Revue de presse au 08/02/2021

Local


Bibus Toujours là pour vous desservir


National

148140716_3700731110025747_6036291169788095809_o

1ltgSfpso7nrshor hed  ·

La ZAD du Triangle de Gonesse occupée depuis ce matin est déjà menacée ! 😡

👮‍♀ ⚠ Sur Zone deux camions de police sont présents ⚠ 👮‍♂

Les Zadistes qui sont sur place ont besoin de soutien dès ce soir ou demain matin à partir de 5h30 du matin afin d’éviter leur expulsion !

Besoin de matériel sur place : bois pour construction, bois pour faire du feu, palettes, bâche, clous, vis, perceuse, visseuse, lino, papier peint, nourriture.

Pour info la Zad a de l’eau et l’électricité.

Restons déterminé.e s pour sauver ces terres ! ✊


« pour faire plier Total et s’opposer plus largement aux attaques du patronat, il faudra aller plus loin que 48h de tous ensemble à l’échelle d’un secteur. C’est en effet d’un véritable plan de bataille de l’ensemble du monde travail dont nous avons besoin, et cette perspective qu’il faudra défendre dans la rue ce 4 février. »

  • GRANDPUITS : TOTAL DÉTRUIT DES EMPLOIS POUR CHOUCHOUTER SES ACTIONNAIRES – Le Média TV

« L’entreprise Total à Grandpuits a décidé de virer manu militari tous les échafaudeurs, et aujourd’hui ils sont tous au chômage. C’est 150 personnes qui n’auront pas de quoi remplir leur frigo à la fin du mois à cause de l’entreprise Total et de la direction de Grandpuits. »


Police/justice


145956349_894638051303449_3893145976825783872_o


« Ali est le 42e témoignage recueilli par StreetPress qui met en cause le comportement des forces de l’ordre dans la ville du 95. Une précédente enquête, détaillait 39 histoires de victimes de multiples passages à tabac, de menaces de mort ou d’insultes racistes. À ces violences, s’ajoutent un harcèlement administratif et des amendes injustifiées par dizaines. »


3tSf ftsocéSglvrpioer, m2iuonusocgmn0mtre:dr00  ·

Essayez la dictature, épisode 483.

145640211_3689250121173846_1293391556708522148_o



147051044_3722650147771131_8004074154888770385_o

Nantes Révoltée

5rtt hafSévolgfordierc,s p2oi1:nraeso5ruer7hdn  ·

🔎 MACRON COMPARE LES GILETS JAUNES AUX FASCISTES DES USA : POURQUOI C’EST FAUX

– Démontage d’une ignoble manipulation médiatique et politique –

Hier, le président Macron a recyclé un petit refrain malsain qui traversait la sphère politique et médiatique en janvier : les néo-nazis américains qui ont envahi le Capitole, à Washington, pour soutenir Trump, seraient l’équivalent des Gilets Jaunes en France. Cette comparaison a été utilisée par tous les valets du pouvoir : Aurore Bergé, figure du gouvernement, tweetait : « Factieux trumpistes aujourd’hui / gilets jaunes hier. » Puis la quasi totalité des élus En Marche et du rassemblement National vont faire cette analogie : « Trump n’invente rien. JLMelenchon et Francois Ruffin ont en leur temps tenté le coup de force institutionnel». Le syndicat de policiers Synergie publiait un message du même type, et les chaînes de télévision reprenaient cette idée en cœur. Pourquoi tout est complètement faux :

➡️ L’extrême droite américaine s’est mobilisée pour maintenir au pouvoir un président en fin de règne. Les Gilets Jaunes luttaient contre le pouvoir, et pour la justice sociale, fiscale, climatique. Des études ont montré que les trumpistes étaient souvent des cadres et des professions bien payées. Les Gilets Jaunes ne manifestaient pas pour un milliardaire à la tête d’un Etat : il s’agissait de précaires, d’oubliés, d’invisibles qui reprennent la parole.

