Revue de presse au 05/07/2021

Local


Les AESH en colère apportent leur soutien aux adultes en situation de handicap et dénoncent le vote bloqué du gouvernement pour la déconnexion du conjoint dans le calcul de l’allocation d’adulte handicapés demandés par tout les partis politiques sauf LAREM.

Les AESH ont pu échanger et des contacts sont pris pour des actions communes en septembre.

Rassemblement organisé par APF France handicap.


Brest
blocage en cours besoin de soutien au rond point des Foulques [le 30/06/2021]

Actions du collectif précaires et chômeurs et Quartz Occupé à l’agence pôle emploi marine pour sensibiliser les chômeurs sur la réforme de l’assurance chômage et actions de blocage des ronds- points au port pour dénoncer la fin de la pre- retraite amiante organisé par le gouvernement.

211806289_4302648696467460_8702385612989102387_n



209267913_4139215862781222_284129891917459680_n

⛴ BREST : LES OUVRIERS MÉTALLOS BLOQUENT LE PORT POUR DÉFENDRE LEURS RETRAITES

– Ce matin, dès 6h30, les syndicats de la réparation navale ont bloqué le port de Brest. L’Etat menace de supprimer leur droit de départ à la retraite anticipée –

➡️ Tôt dans la matinée, des feux de pneus et de palettes ont été mis en place par la CGT métallurgie pour barrer les ronds-points à l’entrée de la cité finistérienne. Très vite, le port était inaccessible aux automobilistes où des bouchons de plusieurs kilomètres se sont formés rapidement.

➡️ Soumis à une forte exposition à l’amiante, – minéraux à texture fibreuse hautement toxique – et à des risques accrus pour la santé, les travailleurs de la navale de Brest ont le droit de partir à la retraite à 50 ans.

➡️ Le ministère du travail veut par décret, purement et simplement mettre fin à ce droit de départ anticipée dès juin 2022 alors que l’espérance de vie d’un ouvrier travaillant au contact de cette matière dangereuse est largement en dessous de la moyenne nationale. En cause, des maladies bien connues de l’amiante comme le cancer des poumons, asbestose ou la mésothéliome.

Non content de faire crever les prolétaires plus tôt que tout autre travailleur – un ouvrier vit en moyenne 7 ans de moins qu’un cadre de bureau – la classe bourgeoise voudrait le voir mourir au travail, sans la possibilité d’arriver jusqu’à l’âge de la retraite. Face aux attaques patronales, développons des stratégies de luttes offensives !


seouseolouj-1536x709

« Mais notre gouvernement veut aller plus loin : le droit aux allocations chômage reste toujours un caillou dans la botte de tout capitaliste qui se respecte. Car la classe dominante a besoin du chômage, le patronat en jouit chaque jour.

Comme en recadrant un salarié en lui disant : « J’en ai 100 comme toi qui attendent de l’autre côté de la porte ! » Ou en faisant des chantage au plan social à longueur d’année, comme dans ces usines ou des « accords de performance collectives » ont été conclus après une intimidation du type « baissez vos salaires ou on ferme ». C’est ce qui est arrivé aux salariés de Derichebourg récemment, mais aussi à ceux de Smart en Moselle en 2015,et leur usine a quand même fermé. Tout ça serait impossible s’il n’y avait pas de chômage en France. »

« Ces gens nous feront nous souvenir que quitter ce job où l’on est maltraité est un trop gros risque, ils nous feront nous dire que ce boulot qui nous brise le dos n’est pas si mal, cette masse de gens dont la vie de misère et d’humiliations ravit la bourgeoisie car elle sèmera la terreur parmi les travailleurs qui osent encore lutter, désobéir, négocier, faire la grève. »



L'État est coupable de harcèlement discriminatoire TRACT


N’hésitez pas à vous abonner à cette toute nouvelle page FB consacrée à la discrimination au travail pour handicap, à la faire connaître en la partageant, à apporter vos témoignages :
https://www.facebook.com/discriminationautravailpourhandicap

 

Pour plus d’infos, retrouver tous les tracts à imprimer, des coupures de presse :
https://giletsjaunesbrestois.home.blog/…/letat-est…/


Scandale d’État !

