RADIO PIKEZ : écoutez vendredi 2 avril à 15h l’émission de débats L’École Volante, « ÉCOLOGIE EN LUTTES ! »

Émission de débats de 3h environ

Le thème sera donc l’écologie : nous décrirons le désastre en cours avec nos invités d’Extinction Rebellion Brest et peut-être de Youth For Climate Brest qui présenteront les raisons de leur engagement ainsi que leur mouvement. Puis nous envisagerons quelles solutions peuvent être apportées.


Pour écouter RADIO PIKEZ cliquez ICI

ecoleVolante

Tous les PODCASTS des précédentes émissions
de L’École Volante saison 6


Plan possible d’émission (pour lire en PDF/imprimer)

I) Présentation de la catastrophe bioclimatique en cours…

croissance illimitée dans un monde fini : production et consommation excessive (voiture)

Un américain consomme 5 fois ce que la planète peut renouveler en une année, un français près de trois fois

rapport Meadows (les limites à la croissance) au Club de Rome (beaucoup de membres de l’OCDE…) ne s’est pas trompé, prospective :

  • ressources
  • nourriture
  • production de services
  • population
  • production industrielle
  • pollution

-) effondrement en 2015 -) baisse de la population en 2030

mondialisation néolibérale et libre échange : le symbole du porte-conteneur

Un porte-conteneurs  polluerait en émission de souffre (à 0,1 %) autant que 1 million de voitures. Pollution au souffre : « Importants polluants de l’air, ils accélèrent la formation de particules fines et ultra-fines »

GES : « les émissions de CO2 de l’industrie maritime représentent environ un milliard de tonnes par an, soit environ 3 % de l’ensemble des émissions mondiales » (idem)

« la fourchette varie de 10,1 à 32,5 g de CO2 par tonne-kilomètre pour des cargos porte-conteneurs contre 91,6 pour un camion de 40 t, d’après les chiffres du ministère de l’environnement. » (idem)

+ tourisme -) consommation de kérosène

  • -) changement climatique : réchauffement
boucles de rétroaction :

Réchauffement climatique -) fonte du permafrost (libérant du méthane, GES + nocif que CO2 : «À l’échelle du siècle, le méthane est tout de même 25 fois plus puissant que le gaz carbonique en potentiel de réchauffement global (PRG) ! » ) réchauffement climatique -) fonte du permafrost etc.

-Fonte de la calotte glaciaire en Antarctique/Groenland + banquise -) montée des eaux et moins de réfléchissement du soleil par la banquise (qui renvoie actuellement 80 % du rayonnement du soleil)) l’océan qui la remplace absorbe à l’inverse 80% de ces radiations, accélérant le réchauffement.

pollution des riches : « 1% des plus riches sont responsables de 15 % des émissions de CO2. Si on élargit aux 10 % des plus riches, le taux passe à 50 % des émissions de CO2 »

« Qui sont les 1% les plus riches ? Il s’agit de ceux qui ont plus 8 000 euros de revenus mensuels. Les 10 % les plus riches, eux, gagnent au moins 3 000 euros par mois. (…) ceux qui gagnent 8 000 euros de revenus par mois émettent jusqu’à 50,7 tonnes de CO2 par an. Les revenus moyens sur Terre, à hauteur de 150 euros par mois, en émettent 3,9 tonnes par an. Cela remet en question l’idée reçue selon laquelle les classes moyennes d’Inde et de Chine seraient responsables de ces émissions. »

« Au total, en 25 ans, les émissions carbone ont augmenté de plus de 60 %. (…) les plus riches seraient responsables d’un tiers de cette augmentation. » 

OXFAM (21/09/2020)

pollution industrielle et agricole : pesticides (ex : glyphosate), chimie de synthèse -) épuisement et artificialisation des sols

la démographie : « Les ressources de la planète peuvent nourrir 12 milliards d’humains, mais la spéculation et la mainmise des multinationales sur les matières premières créent une pénurie » Jean Ziegler (Bastamag)

extinction des espèces : «selon les Nations Unies, une espèce disparaît toutes les 8 minutes » 

-Capitalocène : 90 entreprises responsables de plus de 2/3 de la pollution depuis la révolution industrielle à la fin du 18ème siècle

Capitalocène plutôt qu’anthropocène : 12:21 -) 13:00 (39 secondes)

II) Les invités se présentent et évoquent le mouvement écologiste dans lequel ils sont engagés, comment ils sont venus à l’écologie et à s’engager dans leur groupe militant, celui-là plutôt qu’un autre ?