➡️ L’extrême droite américaine se réunit derrière un leader, Trump, à l’appel d’un homme politique, Trump, avec des bannières, des casquettes et des vêtements à l’effigie d’un puissant, Trump. Le tout encadré, planifié, structuré. L’exact inverse des Gilets Jaunes dont la mobilisation a été spontanée et sans leader, sans moyens logistiques, sans représentant, et rejetant les figure du pouvoir.

➡️ L’extrême droite américaine se mobilisait pour un milliardaire qui a fait fortune sur la spéculation immobilière à New York, les Gilets Jaunes sont les victimes de la spéculation immobilière, et luttaient contre les riches, et pour le partage des richesses.

➡️ L’extrême droite américaine a pu rentrer en armes, dans le siège du pouvoir de la première puissance mondiale. Des vidéos montraient même des policiers ouvrir la voie et guider les trumpistes à l’entrée du Capitole. Les Gilets Jaunes ont subi une répression atroce, des milliers d’arrestations, de mutilations pour avoir simplement manifesté.

➡️ L’extrême droite américaine exhibait des symboles ouvertement nazis, esclavagistes, pro-armes. Les Gilets Jaunes étaient un vaste mouvement hétéroclite de gens d’en bas. Les rares éléments d’extrême droite présents au début ont été très rapidement chassés des cortèges pour ne plus en revenir. Aucun mot d’ordre du mouvement ne peut aujourd’hui être rattaché à l’extrême droite.

➡️ L’extrême droite américaine est obsédée par la question raciale. Les Gilets Jaunes n’ont mis en avant que de justice sociale.

➡️ L’extrême droite américaine manifeste pour « la Loi et l’Ordre » et soutien la police. Les Gilets Jaunes ont créé la révolte la plus incontrôlable depuis des décennies en France, en résistant comme jamais à la police.

Il n’y a donc absolument rien en commun entre ces deux mouvements. D’un côté le soutien à un milliardaire, de l’autre une révolte populaire de classe, pour la dignité. La soif de pouvoir d’un côté, le rejet du pouvoir de l’autre. Ce ne sont ni les mêmes gens, ni les mêmes revendications, ni les mêmes enjeux, pas les mêmes moyens, pas le même rapport à la police, pas la même répression …

Cette comparaison organisée par les cercles de pouvoir français révèle, encore une fois, un immense mépris du peuple : finalement, toutes les colères se vaudraient. Le nazisme et la soif d’égalité seraient équivalentes. C’est aussi un choix idéologique, car en réalité Macron soutient et applique les idées de l’extrême droite française : il ne peut donc pas la dénoncer. Macron est d’ailleurs beaucoup plus proche, politiquement, de Trump que ne le sont les Gilets Jaunes. Il préfère donc assimiler les colères dans un même ensemble. Fascistes et anticapitalistes, libertaires et partisans d’un Régime autoritaire, néo-nazis et antifascistes ou Gilets Jaunes : tout ça serait une même chose, une « foule haineuse ». Cette grande confusion alimente l’idée qu’il n’y aurait que deux « camps », les élites néolibérales au pouvoir et les « populistes » dangereux de l’autre. Ce n’est pas seulement un mensonge, c’est extrêmement dangereux. Car à la fin, ce sont bien les fascistes qui récoltent les gains de cette confusion générale et de ces humiliations répétées.


146456045_3718785288157617_5654653918694177856_o

Nantes Révoltée

t4gSutulpcons fSévrohriccieirea, mi09:44dSong  ·

🔴 SÉPARATISME : DARMANIN ÉTAIT LIÉ À UN GROUPUSCULE ROYALISTE ET PÉTAINISTE

Alors que le Régime en place est en train d’imposer une batterie de mesures liberticides et racistes au nom de la lutte contre le « séparatisme », rappelons le pedigree du ministre de l’Intérieur :

➡️ Gérald Darmanin est un ancien proche du groupuscule d’extrême droite royaliste « L’Action Française ». En 2008, il écrit plusieurs articles pour le mensuel « la Restauration nationale », revue liée à l’Action Française. Il aurait aussi, selon l’organisation, participé à un « camp d’été » royaliste. Pour rappel, l’Action Française est un très ancien groupe d’extrême droite, antisémite, partisan du « nationalisme intégral », c’est à dire racial, pétainiste, et souhaitant restaurer la monarchie. Ses militants ont notamment déployé récemment une banderole « décapitons la République ».

