit non, jeudi 2 décembre dans la soirée, à une individualisation de l’allocation adultes handicapés (AAH), réclamée par les oppositions au nom de la « justice sociale », mais repoussée par la majorité, qui a évoqué des visées électoralistes.

La proposition de loi contenant cette mesure sensible était examinée en troisième lecture lors d’une « niche » consacrée aux textes du groupe Parti communiste français (PCF). La « déconjugalisation » de l’allocation adultes handicapés consiste à calculer l’AAH sans tenir compte des revenus du conjoint, contrairement à ce qui est fait aujourd’hui. »

Et dans le même temps, un rapport de France stratégie estimé que la baisse de la fiscalité du capital sur les plus riches instaurée par Emmanuel Macron n’a eu aucun impact sur l’investissement et les salaires.
En revanche, l’organisme constate une forte hausse de la distribution de dividendes notamment chez les très riches…


🔥 EAT THE RICH 😋

Les pauvres se tuent au travail pour enrichir les riches qui leur survivent. Nouvelle étude sur les chiffres de cette inégalité.

📉 A 62 ans, un quart des 5% les plus pauvres en France sont déjà morts. Il faut attendre l’âge de 80 ans pour que cette proportion soit atteinte pour les 5% les plus riches. (Liberation)

Bienvenue dans leur monde de merde, où les retraités comme les travailleurs pauvres,les précaires, n’arrivent pas à vivre décemment.


🔴 Paris : Écouter Chryssoula retraité 85ans qui fait la manche pour payer son Gaz et son électricité..

Soutien totale a cette Dame ♥️

Métro ligne 4 Montparnasse- Bienvenue



HAUSSE DES PRIX : L’IMMENSE CHOC QUI NOUS ATTEND

Les Français pourront-ils faire leurs courses de fin d’année alors que les hausses de prix semblent se confirmer ? Allons-nous être mangés par la grande méchante inflation ? Pourquoi les prix explosent-ils en Allemagne plus vite qu’en France et devons-nous redouter le pire pour les mois qui viennent ?

Pour répondre à ces questions, nous avons fait appel à Olivier Berruyer, actuaire, spécialiste des mathématiques financières.


« Grâce aux aides gouvernementales et au rebond économique, le taux de marge au premier trimestre 2021 des entreprises était à un niveau jamais atteint depuis 1949.

Le gouvernement a eu les poches profondes et n’a pas hésité à creuser le déficit pour aider les entreprises. »

A qui profite la crise?


« Noyé sous les aides publiques, le CAC40 enchaîne les records depuis le début de l’année 2021.

Après avoir approuvé 51 milliards d’euros de dividendes et rachats d’actions au printemps – soit 140 % de ses profits sur l’année -, il a enregistré plus de 57 milliards de bénéfices rien qu’au premier semestre, et surpassé son record historique de valorisation boursière en novembre.

Ne sachant apparemment plus quoi faire de tout leur argent, les grandes entreprises françaises se sont mises à racheter massivement leurs propres actions en bourse pour en faire monter le cours. »

A qui profite la crise?


« Le vrai bilan économique et social d’Emmanuel Macron est ici.

Si l’on regarde les faits, au-delà même de ce que l’on pense politiquement de ces lois, on ne peut que constater leur inefficacité relative aux objectifs affichés par le gouvernement.

Soit Macron est incompétent, mettant en œuvre des mesures qui ne marchent pas, soit lui et ses ministres ont toujours été conscients du fait qu’il ne s’agissait en aucun cas de mesures de justice ou d’efficacité budgétaire mais bien des cadeaux à une classe sociale dominante, qui les soutient autant qu’ils les servent. La propulsion médiatique et financière de Macron en 2017 a été bien récompensée par les lois votées depuis.

La situation exsangue dans laquelle se trouve la société française et la classe laborieuse en particulier est due à cette série de mesures injustes, inégalitaires et scélérates.