 

210022487_4141329412569867_3186235171725724266_n

💥 REDON : LA GENDARMERIE A EMPÊCHÉ LES POMPIERS DE SECOURIR LES BLESSÉS GRAVES

– Tentatives de meurtres, non assistance à personnes en danger, mise en danger de la vie d’autrui –

Si nous étions en guerre, cela constituerait un crime de guerre passible d’une cour pénale internationale. Mais nous sommes en France, et c’est l’Etat et ses forces de répression qui attaquent leur propre population. Extraits de l’enquête de Mediapart :

➡️ « J’ai honte d’être pompier. Un jeune risquait de mourir. Nous le savions. Mais nous ne pouvions pas intervenir. » Lors de la free party qui s’est déroulée les 18 et 19 juin à Redon (Ille-et-Vilaine), un jeune homme de 22 ans a perdu sa main. D’autres ont été gravement blessés. Mais, selon les documents et témoignages recueillis par Mediapart, la préfecture a bloqué les pompiers à l’entrée du site. Mettant ainsi des vies en danger.

➡️ Cette nuit-là, responsable de la mise en œuvre des secours, la préfecture motive son refus par le fait qu’aucun plan d’évacuation des blessés n’a été anticipé, et que l’accès au site n’est donc pas sécurisé […] L’argument révèle un très haut niveau d’amateurisme […] mais aussi une bonne part de mauvaise foi. Selon un pompier, bouleversé : « Quand il s’agissait d’aller chercher des gendarmes blessés à l’intérieur, il n’y avait pas de problème, d’autres gendarmes nous escortaient. »

➡️ « À partir de minuit, nous avons commencé à recevoir de nombreux appels de jeunes qui étaient sous les tirs de grenades lacrymogènes », nous confie un pompier. « Certains étaient pris de panique, d’autres suffoquaient », poursuit-il. « Nous suivions ce qu’il se passait sur les réseaux sociaux. Cela en dit long sur notre absence d’information », précise un autre secouriste. Ce n’est que le lendemain, le 19 juin, aux alentours de 18 heures, que les pompiers auront accès directement au site afin de secourir des jeunes dont deux, signalés comme « urgence absolue », et « plusieurs tombés à l’eau ».

➡️ Quand la situation de la main arrachée se confirme, les gendarmes ne permettent toujours pas aux pompiers d’accéder au site pour secourir le jeune mutilé. Ils laissent passer l’association Techno + pour qu’elle aille chercher le blessé. « Quels ordres a donnés la préfecture ? En tout cas, elle a interdit l’accès aux pompiers pour secourir les jeunes, selon l’un des responsables de Techno+, Sébastien Petit. […] Heureusement, une jeune femme a réussi à conduire le jeune homme mutilé à l’hôpital. Les pompiers l’apprennent à 3 h 30. « C’était un soulagement mais qui n’efface pas la colère », nous raconte un pompier.

➡️ À 4 h 8, les pompiers reçoivent un appel d’un « gendarme blessé » léger. Deux minutes plus tard, il est pris en charge, et conduit à l’hôpital où il est admis vers 4 h 30. Lorsque les gendarmes sont pris en charge, l’ambulance est parfois « encadrée par un groupe d’intervention de gendarmerie spécialisé dans la récupération des GD [gendarmes] blessés », précisent les pompiers […] à 8 h 25, les pompiers sont intervenus. Mais c’était, de nouveau, pour venir soigner un gendarme dont l’état ne nécessitera pas son évacuation.

➡️ « Nous ne pouvions pas nous engager en tant que pompiers dans cette zone. C’était trop dangereux. Mais la préfecture comme la gendarmerie n’ont pas réfléchi à la mise en danger qu’ils faisaient courir à ces jeunes. C’est si inquiétant de voir cela. Ce sont nos enfants. »

Enquête complète : https://www.mediapart.fr/…/redon-la-prefecture-empeche…


208984581_4138961999535987_888570934422536572_n

📣 COMMUNIQUÉ OFFICIEL – NUIT DES MEUTES LE 31.07.2021🔊

La free party est une grande famille et c’est en ces temps de répressions disproportionnées, qui durent depuis des années et qui ne cessent de se faire plus grande au fil des mois, que notre famille doit rester soudée coûte que coûte pour ne pas laisser le gouvernement nous éradiquer.

Pour Steve,

En soutien aux inculpés de la Maskarade et les sound systems du teknival des musiques interdites,

contre la répression policière et juridique permanente des fêtes libres que notre mouvement subit depuis des années

Le 31/07/21 nous invitons tous les sounds systems de France à poser une teuf, pour la Nuit des Meutes.

