Revue de presse au 21/12/2020

51030694_757159074654082_2759653819259289600_n


Local (retour sur les dernières manifs)

« ces manifestants n’ont pas cessé de provoquer les policiers, leur criant des insultes très vulgaires. »

Oh mon dieu !

« c’est essentiellement l’article 24 qui fait polémique. »

Ben non, c’est toute la loi « sécurité globale » !
Tout ça pour un peu de peinture… Mais rassurez-vous, Yohann Nédélec, apparatchik du Parti Socialiste pourtant signataire de l’appel à manifester « condamne fermement ces dérapages. » :
Des partis comme le PS ont vu leur base militante s’amoindrir. Mais leurs bureaucrates signent des appels afin de se remettre en selle et de s’offrir une virginité à moindres frais, faire oublier le quinquennat Hollande ayant lancé l’offensive répressive et Macron lui-même, se mettre en quelque sorte dans le camp du « bien », du bon côté de la barricade. Mais bien évidemment, au moindre pas de côté, à la moindre sortie du cadre institutionnel inoffensif classique de manifestation, tels des juges, ils condamnent !!!!… Brrrrrr !!!…
Dans quel camps sont-ils vraiment ? Seront-ils réellement du côté des classes populaires quand l’exaspération sociale montera encore d’un cran, en 2021, quand l’économie n’en finira pas de sombrer lentement, avec des faillites de TPE/PME à la chaîne, des plans sociaux qui continueront de se multiplier, la pauvreté qui ne cessera de s’aggraver ?
La réponse est non ! Nous ne voulons pas d’eux. Qu’ils aient enfin la décence de s’en aller d’eux-même !
Toujours selon le même article de Ouest France, le fortuné Pellicano du Parti radical de gauche « dénonce avec fermeté les attaques portées contre le commissariat de police de Brest et les fonctionnaires présents ». Des « comportements inadmissibles » selon lui !!!
Didier Le Gac qui a lui lâché ses petits camarades du Parti Socialiste en 2016 pour rejoindre La République En Marche avant la campagne présidentiellede 2017 est lui “choqué”. Soyons fair-play et souhaitons au valeureux député un prompt rétablissement psychologique.

46663223_2115091985223153_1403271420259074048_o

A quand la démission de Cuillandre ?

132041573_3597490770287070_6964029119630121216_o

Nantes Révoltée

🔴 NANTES : AMBIANCE DICTATORIALE CE SAMEDI

C’est une ambiance particulièrement malsaine qui planait dans le centre-ville de Nantes ce samedi. Au milieu de rues bondées par la frénésie d’achats de Noël, des dizaines et des dizaines de CRS armés jusqu’aux dents, arborant des LBD et des fusils d’assaut. Et une place vide. Une manifestation pour les libertés devait avoir lieu à 15H, sur la place du Bouffay. Mais un dispositif de nature fasciste a empêché l’idée même de se réunir sur l’espace public.

Pendant plus d’une heure, des cohortes de CRS ont arpenté tout le quartier, fouillant, contrôlant, dispersant la moindre personne qui ralentissait le pas. Sur la zone, tout ce que Nantes et son agglomération compte de mouchards et d’agents du renseignement, dont certains équipés d’IMSI catcher qui aspirent toutes les données des téléphones qui passent à proximité. C’est dans ce climat que plusieurs personnes sont arrêtées. Un jeune homme menotté et embarqué pendant qu’il attendait seul sur la place. Une personne déguisée en Marianne soulevée de terre par une rangée de CRS, et mise dans un camion avec sa pancarte jaune. Un jeune qui traversait l’endroit et qui a eu le tort de faire une remarque. Un journaliste emmené pour un contrôle poussé … Un cauchemar totalitaire.

Les forces de l’ordre ne cachaient pas leur plaisir à empêcher la moindre trace d’opposition. A une dame qui leur disait simplement « nous existons, nous sommes sur l’espace public » un CRS : « vous existez, c’est justement ça le problème ». Un souhait d’annihilation. Un autre, à propos d’un jeune éborgné il y a quelques années par la police et qui se trouvait sur place « on t’a vu neuneuil », pour se moquer de sa mutilation. Un dernier CRS, à quelqu’un qui prenait une photo du dispositif : « nous aussi on lit Nantes Révoltée ». Évidemment dans ce contexte de terreur, impossible d’envisager un simple regroupement ni même de sortir une banderole, et encore moins de partir en manif.