Nous n’oublierons pas. Vous non plus ? »😉


Sur l’euro, la désindustrialisation nous ayant conduit dans l’état économique actuel désastreux

https://youtu.be/9TApZz0naxU


« Avant un reflux, hier, des cotations, suite à un nouveau risque Covid et à l’annonce d’une belle récolte en Australie, les experts des marchés agricoles tablaient sur des cours durablement hauts. Les excédents de liquidités alimentent l’inflation des matières premières et des coûts de production. »

« « Le blé à 200 € [la tonne] , c’est du passé. La norme, ce sera le cours à 300 €. » »


📍La Chronique de Farah, épisode 04 ▶ Pour cette chronique économique, l’économiste Frédéric Farah explique de façon claire le mécanisme de la dette publique, qui détermine à lui seul une grande partie de nos politiques


Écologie


Non non, ça ne se réchauffe pas…

« D’une manière générale, les militants vivent à proximité du projet incriminé et s’indignent face au « choc de la démesure » des aménagements dépassant souvent les 100 hectares pour un quart des luttes. Ils parlent « d’une démocratie locale contournée, chronophage, opaque, voire faite d’opérations illégales menées y compris par les institutions chargées de la faire vivre », écrit Kevin Vacher. Les termes « corruption », « mensonge » et « secret » reviennent ainsi très régulièrement dans les entretiens menés avec les militants. Les dispositifs de concertation publique sont d’ailleurs systématiquement jugés insuffisants, voire considérés comme des « mascarades ».

Ces collectifs se mobilisent contre un ennemi commun : le capitalisme prédateur qui anéantit les terres nourricières, déboise les forêts, assèche les rivières et pollue l’air. Ce capitalisme est tantôt incarné par des multinationales, comme Amazon, ou prend corps dans les élus locaux, souvent prompts à lancer la construction d’une nouvelle route ou d’un aéroport. Une vision jugée « passéiste » de l’aménagement du territoire, reliquat d’un siècle où il fallait bétonner pour laisser une trace de son mandat.

La communauté scientifique ne cesse d’alerter sur le désastre environnemental qui s’accélère et s’aggrave, la population est de plus en plus préoccupée, et pourtant, le sujet reste secondaire dans le paysage médiatique. Ce bouleversement étant le problème fondamental de ce siècle, nous estimons qu’il doit occuper une place centrale et quotidienne dans le traitement de l’actualité. »


« Fuck the context », autrement dit, « foutez-vous du contexte ». »
« Architectes citoyensqui mènent une réflexion sur leur pratique et le sens de leur métier. On apprend beaucoup à l’écouter. À la fois architecte et urbaniste collectionnant les distinctions, acteur engagé (il est l’un des initiateurs du Mouvement pour une frugalité heureuse et créative), enseignant apprécié, essayiste à ses heures, conférencier occasionnel, il réussit dans son dernier livre, Mieux avec moins, à tenir un discours à la fois radical et humaniste, intransigeant sans être désespéré sur la folie d’un monde abruti de béton quand l’urgence climatique commande d’explorer des pistes nouvelles ou d’en redécouvrir d’autres injustement oubliées. »
« 40 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (responsables du réchauffement climatique) proviennent du bâtiment »
« le travail du XXIᵉ siècle devra s’attacher aux 99 % déjà là, cet agglomérat fait d’immeubles énergivores et de passoires thermiques, parfois insalubres et mal disposés sur les territoires ».
Thierry Madec


Fachos


🔴 VILLEPINTE : MILICE PÉTAINISTE POUR ZEMMOUR 🔴
Sur ces images, une milice armée écrase toute opposition à un meeting Pétainiste. Des unités de choc attaquent, traquent et arrêtent la moindre personne suspectée de vouloir s’opposer à Eric Zemmour. Sur ces images : le fascisme. Il est dejà là, sous vos yeux.
On attend d’être toutes et tous en camps pour se réveiller ?
🎥 : Clément Lanot, Le média de Mike, QG












Peu de solidarité avec leur confrères ? Troublant.