L’objectif : un maximum de teufs partout sur le territoire, pour montrer que nous sommes présents dans toute la France. Que vous sortiez 2 ou 20kw, peu importe, l’idée est juste de sortir !


210980023_4148629651839843_5860173250797162858_n


Écologie (gros dossier)


VIDÉO

👊 DESARMONS LE BETON !

#GrandPerilExpress – communiqué

Industrie du Béton : 4 sites mis hors d’état de nuire pour une durée indéterminée.

Ce mardi 29 juin, nous avons désarmé le béton. Sur le port de Gennevilliers, 4 sites majeurs de cette industrie écocidaire – dont trois appartenant à Lafarge Holcim – ont été occupés simultanément jusqu’au lendemain matin par plus de 400 personnes. Elles ont dormi sur chacun des sites dans des dortoirs improvisés dans les bureaux, sous baches, ou dans les salles des machines. Les infrastructures ont été redécorées de messages inventifs et de fresques artistiques. Ces industries n’ont pas seulement été occupées mais marquées très visiblement, financièrement et mises hors d’état de nuire pour un certain temps. Diverses actions collectives se sont déployées pour neutraliser les piles de sacs de ciment, remettre des tas de sable à l’eau, inonder ou bétonner des machines, ensabler des réservoirs d’engins… De multiples autres altérations souvent plus discrètes et créatives ont été effectuées aux 4 coins des sites. Elles rendent pour l’instant inenvisageable le redémarrage de la production en sécurité.

Nous avons agi avec en tête les crimes de Vinci, Bouygues, Eiffage ou de Lafarge Holcim et la complicité de l’Etat. Nous avons posé des gestes concrets pour enrayer les ravages du Grand paris, faire éclater sa vitrine sociale et ses opérations de greewashing. La guerre que mènent les multinationales du BTP contre le vivant pour engranger des milliards se poursuit. Ils n’entendent rien à la colère des jeunes générations qu’ils laissent sans avenir dans un monde ravagé par leurs méfaits. Leurs engins, silos et malaxeuses sont des armes qui nous tuent. Ils ne cesseront pas sans qu’on ne les y force. Nous allons donc continuer à démanteler ces infrastructures du désastre nous même. Nous appelons toutes celles et ceux qui se soulèvent pour la terre à occuper, bloquer et désarmer le béton.


211984071_2471477792987869_8745590781448612598_n





LE CAPITALISME EST UN DESASTRE

 

-Que tout continue ainsi, voilà la véritable catastrophe-

 

Chaleurs caniculaires, méga-feux, phenomènes méteorologigques de plus en plus violents. Ces dernières semaines les tristes actualités ne nous ont pas épargné. Le réchauffement de la planête s’accèlere, au même rythme que la course éffrénée du profit. L’ultra-liberalisme est un catalyseur de réaction cataclysmique. A l’heure ou les forêts brûlent, le modèle de production capitaliste n’est qu’une ineptie. Le désastre est partout. Les espèces disparaissent les unes après les autres. Les entreprises polluantes enregistrent des bénéfices records. Dans le même temps, les « accidents » industrielles se multiplient occasionnant des dégats environnementaux irrémediables. Retour sur la série de catastrophes de ces dernières semaines qui mettent en exergue les ravages d’un monde froid, sans vie ou le profit n’est plus que jamais la seule boussole.

 

➡️ Golfe du Mexique : Un incendie sous-marin s’est déclaré sur un pipeline reliant une plateforme pétrolière exploitée par la société Pemex. L’histoire du groupe pétrolier est parsemé de scandales de corruption et de catastrophes. En 2019, l’explosion d’un de leur oléoduc faisait plus de 100 morts à Tlahuelilpan au Mexique. Ce vendredi 3 juillet, c’est suite à la rupture d’un gazoduc qu’un gigantesque « oeil de feu » s’est formé à la surface de la mer. Plusieurs navires ont déversé des trombes d’eau sur l’océan littéralement en flamme pendant plusieurs heures. Pour maîtriser l’incendie, le groupe pétrolier aurait utilisé de l’azote. Un désastre de plus pour un écosystème marin déjà fragilisé par la sur-captation de CO2. D’après une enquète du Guardian, Pemex est classée parmi les 20 entreprises ayant le pire bilan au monde en termes d’émmission carbonne. La société est aussi la plus polluante d’Amérique latine contribuant quasiment à 2% des emmissions totales à effet de serre dans le monde. Un chiffre énorme pour une seule et même compagnie.