➡️ Selon le Canard Enchainé, le jeune Darmanin, lorsqu’il a commencé sa carrière politique, a adopté une position catholique traditionaliste « tendance intégriste », à la droite extrême de la droite. Lors de la Manif Pour Tous, il appelle à soutenir les manifestations contre l’égalité des droits. Il va déclarer, la même année, qu’il refuse de marier des couples homosexuels en tant que maire de Tourcoing. Il continuera, même après l’adoption de la loi, à réclamer sa suppression.

➡️ Plus tôt, Darmanin était le bras droit du politicien Christian Vanneste, député du Nord et lui-même ancien responsable des jeunes d’Action française à Lille. Darmanin était le Directeur de campagne de Christian Vanneste pour les élections législatives de 2007 et les élections municipales de 2008. Le député Vanneste a été mis en cause suite à de nombreux propos homophobes, affichant sa volonté de « rééduquer » les personnes homosexuelles, décrivant l’homosexualité comme « inférieure » et une « menace pour l’humanité », et tenant des propos négationistes. Il est aujourd’hui proche de la droite du RN.

Le vrai visage du Macronisme c’est cela. Derrière une vitrine néo-libérale bien marketée, des idées, des choix et des mots d’extrême droite. Ces gens qui frappent sur les musulmans au nom de la « République » et contre le « séparatisme » sont des nostalgiques de Pétain et de la monarchie.


145194121_3682390811859777_3572169915546173807_o


Dans la droite lignée de la « sécurisation de toute la société », un nouvel exemple de la caste répressive au pouvoir.
En même temps que les lois liberticides, que les décrets de fichage généralisé, que la privatisation de l’espace public et de sa sécurisation, il faut bien des » hommes forts » à la tête de ces dispositifs.
Un pas de plus vers l’immunité totale pour la barbarie.

144796212_3712296758806470_9086037777564510657_o

tomS1 fdpnéoiuSoauvirniselmro,c m19uure:4eds3  ·

🔴 VIOLENT, LIÉ A LA MAFIA, CHEF DE LA BRAV, ANCIEN DE LA DGSI : QUI EST LE COMMISSAIRE TABASSEUR ?

– « Tomi le Corse » a participé au « nouveau schéma du maintien de l’ordre » du gouvernement ! –

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux : samedi 30 janvier à Paris, un policier équipé comme un Robocop, avec un casque des forces spéciales, un gilet militaire et des lunettes balistiques, s’avance pour tabasser un manifestant au sol. L’agent hors de lui, s’acharne, 10 coups de matraque en quelques secondes. C’est un commissaire. Il s’appelle Paul-Antoine Tomi. Lié à la mafia Corse, ancien de la police politique, réputé pour sa violence : on croirait ce genre de profil crapuleux réservés aux mauvais polars. Mais il s’agit bien d’un haut gradé chargé de faire régner l’ordre en France. Portrait :

➡️ En mars 2018, Paul-Antoine Tomi charge, seul, une manifestation de lycéens à Paris. Exalté, il part au combat matraque en main sans ses hommes, à tel point qu’il se retrouve isolé et doit être récupéré par une charge de CRS. En octobre 2019, c’est lui qui attaque un cortège de pompiers qui manifestent ce jour-là, et se retrouve repoussé par les soldats du feu. Paul-Antoine Tomi est aussi mis en cause dans l’évacuation très violente d’écologistes en juin 2019 : des militants assis par terre gazés et brutalisés devant les caméras. Un commissaire qui met du cœur à l’ouvrage.