Extrait tiré de : Présidentielle : quand Éric Zemmour parle, ses militants frappent – MEDIAPART

En résumer : 

🛑LE VRAI VISAGE DU Z🛑
«Merci d’être là ! Vous avez fait le job ! Maintenant, les gendarmes sont là. Passez une bonne soirée ! »
C’est avec ces mots que les responsables de la sécurité de Zemmour ont remercié les gros bras (dont certains membres des néo nazis de Zouaves) d’avoir tabassé et insulté des membres de Sos Racisme qui ont eu l’audace de crier « Non au Racisme ».
Une fois les militants de Sos Racisme sortis de la salle, le public a notamment chanté « On est chez nous ».
Les masques tombent, même s’ils n’ont jamais été très bien portés.
Images Huffington Post, Clément Lanot

VIDÉO



Comme ils vont bien ensemble !…





Du côté du site Égalité et Réconciliation, Alain Soral est toujours aussi antisémite, mais verse aussi dans le complotisme « covidosceptique » depuis que la pandémie a frappé. Toujours aussi mégalo, il réclame également – en vain – un débat avec Éric Zemmour, sans doute pour grappiller un peu de notoriété. Mais il disserte aussi sur la taille du membre viril de Baptiste Marchais et sur ses, évidemment nombreuses, conquêtes féminines. Voilà le niveau.


Médias


📺 LES MÉDIAS DES ULTRA-RICHES : SERVICE DE PROPAGANDE FASCISTE

➡️ 449 accréditations octroyées pour couvrir le meeting d’Éric Zemmour à Villepinte le 5 décembre.

➡️ 167 médias étrangers, 92 caméras, 90 photographes, 32 radios et 130 journalistes de presse écrite. Un déploiement médiatique ahurissant.

Cela fait maintenant plus de trois mois que les médias couvrent les moindres faits et gestes d’Éric Zemmour. Il y a d’avantage de journalistes que de fascistes pour assurer la promotion du pétainiste. Pour ses déplacements, des hordes de micros et de caméras le suivent absolument partout. Matin, midi, soir, celui qui vient de se déclarer candidat sature l’espace médiatique. Les chaînes d’infos en continu en font leurs choux gras. À la télévision, des tribunes sont offertes quotidiennement à l’extrême-droite.

Dans cette époque obscure, journalistes et fascistes sont devenus interchangeables à tel point qu’ils sont difficiles à différencier. Tout ce petit monde s’est mis au service de l’idéologie la plus crasse et réactionnaire. Chaque jour, Zemmour peut servir sa fange néo-fasciste tandis que ceux et celles qui s’opposent à lui sont systématiquement diabolisés. Les JT ne consacrent que quelques secondes aux mouvements sociaux, même quand ceux-ci rassemblent plusieurs millions de personnes, le plus souvent dans l’objectif de les salir et les diffamer.

Si le nostalgique du régime de Vichy bénéficie d’une couverture sidérante, les heures d’antennes consacrées aux autres idéologues néo-fascistes sont nombreuses. Les cadres du RN et de LR sont invités à intervalle régulier pour déployer leurs obsessions racistes et sécuritaires. Les éditorialistes et autres « intellectuels » d’extrême droite peuvent à loisir alimenter leur rhétorique nauséabonde. La surreprésentation d’Éric Zemmour dans les médias et sa candidature ne sont qu’autant de signaux d’une bourgeoisie mûre, une nouvelle fois pour le fascisme. Et elle nous prépare le pire.

Dans un contexte toujours plus ténébreux, ce conglomérat médiatique, détenu par une poignée de milliardaires, véritable organe de propagande néo-fasciste, doit être aboli de toute urgence.