 

➡️ Roumanie : Toujours ce vendredi, une plateforme situé au bord de la mer Noire a pris feu. L’explosion dans le raffinerie a tué un ouvrier et en a blésse cinq autes dont un grièvement. Le panache de fumée noire s’est elevé à plusieurs centaines de mêtres sous le regard médusé des touristes venus barboter sur l’eau. Situé à une quinzaine de kilomètres de la principale station balnéaire de Mamaia, les autorités ont invité les habitants de la zone à fermer les fenêtres. Suffisant pour protéger protéger des retombées hautement toxiques ? Rien n’est moins sûr. Dans les années 2000, cette raffinerie, la plus grande de Roumanie avait fait l’objet d’une procédure pénale pour évasion fiscale, blanchiment et fraude avant d’être placée sous sequestre en 2016. Décidément.

 

➡️ Azerbaïdjan : Autre mer, Autre explosion. Dans la mer Caspienne, une giganstesque explosion a eu lieu cette nuit près d’un champ gazier au large de Bakou. Les causes de l’accident restent pour le moment inconnue. A suivre.

 

➡️ Chine : « Incident » nucléaire dans L’EPR de Taishan en mai dernier. Un EPR – réacteur nucléaire de troisième génération – construit et livré par EDF. Une fuite de gaz rares, comme le Xénon et le Krypton s’est déclarée au sein du réacteur. Problème, « Plutôt que d’appliquer des seuils qui auraient dû conduire à arrêter le réacteur, l’Etat Chinois a choisi d’augmenter les seuils admissibles pour permettre au réacteur de continuer à fonctionner ». Un scénario à la Tchernobyl a été dans un premier temps imaginé avant que l’incident soit maîtrisé. Un choix qui aurait pu avoir des consequences dramatiques. De son coté EDF réconnaît qu’il y a eu un incident mais que la situation est sous contrôle. La réputation de cette technologie dangeureuse était déjà extrement mauvaise. Nul doute que cet accident viendra d’avantage la ternir. En France, championne du monde du nucléaire, ce type « d’incidents » sont fréquents. Mais vous n’entendrez jamais parlé de ça dans les grands médias. Avec un parc de plus de 56 réacteurs nous vivons sur une véritable bombe à retardement.

 

➡️ Etats-Unis : Le 14 juin une usine Lubrizol prend feu à Rockton. Les images d’une épaisse fumée noire traversant le ciel de cette petite ville de l’Etat de l’Illinois font froid dans le dos. Elles rappellent terriblement celles de Rouen en 2019. L’entreprise, nommée Chemtool, fabriquaient comme l’entreprise rouennaise des huiles et des lubrifiants pour l’industrie. Il est aujourd’hui difficile de mesurer précisement l’impact d’un tel incendie sur la santé des habitants et sur l’environnement. Peut-être dans 5 ou 10 ans quand les premiers cancers apparaitront.

 

le désastre climatique et les catastrophes industrielles sont des périls du siècle. Ils sont les deux faces d’une même piece mortifère. La surexploitation des ressources et la mise en danger du vivant vont de paire. Nous connaissons les responsables. L’ équation est simple. Détruire le capitalisme ou le capitalisme détruira tout.

209955958_958011028355976_3744698601155290262_n


🔥 ET ÇA CONTINUE🔥

Pendant ce temps à Constanta, Roumanie :

La plus grande raffinerie de pétrole d’Europe de l’Est brûle.

Surtout, ne changeons rien. Et surtout pas le système.

VIDÉO


🇯🇵 LE JOUR D’APRÈS🇯🇵

Alors que le Canada brûle, tout comme l’océan dans le Golfe du Mexique, et que Madagascar connaît une famine climatique, le Japon connaît des pluies diluviennes aux conséquences dramatiques, comme ici à Akami, au sud de Tokyo, où des glissements de terrain ont fait de nombreux disparus.

