Revue de presse au 04/10/2021

Local


Suite à l’occupation du pôle emploi Marine, ce vendredi 1er octobre 2021, nous, précaires, chômeurs et chômeuses, intermittents et intermittentes appelons à poursuivre les actions contre la réforme de l’assurance-chômage et plus largement contre les politiques antisociales du gouvernement.

Nous vous donnons rendez-vous mardi 5 octobre pour la journée de mobilisation et de grève appelée par les organisations syndicales.

Pour amplifier la mobilisation contre la réforme de l’assurance-chômage, retrouvons-nous au pôle emploi Marine (port de commerce, Brest) dès 9h, ce mardi 5.

Puis nous invitons toutes les personnes en lutte ces derniers mois : bibliothécaires en grève, personnes en lutte contre la société de contrôle notamment l’instauration du pass sanitaire, précaires en lutte contre la réforme chômage, aktionnistes, et toutes personnes se reconnaissant dans la nécessité de se rassembler de manière horizontale pour lutter contre l’austérité,

à rejoindre le cortège qui partira à 10h devant le pôle emploi Marine (port de commerce, Brest) et qui rejoindra la manifestation de 11H, place de la Liberté.

A mardi.


Rien n’a arrêté les dirigeants de la MPT Pen Ar Créach soutenus par les élus brestois : Marianne et Eva ont été licenciées toutes les 2 ! Ce 24 septembre elles réunissaient dans les locaux du Foyer Laîque de St Marc celles et ceux qui leur ont permis de tenir et de ne rien lâcher pendant tous ces mois. Une chaleureuse initiative afin de  » mettre un point final à cette histoire » et les aider « à tourner la page. » En savoir plus sur ces 6 mois de lutte : http://www.prendreparti.com/…/le-maire-de-brest-va-t…/


Omerta d’état.


Désastre de la technocratie.


National


Mais l’enjeu est aussi de politiser ces luttes, de les faire converger dans un rejet commun d’un rouleau compresseur réactionnaire, d’une politique capitaliste face à laquelle les exploité·es et les opprimé·es n’arrivent pas à tracer une voie indépendante, faite d’unité des classes populaires autour de leurs intérêts communs, de solidarité, de justice sociale, d’exigences que des biens communs comme la santé, l’énergie, les transports deviennent des biens communs, gérés en fonction de l’intérêt des classes populaires ; la nécessité plus urgente que jamais de tracer une politique qui, en contrepoint radical au vent raciste et réactionnaire qui souffle de la droite macronienne à l’extrême droite, trace un programme anticapitaliste.

Face à une large apathie des directions syndicales, cela ne pourra être que le fait du regroupement et des initiatives des courants combatifs du mouvement ouvrier et du mouvement social.


Hommage à Bernard Tapie. En hommage à Bernard, je vous propose ces quelques photos. Photos des ouvriers de la fabrique de balances de précision Terraillon, rachetée 1 franc en 1981 et revendue 125 millions en 1986, photos des ouvriers en grève de Manufrance à Saint-Étienne « accompagnée » par Tapie vers le gouffre, photos d’ouvriers de la fabrique de cadres en carbone Look, rachetée 1 franc en 1983 et revendue 260 millions en 1988, photos des employées des boutiques bio « La Vie claire », rachetées 1 franc en 1980 et revendue on ne sait combien en 1995 ; photo des artisans d’instruments de mesure de l’usine Testut, rachetée 1 franc en 1983 et mise en liquidation en 2003 (pour laquelle Tapie a été condamné pour abus de biens sociaux). Photo d’une ouvrière en larmes des usines de piles électriques Wonder, rachetée 1 franc en 1984 et revendue 470 millions en 1988 à l’Américain Ralston qui fermera toutes les usines en 1994. Photo des usines belges Donnay à Couvin rachetées 1 franc en 1988 et revendue 100 millions de francs en 1991 à la région wallonne. Aujourd’hui c’est une friche industrielle. Photo des ouvrières d’Adidas au Cambodge, société qui pèse dix milliards d’euros en Bourse et que Tapie a possédé trois ans, le temps de la délocaliser en Asie. C’est suite au montage frauduleux de la revente d’Adidas au Crédit Lyonnais que Tapie a plongé dans les ennuis judiciaires interminables. En fait, c’était un hommage au travail, pas au capital.

La poursuite du solutionnisme technologique pour répondre à l’indécence de leurs mesures antisociales.

« Des bracelets d’alerte et des boîtiers permettant de signaler une agression ou une incivilité ont été commandés. Pôle emploi semble craindre d’éventuelles agressions de ses agents, avec l’entrée en vigueur de la réforme de l’assurance-chômage. »

Le nouveau mode de calcul des allocations-chômage va causer un recul des droits et une chute de l’indemnisation pour plus d’un million de privés d’emploi.