➡️ Avant la rue, Tomi est passé par la police politique. Il a été recruté à la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) par Bernard Squarcini, ancien bras droit de Nicolas Sarkozy, en charge des basses besognes, et reconverti dans le privé. Squarcini confie à Tomi un centre d’écoutes téléphoniques. Il est habilité « secret défense ». Le commissaire est aujourd’hui haut placé à la « Direction de l’ordre public et de la circulation », « chef de la division motocycliste ». En clair, il est chargé par le préfet Lallement de la BRAV-M, ces compagnies ultra-violentes en moto qui sèment la terreur depuis bientôt deux ans. De l’écoute des opposants à la violence armée contre les manifestants : un parcours cohérent.

➡️ Mais ce n’est pas tout. Ce commissaire est aussi le petit frère de Michel Tomi, le « parrain des parrains » de la Mafia Corse lié à de nombreuses affaires politico-financières. Mediapart a révélé que Paul-Antoine Tomi aurait touché de fortes sommes d’argent en liquide par « un lieutenant du parrain des parrains ». Il est d’ailleurs surnommé « Tomi le Corse » au sein de la police. Barbouze, gradé, violent, le compte est bon.

➡️ Paul-Antoine Tomi est aussi membre du bureau national du Syndicat National des Commissaires de la Police Nationale, un micro-syndicat d’extrême droite, très influent, qui mène une propagande particulièrement outrancière sur les réseaux sociaux et justifie les violences policières les plus injustifiables.

➡️ Clou du spectacle : ce commissaire a été intervenant pour établir le « nouveau schéma national du maintien de l’ordre » du gouvernement Macron. Sous l’égide du ministre de l’Intérieur, en 2019, Paul Antoine Tomi est très officiellement convié pour parler des « nouveaux défis du schéma national du maintien de l’ordre ». Le Régime en place en fabrique sa politique répressive à partir des conseils et des demandes de tels individus.

Les vrais voyous sont en uniformes !

Le séminaire sur le nouveau schéma de maintien de l’ordre : https://www.interieur.gouv.fr/…/Seminaire-de-travail…

Un article de Street Press sur Tomi : https://www.streetpress.com/…/1612197174-commissaire…


146647032_3691779440920914_2503944346498637371_o


Santé

146181002_3689574244474767_8363404845629468227_o

3s tfSltéSpdoogouavrnlimfcrersr,of 2rhg2e:14d  ·

☠️ LE COUVRE-FEU À 18H AURAIT ACCÉLÉRÉ LA PANDÉMIE !

➡ Début janvier, le gouvernement durcissait encore davantage les mesures très liberticides de l’état d’urgence sanitaire pour « freiner » la pandémie de COVID. En avançant le couvre-feu à 18H, ne pour empêcher un « effet apéro » et tuer toute vie sociale. Nos vies, déjà bien tristes, réduites à leur plus simple expression : travailler, consommer, dormir, et se taire.

➡ Selon un modèle du CHU de Toulouse, non seulement ce couvre-feu anticipé n’a pas cassé la propagation du virus, mais il aurait même accéléré sa propagation ! En effet, dès la fin d’après-midi, des millions de personnes se massent dans les transports en commun et se précipitent dans les magasins pour s’acheter à manger avant que le pays soit mis sous un couvercle. Cela concentre encore plus qu’avant d’énormes quantités de gens.

➡ Cette mesure réservée aux périodes de guerre est donc très probablement inefficace voire néfaste sur le plan sanitaire, et totalement attentatoire aux libertés les plus fondamentales. Avoir peur de sortir prendre l’air en début de soirée, avoir peur de rentrer trop tard du travail et se priver de voir ses proches sur son temps libre est devenu une donnée de nos existences. L’épidémie de dépressions, de suicides, le mal être général, sont une conséquence immédiate de ces mesures autoritaires et absurdes. Le gouvernement en pompier pyromane irresponsable, ruine nos vies. Jusqu’à quand ?

Via Nantes Révoltée


145551345_3682215391877319_2646192687396561943_o

1ti gdfhélScevurdmpdicedrogn, cesorur17e:eda02  ·

🔴 OÙ SONT LES LITS D’HÔPITAUX ?

