Revue de presse au 08/03/2021

Local

Brest 8 mars 2021: rassemblement pour les droits des femmes
C’était ce dimanche 7 mars 2021 à Brest :

National

2atdS1 hponnsooreohd  ·

⚫ FRANCE 2021 ⚫

Ce vendredi avait lieu une marche féministe à Toulouse.

La police s’est à nouveau illustrée par son sens de la mesure et le respect des libertés…

Images Révolution Permanente Toulouse


macron-epid


MÉPRIS DE CLASSE :

HiltmneSernlp,eloo àncs orm16e:e4dtuue6c  ·

« Je ne suis pas là pour passer vos humeurs. Trouvez vous quelqu’un d’autre. »

Voilà comment Macron répond aux personnes en détresse qui l’interpellent.

VIDÉO


157157240_3780526422046215_7224727034657721464_o


VIDÉO

2s7 nhithogfgctiévolSrinhpeonnsror,dmaen 1d0:0m8  ·

⚫ LA HONTE⚫

Ce matin à GrandeSynthe les exilé.e.s ont subi une 2ème expulsion à grande échelle de la semaine, avec pelleteuse pour détruire les tentes. Et ce, en plein hiver. Les personnes ont été forcées de laisser leurs affaires/abris, qui ont été détruits avec une pelleteuse.

Images : Human Rights Observers


157216042_3779513958814128_1948000671133402774_o

Cerveaux non disponibles

4o misaotmrlsSp,e hocnhd12:mlsorc1eid5  ·

☠️ LE SÉNAT VALIDE LES AMBITIONS TOTALITAIRES DU GOUVERNEMENT

Mercredi 3 mars, la Loi Sécurité Globale déjà adoptée en novembre à l’Assemblée Nationale, passait devant la commission des lois du Sénat. Sans surprise, le texte adopté hier par les sénateurs et sénatrices est aussi sécuritaire que celui adopté plus tôt par les député.e.s. [Via Nantes Révoltée]

➡️ C’est derrière des portes fermées que les discutions se sont tenues ce matin au Sénat. Dans un débat à huit clos, leur version de la proposition sur la Loi de sécurité globale a été adoptée en moins de 3 heures dans une opacité totale. Effarant, alors que nous vivons l’une des pires offensives contre les libertés individuelles et collectives de ces dernières décennies.

➡️ L’article 24 voulant interdire la diffusion d’images des forces de l’ordre n’a pas supprimé mais réécrit. L’article se divise en deux infractions : une première sanctionne « la provocation, dans le but manifeste qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, à l’identification » d’un policier ou d’un militaire ; une deuxième infraction sanctionne le fait de réaliser un traitement de données personnelles concernant des fonctionnaires sans respecter le règlement général sur la protection des données et la loi informatique et liberté. Ce qui donnera une marge de manœuvre aux policier.e.s, et aux procureur.e.s le loisir de « caractériser l’infraction ». Un moyen de cibler et d’entraver le travail de documentation des violences policières des collectifs et des médias indépendants.

➡️ Généralisation de l’usage de drones : déjà utilisé de manière totalement illégale par les forces de sécurité lors de manifestations, sur les ZAD ou pendant le confinement, la commission adopte un texte qui donnera un cadre légal à l’utilisation de ces engins. Comme tout dispositif sécuritaire, d’abord cantonné à des marges de la population, en l’occurrence la surveillance des manifestant.e.s et des exilé.e.s aux frontières, l’usage de ces mouchards volants tendra à se généraliser dans le temps à tout l’espace public.

➡️ Déploiement massif des caméras-piétons. Les vidéos captées par ces caméras que portent les fonctionnaires de police et de gendarmerie seront transmises en temps réel au centre de contrôle en vertu de l’application de la loi sécurité globale et permettront l’analyse automatisée des images. Rappelons que la police est déjà autorisée depuis 2012 à utiliser des logiciels de reconnaissance faciale pour identifier une des 8 millions de photos déjà enregistrées dans le fichier de traitement des antécédents judiciaire sur n’importe quelle image dont elle dispose (qu’elle vienne de caméras fixe ou mobile, de vidéo publiée sur internet, etc.) Avec cette loi liberticides, la reconnaissance faciale pourra être utilisée en direct lors des manifestations ou de patrouilles policières dans nos rues.