Derrière cette réforme, il s’agit de réaliser 2,3 milliards d’euros d’économies sur le dos du monde du travail, pendant que des dizaines de milliards d’euros sont versés aux entreprises sans aucune contrepartie, sous forme d’aides, de crédits d’impôts ou d’exonérations sociales.

https://www.franceinter.fr/reforme-de-l-assurance-chomage…

#OnOubliraPas #Insurrection #poleemploi #reformechomage



National


Enfumage
🔥DE L’EAU DANS LE GAZ🔥

Face à la crainte d’une révolte populaire du niveau des Gilets Jaunes face à l’augmentation des prix (essence, gaz, électricité), le gouvernement tente ce qu’il peut. Mais le bouclier n’est qu’electoral. La hausse des prix, elle, bien réelle.





Injustice

🛑MISÈRE SOCIALE🛑

Hier soir à Paris, retour des immenses files d’attente pour les distributions alimentaires pour les étudiants de plus en plus précaires.
Tous les indicateurs montrent que des millions de personnes vivent dans la pauvreté. Et cela n’a fait qu’empirer avec la crise du covid. Seuls les ultras riches se sont enrichis….
On continue encore comme ça pendant combien de temps ??
Images Remy Buisine

VIDÉO



Le système tremble. Après un insoutenable suspens, Yannick Jadot sera bien le candidat d’une « gauche écologiste » préoccupée par le sort de la planète et la défense de la justice sociale. Le Medef peut trembler…. Ou pas !


🛑 MENSONGE ET TRAHISONS⚫

Avec la nouvelle annonce d’un prolongement potentiel du pass sanitaire, Macron et LREM continuent d’ériger le mensonge en véritable art de gouverner. Et ce, sans que la majeure partie de la population ne s’en offusque.

Via Anonyme Citoyen

VIDÉO



« White power! » c’est au cri de ce slogan supremaciste qu’une cinquantaine de militants d’extrême droite sont partis jeudi soir dans Lyon agresser des personnes.

Cette ratonade n’est que la dernière d’une liste qui ne fait que s’allonger en toute impunité et sans la moindre intervention de la préfecture. Les fascistes se sentent décidément tranquilles et savent que le pouvoir est derrière eux.

Source Raphaël Arnault

VIDÉO



🎞️ DES ADOLESCENTS VIOLENTÉS ET EXPULSÉS PAR LA POLICE… PENDANT UNE PROJECTION DU FILM BAC NORD !

– Des mineurs contrôlés contre le mur par 30 policiers, l’un d’entre eux gazé au visage –

On savait que le film « BAC Nord », qui glorifie des policiers ripoux et qui reçoit des éloges de la part de l’extrême droite était dangereux pour le cerveau. Il s’avère qu’il est peut aussi être dangereux pour ses spectateurs. Une enquête administrative est ouverte, après l’évacuation de 17 adolescents du cinéma Kinepolis de Lomme, au nord de Lille, par une équipe de policiers, pendant la projection du polar.

L’événement a eu lieu mercredi 15 septembre dernier. 17 adolescents, âgés de 11 à 17 ans, sont emmenés au cinéma par des animatrices de la Maison de Quartier du coin. Dès le début, une animatrice raconte qu’un vigile menace l’un des jeunes. Puis, pendant la séance, alors que le groupe est calme, le même vigile demande aux adolescents de quitter la salle : « les jeunes regardaient leur film tranquillement. Le vigile est arrivé en me disant de prendre le groupe et de dégager d’ici. Ce sont les mots qu’il a utilisés ». Il appelle immédiatement la police.

En plein film, pas moins de 30 policiers armés débarquent. Une opération « brutale et injustifiée » selon les encadrantes. Les adolescents font alors face aux forces de l’ordre. « Ah, c’est toujours les mêmes ! » s’écrie un agent. Ahmed, 11 ans, est le premier à être contrôlé : « Au moment où on sortait, ils ont mis des lampes torches dans nos yeux, ça piquait. Après, un policier m’a jeté contre le mur, et il m’a dit que si je racontais n’importe quoi, il me mettrait une claque. » Un autre : « Ils m’ont traité de petit puceau, ils m’ont poussé. J’étais choqué. Ça va rester gravé en moi », ou encore « ils nous ont insulté de cassos, puis ils nous ont sorti. Comme on ne marchait pas assez vite pour eux, ça les a énervé ». L’un des jeunes ne marche pas assez vite pour le policiers, et reçoit du gaz lacrymogène en pleine figure.

