Ahou numérique miniature n°6 (25/07/2021) : 1) En avoir ou pas


En avoir ou pas

Ah le pass sanitaire, quelle merveilleuse trouvaille ! Qui aurait pu imaginer en 2017 que le beau et jeune candidat à l’élection présidentielle Emmanuel Macron en arriverait là ?!… Celui que des grands médias tels BFM TV et Paris Match présentaient à l’époque comme un homme moderne, libéral, ni de gauche, ni de droite, ou alors, et de gauche, et de droite, comme un grand intellectuel disciple de Paul Ricœur, un transgressif puisque maqué avec sa prof plus âgée de 20 ans.Il avait eu la force d’aller contre son milieu !…



Et pourtant, c’est bien le même qui instaure avec ce fameux pass sanitaire, une ségrégation de fait entre non vaccinés et vaccinés. D’un autre temps ! Évidemment, nous n’évoquerons pas les heures les plus sombres de notre histoire, ça serait disproportionné bien sûr, même si ça serait plutôt jouissif… rien que pour emmerder les sermonneurs de populace, la bonne bourgeoisie médiatique, journalistes et médecins cathodiques vedettes marchant main dans la main sur les plateaux de télévision pour assurer le service après-vente du gouvernement. Ce pass, c’est l’institutionnalisation de discriminations. En avoir… ou pas, et vous serez exclus de certains lieux, de l’espace public (même pour aller à l’hôpital, à la médiathèque des Capucins par exemple à Brest etc.). Quoi de plus normal après tout… Il y avait déjà eu la répression féroce des Gilets Jaunes et au moins 12 personnes tuées par la police française lors du 1er confinement sans que ça n’émeuve grand monde, surtout pas les médias du CAC40. Quelle banalisation de la violence !…

La classe dominante à l’époque s’en était donc peu ému, ou alors si peu ou si tard. Ce confinement arriva en mars 2020 après la 1ère manche de la « réforme » des retraites passée en force à coup de 49.3 par ce même Édouard Philippe qui aujourd’hui semble avoir les faveurs de la bourgeoisie médiatique. Allez savoir pourquoi ? Une solution de rechange pour un Macron qui a annoncé à plusieurs reprises qu’il pourrait être amené à prendre des décisions dures qui pourraient faire qu’il ne puisse se représenter en 2022… Mais assurément dénoncer cet effet de système pourrait nous valoir ici les foudres de l’accusation en complotisme !… Gardons-nous donc de telles suppositions… Toutefois, évoquait t-il le pass sanitaire ou nous préparerait-il pire encore ?… Avec lui, il faut s’attendre à tout, comme à ce qu’il trace sa route tout droit, écrasant tout sur son passage, tel un mercenaire bien décidé à mener à bien le mandat que sa classe lui a confié : détruire notre système de retraites, faire des travailleurs des bêtes de somme pour le capital prêtes à accepter bas salaires et mauvaises conditions de travail, effets écologiques néfastes du fait de la pression exercée par un chômage de masse pour peu d’emplois disponibles. D’autant plus avec une indemnisation et attribution de l’assurance chômage détériorées par la réforme de l’assurance chômage qui s’appliquera pleinement au 1er octobre 2021….

Non, nous n’évoquerons pas les analogies les plus scabreuses, le nazisme, la collaboration et bien sûr le maréchal Pétain réhabilité par Macron… Non, nous ne ferons pas tout ça, ça serait bien trop horrible !… Mais qu’est-ce que le pass sanitaire si ce n’est une rupture d’égalité et une atteinte grave aux libertés fondamentales telles que le droit de circuler librement dans l’espace public, des lieux de culture comme les cinémas, des commerces comme les bars et restaurants, bref, de vivre normalement. Cette obligation vaccinale déguisée est tout bonnement infâme !