Définitivement le gouvernement gère cette pandémie avec les pieds.

Alors qu’hier Darmanin jubilait d’avoir verbalisé des automobilistes pris dans les embouteillages, le canard enchaîné révélait le 27 janvier que depuis mars 2020 le nombre de place en réanimation dans les hôpitaux d’îles de France était en chute libre.

Entre mars 2020 et aujourd’hui, 32% des lits ont été fermés en Île de France. Soit près de 800 places.

Comment en pleine pandémie, et avec le risque de deuxième et troisième vague importante, le gouvernement a t’il pu délibérément laisser les lits d’hospitalisation diminuer dans une des régions les plus peuplées et à risque du pays ?


134983069_5571600479532852_7675710671184092865_n


Économie/société

146534101_248746700211868_2744061057311972731_n

tS4s pSsoefénvrtiidseiera,go ddr0us9a:tn3ea8d  ·

Vous pensiez qu’on ferait tout ce qui est possible pour endiguer l’épidémie #Covid19 ?

Pas du tout : l’UE (dont France) s’oppose à l’activation de dérogations aux règles de protection intellectuelle (#brevets) au sein de l’OMC pour permettre aux pays du Sud d’accéder aux vaccins

En octobre 2020, Inde, Afrique du Sud, Kenya et d’autres pays ont porté une demande devant l’OMC : que les règles de protection des brevets soient allégées, comme prévues par l’accord #ADPIC

UE, Royaume-Uni, les États-Unis, la Suisse et le Japon s’y opposent.

Ce jeudi 4 février, de nouvelles discussions doivent avoir lieu au sein de l’#OMC. Les ONG interpellent l’UE et les gouvernements des Etats-membres : vont-ils encore préférer les intérêts de l’industrie pharmaceutique au détriment des populations pauvres ?

Ces dérogations, prévues dans l’accord de l’OMC, peuvent être activées dans des cas majeurs comme une pandémie. Les activer permettrait à des entreprises de pays pauvres de produire les vaccins pour les populations locales, en contournant les brevets existants, à prix réduits.

En refusant d’activer ces dérogations, les pays riches font comme si seuls les populations riches auraient droit à se faire vacciner. C’est injuste, mais aussi complètement idiot du point de vue de la lutte contre la pandémie qui nécessite que toutes les populations y aient accès

Plus de détails ici : https://twitter.com/MaximCombes/status/1357221245138403328


sante3-1536x919

A propos de Sanofi :  » L’entreprise multinationale continue à l’heure actuelle de licencier des chercheurs en France : 364 vont être licenciés cette année. »

« Depuis 2000, les dividendes distribués aux actionnaires ont été multipliés par 11,5, alors que ses profits n’étaient multipliés « que » par trois. Pour 2021, l’entreprise a annoncé un versement de dividende autour de 4 milliards d’euros ! »

« L’Etat pourrait produire lui-même, dans des usines réquisitionnées, le vaccin de Pfizer, de Moderna ou d’Astra Zeneca, en mettant fin à cette dictature du brevet pharmaceutique. »


146566561_5016610465075928_8415971649272590223_o

3ft fStSpévohmgnusrerideirdo,cmlre 09dtml:40dS  ·

Plutôt que de rétablir l’ISF ou de faire payer leur juste part d’impôt aux entreprises multinationales, le gouvernement va faire 4 milliards € d’économies… sur les pauvres en 2021, en tapant encore sur les allocataires des APL. 😱

L’injustice en marche !

(graphique : fondation Abbé Pierre)


146796877_3691071407658384_2368921953816884061_o

t4gSutulpcons fSévrohriccieirea, mi12:14dSong  ·

Le mythe des privatisations et de l’ouverture à la concurrence qui permettrait de faire baisser les prix pour le consommateur, c’est le même mythe que le ruissellement. Qu’on se le dise, les mesures prises par les riches ne sont que des mesures prises pour les riches.


