Revue de presse au 18/01/2021

Local

Comme à Brest, au son de la musique techno, les teuffeurs étaient au RDV à Rennes. Continuons à tisser des liens avec ce milieu des « free partys », ça fait plaisir de voir autant de jeunes motivés, joyeux, survoltés et vindicatifs débordant le cadre institutionnel ! Un peu de fraicheur dans ce monde où l’on n’aura bientôt plus droit de faire grand chose.
Macron et sa police auraient-ils commis une grossière erreur pour leurs projets sinistres en s’attaquant aux teuffeurs de Lieuron qui avaient organisé une « teuf » autour du jour de l’an ?
Affaire à suivre. Quoiqu’il en soit, unissons-nous !

139583624_2303986376403679_1193820089470748842_o

C’était à Brest, samedi 16 janvier également :
Une fois de plus, ce sont les salariés qui trinquent. La MJC de la place de Strasbourg prévoit de licencier 2 salariées, lors d’une « restructuration ». Licencier à 3,5 ans de la retraite une salariée, c’est la promettre à un suicide professionnel!
Ces méthodes sont inadmissibles, il est vital de s’y opposer!
Ce samedi 16 janvier il y avait aussi cette mobilisation, à Langoëlan :
La gentrification par le bus à Brest

138883469_3630305113735014_4588020055994537578_o


National

Nous apprenons que 2 personnes qui étaient dans le camion de tête de manif ont été interpellées en fin de manif et sont en garde à vue.

Le matériel sono des 2 camions a été saisi ainsi que le drone géant, alors que la manif avec sonorisation avait été autorisée.

Nous dénonçons avec force ces arrestations et ces confiscations de matériel, et nous nous tenons prêts pour les actions de soutien.

Nous voulons manifester! Nous voulons chanter et danser! Nous voulons vivre libres!

#StopLoiSecuriteGlobale

#StopLoiSeparatisme

#stopcouvrefeu

#StopMacron


139332904_2795970163949820_4838068035914711903_o



Ça se passe en France en 2021, dans l’indifférence quasi-générale, la police a encore frappé !

139648134_3673740496026108_1350648347026959119_o

t1Srnnpon sorhetd  ·

Aujourd’hui à Calais, il a beaucoup neigé. A la WareHouse, le quartier général des associations et des bénévoles, on se presse dans les camionnettes chargées de couvertures de survie, pour éviter les hypothermies.

Près de l’hôpital, la distribution de nourriture est organisée par des brits. Encapuchonnés face au froid, ils servent Nemat, Afghan arrivé il y a quelques mois dans l’espoir de passer en Angleterre. La neige, lui connaît. Mais derrière, plusieurs réfugiés se prennent en photo, blocs de neige en main.

Hier, la police est encore passée pour saisir des tentes.

Cette fois, ce sont 23 personnes qui se sont vues saisir leur seul et unique toit malgré le froid et les bourrasques de neige.

A Calais, la trêve hivernale attendra peut être le printemps ou bien l’été : elle n’a ici de trêve hivernale que le nom.

Calais, 16 janvier 2021


Que penser d’un gouvernement et d’une société qui sacrifient leur jeunesse ?

139892443_3668099436559536_3145585025726035635_o

Favoris  · 3 tSepohnsorgrfedt  ·

🔴 LA JEUNESSE MEURT À PETIT FEU

Les perspectives de ce début d’année sont encore plus noires que l’année passée. Un horizon bouché, un tunnel dont on ne voit pas la sortie. Un Régime politique autoritaire, qui encadre tout jusque dans nos intimités, et impose confinements et couvre-feux irrationnels. Une évaporation des libertés, de la fantaisie, des fêtes. Et la répression pour seule réponse à celles et ceux qui sortent du cadre. Pour la jeunesse, quel avenir dans un monde déjà obscur, traversé par les crises écologiques et sociales ? Dans ce contexte, une vague d’actes suicidaires a eu lieu ces derniers jours :

– Un étudiant s’est défenestré à Lyon, dans sa résidence étudiante, et a été hospitalisé entre la vie et la mort.