International


UNE HONTE FRANÇAISE : LE PRÉSIDENT PART VENDRE DES ARMES AUX DICTATURES DU GOLFE

– Macron, entouré de patrons de l’industrie de l’armement, fait la tournée des pétromonarchies –

Notre pays est l’un des principaux vendeurs d’armes de la planète et ne s’en cache pas. Nos élus sillonnent le globe pour refourguer les pires engins de mort aux régimes les plus sanguinaires. Et plutôt que d’en avoir honte ils ne s’en cachent même pas : nos gouvernants transforment signature de contrats d’armements aux diverses dictatures en feuilletons médiatiques indécents. Par exemple, Macron va passer deux jours en Arabie Saoudite, au Qatar et aux Émirats pour cajoler les tyrans, accompagné des représentants des entreprises Thalès, Safran, Dassault. Une réunion de démocrates et d’amis du genre humain !

Ce vendredi matin, Macron s’arrête à Dubaï, pour y rencontrer le chef de la fédération émiratie, Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane. Un proche du tyran égyptien Al-Sissi qui a liquidé le processus révolutionnaire dans le pays, qui enferme aux Emirats les journalistes critiques, et a transformé l’Etat en Régime policier, avec une cybersurveillance généralisée, et un quadrillage des villes par les caméras.

Ce soir, Macron sera à Doha, au Qatar, futur hôte de la Coupe du monde de football du 21 novembre au 18 décembre 2022, pour laquelle des milliers d’ouvriers réduits en esclavage sont morts dans des conditions de travail atroces.

Dernière étape à Djedda, où Macron ira saluer Mohammed Ben Salman, « MBS », le prince héritier d’Arabie saoudite. Un humaniste qui fait simplement découper en morceaux les personnes qui lui déplaisent. Il a validé une opération à Istanbul, en Turquie, pour capturer et tuer le journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Le 2 octobre 2018 après s’être rendu au consulat saoudien à Istanbul, le journaliste a été abattu et découpé par des agents du régime. Le président français est le premier dirigeant occidental à renouer officiellement avec le dictateur. Espérant probablement lui vendre encore plus d’avions de guerre.

Au programme, la vente de dizaines de Rafale, l’avion de chasse déjà vendu à l’Égypte. Car Macron ne sera qu’un VRP parmi d’autres patrons de l’industrie de mort. Voilà la diplomatie française : celle de la guerre. Comble de l’ignominie, le président prétend que sa tournée a vocation à « lutter contre l’islamisme ». En allant faire reluire les principaux financeurs des djihadistes ! Le pouvoir français, islamophobe contre sa population, mais amis de dictatures théocratiques à l’étranger.

Du reste, Laurent Nunez, le chef des services de renseignement, sera aussi de la partie. Il y a quelques jours, le site d’investigation Disclose révélait que la France avait fourni à la dictature égyptienne des informations militaires qui ont été utilisées par l’Egypte pour massacrer des civils.

Rappelons qu’en 2020, le gouvernement s’est opposé à un contrôle parlementaire sur les ventes d’armes …


« Alors que les grandes puissances en sont déjà parfois à administrer 3 doses de vaccins à leurs populations, le continent africain est moins bien loti. Seuls 10% de la population ont reçu au moins une dose, et seuls 4% de la population ont un schéma vaccinal complet. En Afrique du Sud, 42,9% de la population a reçu un vaccin, laissant une marge suffisante pour que le virus circule en masse, ce qui crée un terrain favorable à l’apparition de nouveaux variants.

La réalité, c’est que des pays représentant 16% de la population mondiale se sont accaparés 70% de la production de vaccins contre le Covid en 2021. Une répartition plus équitable des doses de vaccins peut paraître plus logique, mais le capitalisme n’est pas un système logique. La santé étant un marché comme un autre, il est dans l’intérêt des laboratoires ayant mis au point des vaccins de les vendre aux plus offrants : ils ont ainsi privilégié les contrats avec les pays en mesure de payer, et ont gagné des millions de dollars. »

A qui profite la crise🤔 ?


Analyse



« L’idée, c’est le capitalocène — et non l’anthropocène —, c’est que l’écocide est capitaliste, qu’il n’y aura pas de solution capitaliste à l’écocide capitaliste, par conséquent que la seule réaction de défense à monter doit être dirigée contre le capitalisme. »



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s