146557903_250027526750452_1357842672852733912_o


« Les classes dominantes ont financé les options politiques xénophobes, climato-négationnistes et sexistes qui ont conduit aux votes dits populistes » – QG


146389800_4028758770491408_8970913427005083904_o


« Le Forum de Davos est-il une réunion de riches et de puissants ? Oui. Est-il le rendez-vous des maîtres du monde ? Oui. L’endroit où se concoctent les plans de domination du monde ? Non. Faut-il s’inquiéter de ce qu’il s’y passe en 2021 ? Non. Ou plutôt oui, mais pas plus que d’habitude. »


Conscience de classe

« Les sondages réguliers effectués sur la perception qu’ont les Français et les françaises de leur position sociale tendent à montrer qu’une majorité des gens se définissent comme membres de la classe moyenne. À noter que cette tendance est malgré tout en baisse : alors qu’en 2008, 70 % des Français affirmaient faire partie de la classe moyenne, ils ne seraient plus que 58 % en 20191. Dix années d’intenses politiques néolibérales faussement « favorables aux classes moyennes » et en réalité au bénéfice des bourgeois auraient-elles laissé des traces ? »

148312727_1598783096982964_2604921452268323706_o

tSplon2sa0 osrSehdd  ·

LA « CLASSE MOYENNE », UN MYTHE BOURGEOIS :

François Bayrou, à défaut de servir à quelque chose comme haut commissaire au plan (le plan étant de laisser les actionnaires s’empiffrer d’aides publiques tout en licenciant comme ils le veulent) se lance dans l’analyse sociologique. Puisqu’on lui demande s’il faut mettre à contribution les plus riches, il précise qu’à 4000€ par mois, on fait partie de la « classe moyenne ». Ah bon ? Même si le salaire médian (la moitié gagne moins, l’autre plus) est de 1789€ en France ? Et si à partir de 3700€ on fait partie des 10% les plus riches ? Dans « La guerre des mots » (Editions du Passager clandestin), Selim Derkaoui et Nicolas Framont disaient ceci de ce concept fumeux, classique du discours politique et médiatique :

« Au-delà de la confusion, des abus de langage et de l’inculture sociologique, il y a un intérêt stratégique évident à parle de « classes moyennes » : la classe politique peut donner l’impression de parler à tout le monde, alors qu’elle ne parle en fait de… personne. Tout engagement pris « en faveur des classes moyennes » pourra finalement cibler qui le politique engagé le souhaite, comme en témoignent ces constructions de logements estampillés « pour les classes moyennes » qui sont en réalité des immeubles de standing.

L’autre objectif de long terme est de promouvoir et mettre en œuvre des politiques néolibérales, favorables à la classe bourgeoise et défavorables à la majorité des gens, tout en ayant l’air de se préoccuper de l’intérêt du plus grand nombre, ou de l’« intérêt général ». Ainsi, il est plus aisé d’affirmer que la croissance va profiter à « tous », que la baisse de la fiscalité des entreprises et des actionnaires ou la réduction du droit du travail va bénéficier à chacun, etc. Il y a nécessité d’un « nous tous » pour que chacun accepte et se résigne. Or, il ne peut y avoir de « tous » et « d’intérêt général » dans une société de classes, où le profit des uns se fait au détriment des revenus et du travail des autres. Les initiateurs, promoteurs et exécuteurs du néolibéralisme ont eu besoin du mythe de la classe moyenne pour invisibiliser les conflits de classes au profit d’une seule aux critères suffisamment flous pour que chacun puisse, d’une façon ou d’une autre, s’y identifier.

Il faut admettre que, partout dans la société, ce terme est employé. Les sondages réguliers effectués sur la perception qu’ont les Français et les françaises de leur position sociale tendent à montrer qu’une majorité des gens se définissent comme membres de la classe moyenne. À noter que cette tendance est malgré tout en baisse : alors qu’en 2008, 70 % des Français affirmaient faire partie de la classe moyenne, ils ne seraient plus que 58 % en 20191. Dix années d’intenses politiques néolibérales faussement « favorables aux classes moyennes » et en réalité au bénéfice des bourgeois auraient-elles laissé des traces ?