VIDÉO


205308528_3893682414062594_3535801315844933199_n


🌊 OCEAN IS BURNING 🔥

Terribles et fascinantes images de pompiers tentant d’éteindre un feu… dans l’océan. Vendredi, dans le golfe du Mexique, une fuite sur un pipeline sous-marin reliant une plate-forme exploitée par la société pétrolière Pemex a provoqué un énorme incendie à la surface de l’océan. Les conséquences écologiques pourraient être très importantes.

L’homme est en train de littéralement brûler toute la terre….y compris en mer !

VIDÉO


🔥 LA CATASTROPHE EST LÀ🔥

Au Canada, les habitants de Lytton ont dû évacuer la ville fournaise (49,6°C) où de nombreux feux se sont déclarés. Une ambiance d’apocalypse y règne, comme le montre cette vidéo prise en voiture sur les routes autour de la ville.

VIDÉO


209933946_4148107891954731_503896411754586726_n


27 juin : 46,6°C

28 juin : 47,9°C

29 juin : 49,6°C

30 juin : la ville de Lytton est en FEU et entièrement ÉVACUÉE

« Nous avons vu les premiers signes de fumée, et en 15 minutes, tout d’un coup, le feu était partout » (maire de Lytton)

Ce n’est pas un film

Ce n’est pas une allégorie

Ce n’est pas une histoire pour faire peur.

C’est juste la RÉALITÉ : voici les images d’un village, #Lytton, ravagé par le FEU, lui-même déclenché et/ou attisé par une vague de chaleur à près de 50°C.



écologie

Neuf mois. C’est le temps d’une gestation que le Conseil d’Etat a imparti au gouvernement pour agir plus vite sur le climat. Dans une décision rendue ce jeudi, la plus haute juridiction administrative somme le Premier ministre « de prendre toutes les mesures utiles permettant d’infléchir la courbe des émissions de gaz à effet de serre produites sur le territoire national ».


Pour en savoir plus :


212524126_4145615995474542_2053806251168434432_n

🌡️ LE DÉSASTRE EST DÉJÀ LÀ : TOUR D’HORIZON

➡ Amérique du Nord : la côte ouest coincée sous un « dôme de chaleur ». Des records caniculaires inédits et historiques font la une des journaux internationaux. La côte ouest des États-Unis et du Canada fait face à des températures dantesques depuis plusieurs jours. A Portland, le 28 juin, le mercure affichait 44,6°C. Des centres de « rafraîchissement » ont été mis à disposition des habitants contraints de se réfugier dans des centres commerciaux climatisés. Au Canada, le bitume et les gaines électriques fondent. Plusieurs centaines de personnes sont décédées de « mort subite ». Particulièrement les personnes âgées vulnérables à ces conditions climatiques. La ville de Lytton en Colombie Britannique était au cœur de l’actualité. Après avoir atteint des niveaux de chaleur inégalés avoisinant les 50° depuis le début de la semaine, des feux de forêt gigantesques se sont déclarés. Acculées par les incendies, les autorités de la ville ont dû la faire évacuer. On apprenait aujourd’hui que Lytton s’était embrasée comme une allumette, la ville est ravagée à 90 % par les flammes.

➡ Russie : épisode caniculaire et pluies diluviennes. Le cercle polaire étouffe. Les images du satellite du programme européen Copernicus sont alarmantes. En Sibérie, le 20 Juin, les relevés météorologiques faisaient état de températures anormalement élevées. 37°C à Saskylah, 43°C à Govorovo et jusqu’à 48°C près de Verkhojansk. Du jamais vu depuis 1936. La région sibérienne est régulièrement le théâtre de « feux zombies » : des feux qui couvent l’hiver et réapparaissent l’été en raison des fortes chaleurs. À Moscou, après un mois de juin particulièrement chaud avec un pic de chaleur à 34°C, des pluies diluviennes et des vents violents se sont abattus sur la capitale russe. Les moscovites ont été submergés par des torrents de pluies. Les stations de métro ont dû être bouclées. Un incendie s’est déclaré dans une centrale électrique à cause de la foudre. Les dégâts sont considérables d’après un reporter sur place. Sur les réseaux sociaux, il raconte : « les infrastructures de Moscou ne sont pas en mesure de supporter les plus de 50 millimètres de pluie qui sont tombés sur la ville aujourd’hui ».