➡️ Vidéosurveillance. Le code de la sécurité intérieure limitait actuellement le visionnage des images de vidéosurveillance aux seul.e.s agent.e.s de la gendarmerie et de la police nationale. Le texte de ce matin validerait l’extension des personnes pouvant accéder aux images de vidéosurveillance. Auront accès à ces vidéos les agent.e.s de police municipale et des villes, ou des services de sécurité de la SNCF et de la RATP entre autres.

➡️ Loi Securité Globale, Loi Séparatisme, confinement, couvre-feu, régime d’exception permanent. L’obsession sécuritaire du gouvernement nous enfouit toujours plus loin dans abysses de l’État policier. Un monde où tout est contrôlé, surveillé. Un monde sans vie, digne des pires dystopies totalitaires. Jour après jour, nos libertés reculent pendant que le pouvoir se dote de tout un arsenal technopolicier pour mater les prochaines révoltes et creuse inexorablement le lit du fascisme.


157205981_1091029444749374_4534722926624584577_n


LOI « SÉCURITÉ GLOBALE » :
Pour rentrer plus en détail dans ce qu’a validé le Sénat, un article de La Quadrature du Net, toujours excellents :
Ou comment faire passer les mêmes choses mais sous d’autres formes, très souvent en changeant les mots…

157679801_884232205733859_7662478786623580578_n


Écologie et répression


155806700_784692175810820_6943706372550680297_n



Parce qu’il ne faut pas oublier.

155985125_3790268604342618_3683699692184019506_o

Nantes Révoltée

sstnh1Sp magolirnolSnssorum, 08el:d18  ·

⚫ 29 FÉVRIER, LE JOUR OÙ LE GOUVERNEMENT A PRÉFÉRÉ UTILISER LE 49-3

– Retour sur une journée charnière, il y a un an exactement –

Samedi 29 février 2020 . Le jour où le gouvernement a volontairement détourné un conseil des ministres « exceptionnel » sur le Coronavirus pour dégainer le 49-3, et passer en force la casse des retraites.

La veille, l’OMS publie un rapport décisif sur l’épidémie qui fait rage en Chine, expliquant que «seule une mobilisation de tout le gouvernement et de toute la société permet de vaincre le Coronavirus».

Samedi 29 février, des manifestations ont lieu comme chaque semaine, la mobilisation contre la casse des retraites ne lâche rien depuis des mois. Ce jour là, le gouvernement appelle à un « conseil des ministres « exceptionnel dédié au Covid-19 ». En réalité, il ne décide rien sur l’épidémie. Un membre du gouvernement raconte que le Premier Ministre avait expliqué lors du conseil « que bloquer le pays ne permet pas d’endiguer l’épidémie, que l’Italie l’avait fait et que cela avait été une catastrophe ».

En réalité, ce conseil est un prétexte, pour annoncer l’utilisation de l’article 49-3 de la Constitution afin d’adopter sans vote la réforme des retraites. Mais c’est un secret. Devant l’Élysée, aucun ministre ne prend la parole. La majorité ignore tout jusqu’à un texto envoyé dans l’après-midi : «Merci à tous les parlementaires présents dans l’Assemblée de rejoindre l’hémicycle».

A 17 heures 26, Édouard Philippe débarque à l’Assemblée. Face à des rangs très clairsemés, il en appelle à l’article 49 alinéa 3 de la Constitution pour imposer la casse des retraites. Des manifestations spontanées ont lieu le soir même, notamment à Paris, devant le Parlement. Edouard Philippe est sur TF1, et explique que « fermer les frontière ne sert à rien » contre l’épidémie, avant de justifier l’usage du 49-3. Le gouvernement vient de passer en force sur une réforme rejetée par l’immense majorité des français. Le Coronavirus est en train de progresser inexorablement.