En plus de cela bien sûr : pas de levée des brevets sur les vaccins, pas de socialisation des grandes firmes pharmaceutiques pour remettre la main dessus, sous contrôle citoyen et surtout, pas d’augmentation significative de moyens pour l’hôpital public ! Au contraire, les tests PCR et anitgéniques seront payants à l’automne 2021 et le gouvernement programme aussi, sans gêne, de futurs licenciements de non-vaccinés permis par la Loi, bientôt, pour ceux qui au travail ne présenteraient pas de pass sanitaire valide ! On croit rêver, se taper un mauvais scénario de science-fiction que l’on trouverait un peu gros, confortablement avachi au cinoche… ah non c’est vrai, on a y a plus droit… enfin si, certains… Où va t-on ? Que préparent les syndicats ? Accepteront-ils cela ? Il est tout de même à espérer que non, même si l’on est souvent déçu par la stratégie des grandes bureaucraties syndicales qui négocient le moins disant au lieu de renverser à la table ou faire la « politique de la chaise vide ». Le pays sera t-il un jour mûr pour une grève générale ? Car il n’y a pas de secret et à réinventer l’eau chaude ! C’est bien un blocage conséquent de l’économie ou mieux encore, l’occupation des usines et administrations, voire leur expropriations et leur prise en main par les travailleurs qui peuvent faire plier un pouvoir, que ce soit le gouvernement Macron ou ses mandataires : les ultra-riches ! Cela permettrait de pallier à la difficulté des ressources financières suffisantes aux travailleurs pour faire grève. Car oui, ce gouvernement travaille bien pour le capital financier, les grandes multinationales et les plus riches de ce pays. Qui plus est, leur fortune a explosé pendant la crise Covid ! Donc oui, toutes ces luttes actuelles doivent aller sur le terrain économique également, mais aussi écologique : les catastrophes climatiques se sont multipliées sous des formes amplifiées ces dernières semaines !… et ce n’est pas prêt de s’arranger… Le coupable tout désigné est le capital fossile (A.Malm) émetteur en abondance de CO2. Nous devrons donc nous allier au « mouvement climat » pour construire un mouvement social suffisamment puissant allant à la racine du mal : la propriété privé des grands moyens de production, la recherche du profit à court terme du fait de la concurrence et donc l’écrasement des travailleurs et du Vivant (conditions de travail, normes sociales et environnementales dégradées etc.). Voilà une bien modeste proposition de perspective stratégique et de fond pour tenter de sortir de la confusion idéologique ambiante. Ceci à moyen terme.

En attendant, il y a la réalité immédiate : ces privations de libertés et l’accumulation de lois sécuritaires : « loi sécurité globale », « loi séparatisme », « loi renseignement 2 »,les 3 décrets DSAP, le tout s’inscrivant dans un « continuum de la sécurité » inspiré du livre blanc de la sécurité du ministère de l’intérieur. Avec le pass sanitaire, c’est une nouvelle étape qui est franchie par le gouvernement dans sa volonté de diviser les français entre eux, pour mieux régner, respectant à la lettre le vieil adage, tant sa base sociale semble faible : le bloc bourgeois regroupant une bourgeoisie de droite plus traditionnelle à une bourgeoisie dite de gauche, se vivant comme « cool » et émancipée, presque généreuse, car toujours à la pointe et à l’affût du progrès sur des sujets de société. Ça ne mange pas de pain, ça ne bouleverse en rien le système économique qui leur profite, à savoir le capitalisme : les rapports de production (de domination) sont maintenus, les travailleurs sont toujours exploités, pour leur profit, direct ou indirect !… « Business as usual » : les forêts continuent de brûler, les inondations et autres catastrophes climatiques se multiplier et gagner en intensité. Désigner des boucs émissaires pour masquer sa domination de classe : il y avait eu le musulman, l’islamo-gauchiste, le teuffeur et maintenant ce paria de non vacciné, ce pestiféré, sous-citoyen, privé de culture (cinémas, théâtres), s’il n’a pas un pass sanitaire à jour. La question immédiate est donc : quelle société voulons-nous ? Une société de vigilance ? De surveillance généralisée ? Ou chacun est le flic de l’autre, dans une sorte de guerre de chacun contre tous 2.0 ? Une société du soupçon ? Voire de la délation ? Où chacun se contrôlerait d’abord soi-même… puis les autres en fonction de sa position dans la société ? Où l’on assigne à des commerçants et employés publics des tâches de police ?

L’ordre bourgeois est de plus en plus contesté et chaque jour un peu plus foutent le camp nos libertés. L’État se fait de plus en plus policier, des lois scélérates n’en finissent plus d’être votées… Et bientôt la vaccination obligatoire ? La police et les médias des milliardaires assurent la promotion du programme inégalitaire et autoritaire du très centralisé et personnalisé Pouvoir d’Emmanuel Macron !… Jusqu’à quand ? Jusqu’à quand pourront-ils tenir à assurer cet ordre inique ?

Il ne tient qu’à nous de les repousser dans leur retranchements. Pour cela, passé le spontanéisme d’un mouvement de masse :
recruter, organiser, nous structurer !…

Ahou, voilà qui est dit, je retourne au chenil, il fait pas beau dehors !…




10 commentaires

Répondre à TEXTE lu à la manif contre le pass sanitaire et les réformes antisociales du 14/08/2021 à BREST – Gilets Jaunes Brest Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s