➡ Madagascar : famine climatique. La sécheresse qui sévit depuis plusieurs années sur l’île de Madagascar est en train de créer une situation dramatique. Une sécheresse crée par le réchauffement climatique. 1 million de personnes souffrent de stress alimentaire. Au Sud du pays, 14000 malgaches sont dans une situation de famine. En trois ans, il n’y a eu aucune précipitations dans la région, pas une seule goutte de pluie. Dans ce pays pauvre ou la majorité des personnes dépendent de l’agriculture pour survivre, le manque d’eau est une véritable catastrophe.

➡ France : Les Vosges et la Haute-Saône engloutis sous un orage de grêle. Le 29 juin, l’Est de la France a été frappé par un phénomène orageux d’une rare violence. Plus de 80 centimètres de grêlons se sont accumulés dans certaines villes provoquant par endroit des inondations. Une ligne électrique et des routes ont été endommagées et plusieurs récoltes ont été détruites. Le climatologue Robert Vautard, invité sur France Info disait déjà en juin 2019 : « les conditions météo qui amènent à ces phénomènes orageux en général sont amenées à se répéter, surtout avec l’augmentation des températures qui permet d’avoir plus de vapeur d’eau dans l’atmosphère et plus de précipitations par conséquence. Les phénomènes violents arrivent déjà plus souvent ».

➡ Le rapport du GIEC : Le dernier rapport des experts sur le climat nous annonce un futur cataclysmique. Un réchauffement global de +2°C constituerait un point de non-retour pour la fonte des calottes glaciaires de l’Antarctique de l’ouest et du Groënland. Cette fonte provoquerait à elle seule une hausse du niveau de la mer de 13 mètres, avec des conséquences effroyables. Une vingtaine de mégalopoles sont directement menacées par la montée des eaux dont New-York, Miami, Calcutta, Rio de Janeiro, Abidjan, Osaka ou encore Bangkok. Un tel scénario entraînerait d’importants déplacements de populations.

➡ En 10 ans, une baisse de la production des principales cultures – D’ici les années 2050, 80 millions de personnes supplémentaires pourraient souffrir de la faim dans le monde. Le réchauffement climatique aurait aussi un fort impact sur les inégalités. La multiplication des catastrophes qu’il engendre pourraient priver plusieurs millions de familles de leur moyen de subsistance. Avec une augmentation de la température de +2°C, plus de 130 millions personnes à travers le monde risquent de basculer dans un état de pauvreté extrême. Ce chiffre se rajouterait aux 730 millions d’êtres humains vivant déjà dans des conditions de vies misérables, victimes du capitalisme mortifère. Enfin, comme nous le montre la triste actualité de ces derniers jours, les scientifiques prévoient que 420 millions d’habitants de la planète pourraient être menacés par des épisodes caniculaires. D’ici 2030, une personne sur deux manquera d’eau. 17 pays seront en état de stress hydrique et le rapport annonce que la banque mondiale a estimé à plus de 140 millions le nombre de réfugiés climatiques dans les prochaines années.


Et déjà en juin :

210674225_4142273645808777_5474282059366186670_n

PENDANT QUE LA PLANETE BRULE : MEDIAS FASCISTES

Il fait 50° au Canada, un cyclone a déferlé en Europe centrale, des invasions de rats sans précédent ont lieu eu Australie et les experts annoncent un réchauffement irréversible et un avenir apocalyptique à court terme. Mais en France, voici les sujets qui font la « une » de l’actualité :

– Les musulmans et musulmanes, leurs vie, leurs voiles, leurs maillots de bains, leur foi, leurs traditions. Une députée raciste veut même interdire les « danses traditionnelles » lors des mariages ! Une haine obsessionnelle, mortifère, fasciste.

– Macron veut interdire le « crop top », ce T-Shirt court, pour les lycéennes : mentalité de père de famille conservateur des années 1950

– L’écriture inclusive qui menacerait la civilisation

– Les repas végétariens à la cantine qui seraient un danger pour le pays

Le RN n’a pas besoin de gagner les élections, ses idées hideuses sont déjà absolument partout. Les historiens du futur regarderont avec étonnement cette période d’abrutissement généralisé, durant laquelle les élites ont préféré faire monter les idées d’extrême droite et les « polémiques » les plus ignobles plutôt que de se préoccuper des sujets vitaux. Tout est fait pour faire monter les haines, les bêtises, la folie collective. C’est tout une caste politico-médiatique qu’il faut balayer d’urgence si on veut éviter de sombrer avec elle.