– Une étudiante a tenté de se défenestrer deux jours plus tard dans la même ville.

– Une troisième étudiante s’est suicidée ce vendredi.

– Cet automne, pendant le deuxième confinement, un étudiant de Montpellier s’était tué en sautant de sa résidence.

Ces gestes désespérés ne sont que la surface visible d’une dépression générale qui frappe en particulier la jeunesse confinée dans ses petits appartements depuis quasiment un an, et qui est méprisée par les gouvernants. Les cas de détresses psychiatriques explosent. Alors que les étudiants sont dans une grande souffrance, Macron vient d’annoncer un « chèque santé mentale » pour les consultations de psychologues par les étudiants : un peu d’argent pour couvrir le désastre sans en résoudre les causes.

Le neurobiologiste Henri Laborit a rédigé un célèbre travail intitulé « Eloge de la fuite » en 1976. Le chercheur se base sur une expérience. Il envoie un signal douloureux à une souris : sa première réaction est de prendre la fuite, naturellement. Lorsque la fuite est impossible, elle se débat et lutte, ce qui restaure son bien être et lui permet de dépasser cette douleur. Lorsque ni la fuite ni la lutte ne sont possibles, la souris se résigne, et c’est ce qui génère en elle du stress, des maladies, des cancers. Laborit étend ce système aux sociétés modernes. Il y aurait trois options : fuite, lutte, ou stress et dépression. Dans une société confinée et autoritaire où nous sommes comme souris en cage, la fuite semble difficile, sauf à travers l’imaginaire, la création. Il reste donc deux options : l’autodestruction et l’angoisse ou la révolte.


139078030_3821518204576185_6252900544355504312_o


Le gouvernement musellerait-il les facs par peur d’un mouvement étudiant ?
Le triste sort réservé aux étudiant.e.s pourrait le laisser penser. En attendant, la dégringolade se poursuit pour nombre d’entre eux.elles…

139303802_3665791650123648_6160751013960968783_o
Nantes Révoltée

HtircerdlS,Sopt àonccS s1u2osreedad:31hn  ·

🤝 CAGNOTTE : SOLIDARITÉ AVEC LES CAMARADES ACCUSÉS DE « TERRORISME »

– Le lien vers la cagnotte : https://www.cotizup.com/soutien-8-12

Le 8 décembre dernier, le gouvernement mettait en scène une «opération anti-terroriste» visant des « membres de l’ultra-gauche ». Un grand spectacle visant à faire peur et à attaquer les luttes sociales. En guise de « terroriste », une poignée de personnes soupçonnées d’avoir eu en leur possession « des produits pouvant entrer dans la composition d’un explosif, le TATP ». Au conditionnel, car il suffit d’avoir de l’acétone ou de l’eau oxygénée, des produits courants, pour être accusé de posséder ces éléments. Une perquisition sous n’importe quel évier de France permettrait de trouver une telle « cache d’armes ». Les autorités le reconnaissaient : « aucun projet précis de passage à l’acte n’a été identifié à ce stade ». Mais cinq personnes sont tout de même en taule car elles sont « soupçonnées d’avoir envisagé » un « éventuel » projet d’action violente. Un mois plus tard, elles sont toujours derrière les barreaux. Un collectif de soutien a lancé une cagnotte pour aider les inculpés. Voici leur appel :

« Au nom de l’anti-terrorisme, 7 militant.e.s sont actuellement inculpé.e.s pour « association de malfaiteurs criminels en vue d’actes terroristes ». Au delà de ces 7 personnes qui militaient pour un monde débarrassé des systèmes de domination qui empoisonnent nos environnements, c’est tout un pan des mouvements sociaux qui est visé avec comme seul but : terroriser les révoltéEs face à l’iMonde. A la différence de l’affaire dite « de Tarnac », qui s’est terminée sur un fiasco total ; c’est un procès inédit basé sur des présomptions d’intentions, armé des nouvelles Lois anti-terroristes que le pouvoir impose.

L’épouvantail de l’anti-terrorisme permet de diviser violemment les mouvements sociaux, en isolant une de ses composantes et en l’assimilant à des atrocités.