Extinction Rebellion
Youth For Climate
  • genèse du mouvement : Fridays For Future (Greta Thundberg)

MUSIQUE : Boris Vian – La complainte du progrès (1956)

III) Débat sur la stratégie de ces mouvements écologistes et le fond apporté, ce qu’ils proposent comme solutions

moyens de lutte et stratégie :
-leurs limites ?

stratégie : trop gentil ? Rapport à la violence -) non-solidarité avec d’autres luttes ? (cf. Usul : Extinction Rebellion : une désobéissance trop sage ?)

Exemple de l’occupation du centre commercial Italie 2 par XR et autres (05/10/2019) : succès grâce à coût de force de GJ et anars/autonomes etc.

trop CSP+ -) difficilement extensible à une plus grande part de la population -) pas d’écologie populaire possible ou alors des alliances avec d’autres groupes sociaux sont possibles pour la construction d’un bloc social hégémonique ?

comment avoir l’adhésion populaire car : pas la même échelle de temps que la reproduction de la vie matérielle immédiate (crise économique)

-sur le fond idéologique :

Petits gestes ? (solution essentiellement à la consommation plutôt qu’à la production, à la racine?)

-Limites de l’humanisme dépolitisant type Aurélien Barrau ou Bruno Latour -) ne pas nommer le mal :

Appels humanistes : Bientôt il sera trop tard (Le Monde) + critique de Bruno Latour : 14:39 -) 15:49 (1:10 minute)

Sortie du capitalisme ou aménagement possible ?

Croissance verte ou décroissance ciblée et raisonnée toujours à l’intérieur du cadre capitaliste ?

pensée critique de la technique élaborée par Ellul et Illich ( contre-productivité de nos sociétés hyper-productives -) + de temps libre + convivialité + vie politique démocratique etc. libérés par la hausse des gains de productivité

Réformisme à l’intérieur du capitalisme contre communisme de l’extérieur : 24:36 –) 26:50 (2:14 minutes)

-Le rôle de l’État ? Élections ?

Localisme ? Municipalisme libertaire ? (ses limites)

Pour un communisme sans Gosplan mais en sortant du localisme et articuler les différentes échelles – « Le communisme ne peut pas être un zadisme », « une juxtaposition de ZAD »

59:00 -) 1:01:59 (2:59 minutes)

IV) Une perspective plus large ? Une sortie du capitalisme ? Que mettre à la place et comment faire ?

Préhistoire et histoire de l’humanite : eschatologie marxienne : pour « vivre bien »  -) soustraire les individus de l’angoisse de la reproduction matérielle -) la Garantie Économique Générale : 36:02 -) 38:09 (2:07 minutes)

La Garantie Économique Générale (ou salaire à vie : Friot)

  • chaque individu reçoit une GEG -) sortie de la précarité et de la subordination liée à la nécessité de la reproduction de la vie matérielle

-Les Caisses d’investissement ?

  • toute la plus-value soit socialisée dans ces caisses
  • décident investissements démocratiquement aux échelons adéquates : interconnexion des différents niveaux

-changement de mode de production = capable de produire lui-même ses moyens de production

-Sera probablement pas une transition en douceur : désastre économique en cours…

-Lordon : « encore du marché, encore de la monnaie »

Écosocialisme : un socialisme corrigé de :

-productivisme écocide

-étatisme/centralisme autoritaire

-subordonnant la valeur d’échange à la valeur d’usage : « transformer les besoins et (…) substituer une dimension qualitative à ce qui était quantitatif. » (M. Löwy)

-organisation de la production en fonction :

  • des besoins sociaux
  • environnement

-propriété collective des moyens de production

-planification démocratique décidant :

  • -) buts de production
  • -) investissements
  • -)nouvelle structure des forces productives

 

 

CONCLUSION : comment faire ?

AVIS DES INVITÉS :

Révolution ? Grève générale ? Manifestations ? Actions « spectacle » ? Élections ? À-côtés du capitalisme ? ZAD ? Communalisme libertaire ? Un peu de tout ça ?

MUSIQUE : Fatboy Slim & Greta Thunberg – Right Here, Right Now (Full Extended HQ)


Les extaits de Frédéric Lordon diffusés dans cette émission sont tirés de l’émission de Le Média : FACE AU DÉSASTRE QUI VIENT : LE COMMUNISME DÉSIRABLE | FRÉDÉRIC LORDON, JULIEN THÉRY

Courte bibliographie

  • Frédéric Lordon : Figures du communisme (2021, La Fabrique)
  • Michael Löwy : Qu’est-ce que l’écosocialisme ? (2020, Le Temps des Cerises)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s