204214134_4128465233918997_6012370682312795479_n



209439221_798419057542464_2172145170734171826_n


Société


211888042_4154216004677253_8916233436411013468_n


Votre bon président Macron a quelque chose à vous dire sur l’habillement des jeunes femmes. Les autres partis ont aussi des trucs à préciser sur l’habillement des assesseuses. La classe politique vous en veut de ne pas être allé voter – mais attention mesdames à ne pas le faire dans n’importe quelle tenue ! On veut de la sobriété mais pas trop quand même. Faut pas être prude mais faut pas être provoquante non plus. Les hommes sont des êtres sensibles, en pleine crise existentielle depuis que des plaintes pour viol pleuvent contre certains de leurs éminents semblables (et n’aboutissent pas,ouf !). Peut-être que le mieux c’est que vous restiez chez vous, dans le doute.

Attendez ! Il va falloir travailler plus pour contenter le patronat et relancer l’économie, qui va bien, mais les actionnaires aimerait qu’elle aille encore mieux donc il faudrait trimer jusqu’à 64 ans – et ne pas manifester si on vous licencie à 55 ans hein ! Ça suffit les grincheux.

N’oubliez pas d’être libre et de vous moquez de l’islam, la liberté d’expression c’est l’art de vivre à la Française Monsieur, mais ne vous moquez pas de votre patron ou de notre bon président. Une gifle ? Au cachot.

Bref, ce n’est pas si compliqué d’être un bon citoyen républicain. On vous récapitule tout dans cette affiche :

210260138_1698820163645923_4209701196735998402_n (1)


Économie


Ce lundi 28 juin, Emmanuel Macron déroule le tapis rouge au Château de Versailles aux PDG des

➡️ pollueurs : #ArcelorMittal

➡️ évadés fiscaux : #JPMorgan #Netflix

➡️ destructeurs d’emplois : #GeneralElectric #Intel

Flèche vers la droitemaltraitants : #Adecco #Zara

#ChooseFrance #FRASUI

209013085_440542797401299_1725508545225365116_n


Médias


Cagnotte de soutien à un média local populaire, libre et indépendant des puissances d’argent, afin qu’il puisse se pérenniser : https://www.helloasso.com/associations/le%20canard%20refractaire/collectes/financons-le-canard-refractaire



Étrangement, Facebook semblait nous interdire le partage de l’article de Révolution Permanente ci-dessus alors que nous pouvions partager d’autres articles !… Voir la capture d’écran ci-dessous :

Capture d’écran 2021-07-04 115959 CENSURE Europe 1



Analyse


safe_image

LE CAPITALISME NÉOLIBÉRAL LE REMERCIE :

L’anniversaire des 40 ans de l’élection de François Mitterrand a été l’occasion de faire revivre un clivage au sein de la bourgeoisie, entre sa droite et sa gauche. Si la droite a pu râler sur “l’immigrationniste”, comme Eric Zemmour (qui a pourtant voté pour lui), le Parti socialiste a quant à lui chanté ses louanges, à l’image de François Hollande invité sur France Inter pour l’occasion. La France insoumise s’est aussi prêtée au jeu : pour Jean-Luc Mélenchon, Mitterrand est même “un soleil qui ne se couche jamais”…

Le discours dominant à gauche a été bien résumé par Philippe Marlière, professeur de politiques françaises et européennes de l’University College de Londres : “Il y a évidemment le tournant libéral de 1982-83. Mais marteler cela sous prétexte de parler du 10 mai 1981 est abusif. Il y eut, aussi, un espoir populaire authentique et unique en 1981-82, et des réformes sociales considérables jamais égalées depuis par la gauche.” Pourtant, si une large partie de la bourgeoisie et de la classe politique célèbre gaiement cet anniversaire, nous avons, à Frustration, plus de mal à nous joindre aux célébrations : Mitterrand mérite-t-il encore d’être un phare pour ceux et celles qui veulent changer la société ? (…)

>>> Le tournant de la rigueur : pas un simple renoncement au socialisme mais une fuite en avant libérale

Le “tournant de la rigueur” désigne le moment politique en 1983 où, confronté à ses échecs, Mitterrand assume et annonce renoncer à ses promesses sociales pour opérer un virage à 180° vers le libéralisme économique. Si ce dernier n’est pas un réel “tournant” c’est parce que Mitterrand a participé au jeu classique et cynique des sociaux-démocrates qui consiste à faire des promesses antilibérales dans un cadre parfaitement libéral. Cela a l’avantage de montrer une bonne volonté en faisant mine de vouloir mettre en place ce pour quoi on a été élu, puis de faire constater à tous l’échec de ces politiques alors même que celles-ci ne pouvaient qu’échouer dans ce contexte. C’est une des manœuvres de la bourgeoisie, aussi grossière qu’efficace, pour “naturaliser” une fois de plus le capitalisme.