« La demande des vigiles était illégitime, et le comportement des policier n’était pas normal », répète assène Fanny H, la directrice de la maison de quartier. Elle a déposé une plainte auprès du procureur de la République. Cette opération humiliante en pleine séance de « BAC Nord » est une véritable mise en abîme de la brutalité quotidienne des policiers à l’égard de la jeunesse des quartiers, et de l’impunité dont bénéficient les agents.

Une source : https://www.francebleu.fr/…/une-enquete-sur-des…


🗳️ PRÉSIDENTIELLES : 50 NUANCES DE DROITE

Le candidat qui soutient la police, déteste les Gilets Jaunes, aime le capitalisme et le MEDEF et reprend les thématiques islamophobes à la mode sera donc candidat du parti « Europe Ecologie les Verts ». Avec des mots d’ordres ni écologistes ni sociaux, que rien ou presque ne différencie du Macronisme.

Alors que le vivant s’effondre, que l’autoritarisme s’installe, la campagne présidentielle s’annonce avec 50 nuances de droite et d’extrême droite. Et tout le monde va faire mine de s’étonner du niveau de l’abstention.


Voilà comment on fait entrer dans le quotidien des gens des mesures soit disant « exceptionnelles » et « transitoires »


VERS UN PASS SANITAIRE PERMANENT ?

« -Je ne peux pas vous dire jusqu’à quand cette possibilité [de recourir au pass sanitaire] sera prolongée

-Vous savez que les députés arrêtent de siéger le 28 février donc si vous le prolongez c’est jusqu’à l’été 2022 ?

– C’est évidemment une dimension qu’on intègre. »

C’est l’échange entre le porte parole du gouvernement, Gabriel Attal, et un journaliste de France Inter. Le pass sanitaire sera donc maintenu dans tous les départements malgré l’amélioration de la situation épidémique « qui se confirme jour après jour », et sera même étendu la semaine prochaine aux enfants dès 12 ans. Prévu pour s’arrêter le 15 novembre, le gouvernement compte déjà le prolonger au delà, en faisant passer un projet de loi le 13 octobre. Le traçage de la population et le contrôle des corps par QR codes, sensés être temporaire, vont donc s’installer durablement, comme une nouvelle normalité. Probablement jusqu’à l’été 2022 au moins.

Présenter une situation d’exception comme éphémère, un « effort » à court terme est une technique de manipulation de base. Il s’agit de fabriquer le consentement. Un concept désigne l’absence de possibilité de faire machine arrière sur les questions sécuritaires : « l’effet cliquet ». L’antiterrorisme, l’état d’urgence sanitaire et plus généralement les états d’exception ne permettent pas de retour en arrière. Une fois leurs mesures incorporées, il est quasiment impossible de les supprimer.



Et voilà, et voilààà! Évidemment, le Pass Sanitaire est entré dans nos vies, et ça n’est pas pour qu’il en sorte. Le gouvernement prépare donc déjà sa prolongation d’un point de vu légal. Qu’importe que la situation sanitaire s’améliore, le pass n’est pas une mesure sanitaire, c’est une mesure répressive et de contrôle des masses. C’est ce fameux monde d’après.

Selon une source ministérielle, ce projet de loi [prolongeant le pass sanitaire] pourrait prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 juillet prochain.



Fachos









Médias


Léa Salame. Petite leçon de journalisme chien de garde du pouvoir.
Montage Caisses de grève

VIDÉO




Lois sécuritaires


Les drones reviennent par la fenêtre !…

Économie


🤨 Alors que le CAC 40 observe des chiffres records, que les dividendes des actionnaires explosent, le gouvernement s’apprête à réduire les droits des personnes privées d’emploi au lieu d’améliorer les salaires et les conditions de travail, non à la casse de l’assurance-chômage !

« Le nombre d’emplois vacants [260 000] reste cependant très largement inférieur au nombre de demandeurs d’emploi : si on s’en tient aux chômeurs de catégorie A (sans aucune activité), il y a aujourd’hui un poste vacant pour treize chômeurs. En élargissant aux demandeurs d’emploi au sens plus large (avec les chômeurs de catégorie B et C), on arrive à un poste pour 22 demandeurs d’emploi. » 👇



International







Analyse


Ce que les capitalistes trouvent formidable avec la bourgeoisie culturelle, c’est qu’elle prend systématiquement le « pour rire » pour du sérieux — et ignore le sérieux. Dans ces conditions on peut tolérer, encourager même les Grandes consciences (« elles nous secouent, elles nous éclairent ») — et personne ne pourra contester l’intimité du capitalisme et du pluralisme démocratique.

La destruction capitaliste de la classe ouvrière n’intéressait pas la bourgeoisie culturelle, il était donc simple et logique de la passer sous silence. Celle de la planète est plus difficile à évacuer, impossible de ne pas en dire « quelque chose ». Mais quoi — qui ne portera pas trop à conséquence ?


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s