On peut expliquer cette identification massive à la classe moyenne de plusieurs façons. En premier lieu, les personnes les plus aisées ont une vraie tendance à sous-estimer leur appartenance à la petite ou à la grande bourgeoisie. Une étude sociologique de 2013 montre par exemple que, parmi les gens ayant 4 500 € ou plus de revenus mensuels, 20 % se définissent comme « classe moyenne inférieure » et 60 % comme « classe moyenne supérieure » ! Or, 4 500 € mensuels vous classent nettement parmi les 10 % les plus riches. Il faut dire qu’à l’intérieur de la bourgeoisie, de grandes différences de revenus et de positions existent, d’où le sentiment généralisé d’être plus pauvre que le voisin… Par ailleurs, la bourgeoisie aime parfois se raconter qu’elle est dans la norme, pour éviter par exemple de susciter des jalousies ou masquer une position dominante non assumée.

Dans le reste de la population, le fait de tenir à l’étiquette « classe moyenne » s’explique très différemment. La honte sociale associée au salariat, à la précarité et à la pauvreté fait qu’il est préférable pour beaucoup de s’identifier à une hypothétique classe moyenne et d’échapper ainsi à l’étiquette peu flatteuse de « pauvres », d’autant plus que la bourgeoisie, notamment de droite, aime les pointer du doigt par de nombreuses expressions telles qu’« assistés », « feignants », etc. Ce thème de la honte sociale est très présent dans de nombreux films et séries, comme Malcolm, qui met en scène une famille qui revendique fièrement d’appartenir à la middle class américaine. Hélas, leur précarité se manifeste à plusieurs reprises et ils chercheront, en particulier la mère de famille, à la camoufler aux yeux de leur voisinage.

« Classes moyennes » est un terme suffisamment large pour contenir à peu près tout le monde, il est plus facile de s’y identifier qu’à d’autres. On utilise cette expression, à défaut d’autre chose, car l’absence de discours de classe à la fois réaliste et valorisant se fait sentir depuis près de trente ans. La « classe ouvrière » n’est plus un terme utilisé, que cela soit par les écrivains, les sociologues ou les politiques, ou bien uniquement sur le thème du « déclin ». »

La Guerre des mots, éditions du Passager Clandestin, 17€, disponible en librairie


146289362_3716981925004620_477427172804724830_o


Politiquaïe

« Pendant qu’il était ministre, le gouvernement a mis en place la loi du 14 juin 2013, dite de « Sécurisation de l’emploi », qui a grandement facilité les licenciements économiques et a été, à l’époque, saluée par le Medef comme l’avènement de « la flexisécurité à la française ». »

« il a aussi défendu la politique de l’offre du gouvernement, en particulier le CICE, en considérant que le “coût du travail” était trop élevé en France. Plus globalement, la politique de réduction des “charges” sociales est issue de préconisations directes d’Arnaud Montebourg, dès 2012. Dans son imaginaire, le pacte de responsabilité pouvait créer « 1,8 million d’emplois ». On a vu le résultat. »

« Les syndicats doivent « accepter des pertes d’emplois pour rétablir la santé de l’entreprise et lui permettre de redémarrer », écrit-il également. »

« En soit, sa revendication phare de démondialiser l’économie ne suffit pas à en faire un programme politique favorable aux salariés et aux classes laborieuses. »

« L’une de ses grandes fiertés est sa marque Bleu Blanc Ruche, qui se veut être un fleuron du “made in france”, mais utilise des noisettes italiennes traitées aux néonicotinoïdes, l’insecticide tueur d’abeilles interdit en France. »

« Contrairement à ce qu’il prétend, il ne peut pas être le candidat des salariés et des classes populaires, car son programme ne permettra pas de diminuer l’exploitation qu’ils subissent. »


146495680_3688952137870311_1661155252429383705_n

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s