Dans une panique la plus totale, le pouvoir tente de designer un ennemi intérieur afin de calmer les syndicats de policiers en roue libre. La stratégie du pouvoir est claire : Nous vous eborgnerons, nous vous traquerons, nous vous jetterons en prison.

Mais notre réponse est sans appel : L’acharnement du pouvoir renforce nos solidarités et notre détermination.

Nous retournons donc la question : Qui Terrorise Qui ?!

Combien de blesséEs, de mutiléEs, d’enferméEs, de mortEs… sont imputables à « l’ultragauche » ? Il n’y en a pas. Ils parlent de « 200 dégradations », notamment des antennes 5G…

Par contre, Zied, Bouna, Steve, Rémi, Adama, Cedric, Zineb, Babacar et tant d’autres… ont été abattus par la police sans que les policiers ne soit inquiétés. Pendant la révolte des « Gilets Jaunes » 14 personnes perdront un oeil et 5 autres une main. 1000 ont été condamnéEs à de la prison ferme.

C’est le terrorisme ordinaire du patriarcat, du racisme et du capitalisme qui nous terrorise toustes et nous devons continuer de le dénoncer et l’attaquer.

Cette opération médiatico-policière ne fonctionne pas, des comités de soutien éclosent dans de nombreux lieux et la parole se libère.

Les fonds de cette cagnotte seront destinés à financer les frais d’avocatEs et de « cantine » de nos amiEs emprisonnéEs dans le respect des dispositions de l’Article 40 de la loi du 29 juillet 1881. Nos solidarités seront plus fortes que l’anti-terrorisme. »

Le lien vers la cagnotte : https://www.cotizup.com/soutien-8-12


138817209_3620801554655712_9171998705021172245_n


VIGILANCE-SURVEILLANCE-DÉLATION-COLLABORATION
Un entretien passionnant sur ce qui est à l’œuvre, dans notre rapport aux autres, aux institutions, à soi même.
Comment l’État nous surveille ? Comment surveillons nous l’État ? Comment nous surveillons-nous nous-mêmes ?
Ou la marche forcée vers l’auto-policisation. Vichy n’est pas très loin.

Cerveaux non disponibles

toSpiuo8nsdo rehd  ·

✊ LA LUTTE PAIE ! ✊

Les infirmières et aides-soignantes du bloc pédiatrique du CHU de Toulouse ont lundi décidé de bloquer et d’occuper leur bloc, ne laissant que les urgences fonctionner, pour dénoncer notamment le non-remplacement d’une dizaine d’infirmières et la dégradation de leurs conditions de travail.

Quelques heures plus tard, la direction annonce :

– recrutement de 8 infirmières

– recrutement de 2 infirmières pour combler l’absentéisme

– stagiairisation des 9 collègues en CDD ou CDI

– paiement en heures sup des week-ends effectués en plus de ceux planifiés, et ce sur la base du volontariat

– pas d’augmentation des amplitudes de travail

Via Collectif Inter-Blocs


Cerveaux non disponibles

Hier, des Gilets Jaunes ont inauguré la Passerelle Christophe Dettinger, en hommage au boxeur GJ, deux ans après son combat sur cette même passerelle.

Photos Yadlur Yadlur


138354342_10158995399064100_2681765678524001822_o


International

Un journaliste du New Yorker en immersion avec les assaillants du Capitole
Sur la situation politique, économique et sociale inquiétantes en Grèce et appel à soutien

Économie

Article qui fait le point sur les plans de licenciements en cours, le désastre économique qui va s’amplifier et la situation sur le front syndical, de l’organisation à la base qui s’y déroule parfois en bonne entente avec la direction des syndicats locaux.
Par ailleurs, la stratégie des grandes confédérations syndicales y est remise en cause…
On reparle encore une fois de ce qui risque de se dérouler en 2021

Société

Pour l’anthropologue Dorothée Dussy, l’inceste, paroxysme de domination, est un « faux tabou », en réalité largement admis par nos sociétés. À l’aune de l’affaire Olivier Duhamel, elle rappelle que l’incesteur est le plus souvent un homme banal, loin du sociopathe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s