Le samedi 29 février est une date à retenir. Alors que l’OMS expliquait l’urgence de l’action collective et solidaire face à une pandémie bientôt incontrôlable, le gouvernement s’est dit que le plus urgent était de profiter de la dernière fenêtre de tir pour faire passer un projet de loi injuste et contesté.


156330658_246650970449542_1734618941257353541_n


Médias et propagande

SUR LA PROPAGANDE MACRONISTE :

156704896_3776618445770346_4424888643367625512_n


RAVAGES ET PROPAGANDE DE LA PRESSE DES MILLIARDAIRES :
Des journalistes qui commencent à se rebiffer (un peu) contre leurs maîtres !…

155801789_3954081704653167_4768432821361365200_n


Autant de discours débordant de mépris (de classe), que Jean-Louis Siroux met en perspective avec les travaux de Bernard Lahire sur « l’invention de l’illettrisme » et « l’ethnocentrisme lettré » qui caractérise et distingue les éditocrates, les conduisant à « réactiver un ensemble de catégories que l’on pourrait croire réservées aux relations coloniales. »

« le traitement des classes populaires oscille le plus souvent entre des formes condescendantes de populisme « qui voient des individus atomisés – ce qu’il est convenu d’appeler des ‘braves gens’, des ‘petites gens’ […] à qui on essaye de faire dire des choses fortes, touchantes, cocasses, génératrices d’émotion » et une tendance au misérabilisme particulièrement agressive lorsque la détresse individuelle se mue en action collective, quand les pingouins n’enfilent plus le gilet jaune pour aller danser au bal du village mais pour recouvrer une capacité d’action collective ».


Économie

S’intéresser à l’économie pour comprendre le monde dans lequel on vit :

156380239_3796253253744153_4389711345017292552_o

Nantes Révoltée

3S ommatlSpuftehlonrs,sorfS 17:ed4l3s  ·

GUERRE SOCIALE TOTALE : MACRON SABRE LES DROITS DES CHÔMEURS

En pleine pandémie, et alors que les libertés sont suspendues depuis un an, le gouvernement continue inlassablement son opération d’agression contre les plus pauvres. La version finale de la réforme du chômage a été présentée, et un décret sera publié dans les prochaines semaines : la réforme commencera à s’appliquer dès le 1er juillet prochain. La priorité du gouvernement, la mesure qui prendra effet le plus rapidement, sera une baisse massive des allocations chômage : celles-ci pourront être divisées par presque deux, dans le pire des cas.

Selon le ministère du travail, 800 000 demandeurs d’emploi seront concernés. Le cabinet d’Élisabeth Borne précise « que tous ne seront pas touchés d’un coup. Ce chiffre est une estimation dans le temps ». Les syndicats parlent d’un « véritable scandale », « on punit les demandeurs d’emploi les plus précaires et on punira – peut-être – les entreprises ».

Alors que la crise précipite dans la misère sociale, affective, morale, des millions de personnes, que la précarité explose, le gouvernement se fixe donc comme objectif principal d’appauvrir les plus pauvres et les plus en difficulté. Il est évident que Macron teste, sur tous les plans, jusqu’où il peut aller sans provoquer une explosion généralisée. Et visiblement, il peut aller loin, très loin …

Source : https://www.mediapart.fr/…/assurance-chomage-les…


156417917_247449716987523_1748106634216052164_n



Ou comment ils vont encore nous asservir par la dette : c’est un peu technique mais très instructif en histoire économique.

FLIPPANT !

Le capi­ta­lisme de sur­veillance est une force anti­dé­mo­cra­ti­que qui a réussi un coup d’État, non contre l’État lui-même, mais contre le peuple. C’est une forme de tyran­nie qui se nour­rit du peuple sans en émaner. Son but n’est pas la domi­na­tion de la nature, mais la domi­na­tion de la nature humaine. Certains d’entre nous res­te­ront des sujets, tandis que tous les autres ne seront que des objets ; cer­tains sont des sti­muli, et la plu­part ne sont que des réac­tions. La loi du marché des don­nées n’est plus com­pa­ti­ble avec la démo­cra­tie. Est-il juste de reti­rer à chacun d’entre nous la sou­ve­rai­neté sur sa propre vie ?



Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s