La politique de relance par la demande de Mitterrand n’aurait pu aboutir qu’en assumant une sortie du système monétaire européen (sorte d’ancêtre de l’euro qui encadrait la fluctuation des monnaies européennes) – ce qui était parfaitement prévisible et connu des socialistes. Le PS n’avait donc jamais eu pour intention de maintenir cette politique dans la durée. Ce qui rend ce point essentiel c’est qu’avec le Traité unique de 1986 mais surtout avec le Traité de Maastricht, un des principaux héritages de la présidence Mitterrand, ce dernier a renforcé de manière absolument considérable le cadre qui rend presque impossible toute mesure sociale. C’est en effet ce traité qui préparait l’instauration d’une monnaie unique, l’euro. Mettre en place des mesures sociales et des mesures de relance aujourd’hui sans pouvoir librement dévaluer notre monnaie (qui dépend désormais d’une banque centrale “indépendante”, la BCE, aux vues extrêmement libérales) entraînerait, en plus d’une pression inouïe des marchés financiers, une crise économique considérable.

>>> Une dérégulation de la finance signée Mitterrand, Bérégovoy et Naouri

Mais les socialistes ne se sont pas seulement contentés de stopper net les mesures sociales et de créer un cadre qui les empêchent, ils ont aussi dérégulé la finance ! Plus personne n’en parle, mais Mitterrand et ses gouvernements ont bel et bien mis fin au contrôle des crédits et des taux d’intérêts et ont freiné la réglementation des marchés financiers. Le principal architecte de cette évolution est Jean-Charles Naouri, devenu depuis PDG du groupe Casino. Directeur de cabinet de Pierre Bérégovoy, ministre des Affaires sociales puis de l’Économie du gouvernement socialiste entre 1982 et 1986, il ouvre les marchés à tous (actions/obligations – pour les institutionnels comme pour les particuliers), et crée un système de dette de l’État échangeable (l’ « OAT »)… Il lance le mouvement qui aboutira aux fameux produits dérivés à l’origine de la crise de 2008, censés être des produits d’assurance mais qui sont devenus des produits de spéculation pure en permettant de vendre des produits financiers sans les posséder ou de les acheter sans avoir la liquidité pour les payer. Pour faire simple, il met toute sa créativité au service d’une complexification croissante des montages et produits financiers qui rapproche la finance du casino, avec des mécanismes de reventes de crédits à la chaîne (qui aboutissent aux CDS, credits defaults swaps, des montages permettant de refourguer des dettes contractées par des personnes insolvables transformées en produits financiers qui s’échangent sur des marchés – le film The Big Short, explique de façon ludique ces paris délirants).

Le résultat est bien illustré par l’index de libéralisation financière du FMI, qui vise à mesurer le bon avancement des mesures préconisées par l’institution internationale dans chaque pays, afin de les comparer et de jouer un peu la compétition, comme le ferait un bon vieux maître d’école. Il se base sur le degré d’avancement de sept types de mesures, parmi lesquelles les privatisations d’entreprises publiques, la déréglementation des marchés financiers, la fin du contrôle du crédit et des taux d’intérêt, l’abandon de la supervision des banques et l’élimination des barrières douanières. Ce que l’on remarque d’après ce graphique, c’est que la France a été un très bon élève du maître FMI entre 1983 et 1997. C’est à cette période studieuse que nous devons l’état actuel des inégalités.

LIRE LA SUITE : 👇 👇 👇 👇 👇


Démocratie, vraiment ?


210294541_4297656540300009_1094525663082246112_n


Notre revue de presse s’arrête pendant l’été. Nous reprendrons à la rentrée. Toutefois vous pouvez continuer à suivre nos publications sur ce blog ainsi que sur notre page Facebook.
Nous vous conseillons les revues de presse suivantes :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s