Mardi soir déjà, le Préfet de Nantes organisait une nasse autour du rassemblement pour les libertés, avant de gazer et de tirer au canon à eau sur une foule bloquée et enfermée par des centaines d’agents. Ce samedi, c’est l’idée même d’envisager un rassemblement pour les libertés qui est écrasée. La deuxième fois en moins d’une semaine. Le fascisme est là, il ne se cache pas. Il est devant vous.

Dans ce contexte, les réactions sont si timides. Comme souvent, c’est une infime minorité de personnes qui se mobilise, prend des risques, met sa liberté et son corps en jeu. Ce samedi, il y avait une ambiance dystopique à voir ces CRS arrêter le moindre porteur de pancarte alors qu’un manège diffusait une musique sirupeuse de Noël, et que tout le monde se pressait dans les commerces. C’est peut-être à cela que ressemble le fascisme. Une poignée de personnes qui tente de résister, pendant que la grande majorité de braves gens détourne le regard de la répression.


La police en veut toujours plus -) Darmanin abdique

131977541_3596936973675783_193831811664996842_o

Nantes Révoltée

🚨 COUP D’ÉTAT POLICIER PERMANENT

➡️ Toute la semaine qui vient de s’écouler, un climat encore plus inquiétant s’est installé dans le pays, avec des manifestations quotidiennes de policiers armés, en service, avec les véhicules de fonction, faisant résonner leurs sirènes et clignoter leurs gyrophares nuit et jour dans les centre-villes. A Rennes, ces cortèges sauvages sont même allés intimider la maire de la ville jusque devant chez elle en plein nuit.Il s’agit clairement d’intimidations de nature fasciste. Du reste, n’importe quel travailleur, quelle que soit sa profession, s’il manifestait sur son temps de travail, en abandonnant son poste, sans déclarer de grève et avec son équipement de fonction, serait immédiatement licencié et même poursuivi. Sauf dans la police, où ces manifestations factieuses, totalement interdites en théorie, sont encouragées en réalité.

➡️ Le ministre de l’Intérieur Darmanin a donc reçu les syndicats policiers pour leur offrir des « cadeaux » selon Le Figaro. Premier invité par le pouvoir : le syndicat d’extrême droite Alliance. Au menu, le paiement d’une mutuelle, la gratuité totale dans les transports publics, et la création d’une « structure administrative » pour « étudier les décisions de justice, et renseigner sur les suites données aux agressions de policiers. » En bref, mettre encore plus la pression sur la justice déjà aux ordres pour des peines encore plus lourdes.

➡️ Au moins aussi grave, « Gérald Darmanin a assuré aux syndicalistes que l’article 24 du projet de Loi Sécurité globale n’est pas enterré». Un syndicaliste policier déclare : «Nous voulions un engagement de l’État sur cet aspect de notre protection. Le ministre nous a confirmé que la volonté du gouvernement restait intacte». «Une protection contre les diffusions malveillantes de contenus est absolument nécessaire. Gérald Darmanin nous a assuré qu’il partageait toujours notre avis. » Donc non seulement la batterie de mesures totalitaires contenues dans la Loi de sécurité globale sont intactes, mais le seul article qui devait être vaguement retouché pour faire plaisir aux journalistes sera tout de même imposé. Il faut dire que, malgré une mobilisation historique de centaines de milliers de personnes pour les libertés, les structures officielles d’opposition n’ont montré aucune intention d’engager un quelconque rapport de force avec le pouvoir.

➡️ Ces annonces interviennent alors que le gouvernement va organiser dès janvier un «Beauvau de la sécurité» pour cajoler encore plus la police sur fond de violences d’Etat affolantes. Il s’agit selon les autorités «d’améliorer les conditions d’exercice de la police et consolider le lien de confiance avec les Français». Ce cirque doit prendre la forme d’un «grand débat». A coups de grenades ?

Source : https://www.lefigaro.fr/…/gerald-darmanin-recoit-des…


132033497_3561738743924985_3507735842024032227_n

Cerveaux non disponibles

🏳️‍🌈 ☔ NAISSANCE DU RAINBOWBLOC☔ 🏳️‍🌈

Rdv en 2021 pour grossir les rangs de la résistance ! Avec humour et détermination.

VIDÉO

Images Sabrina Waz, le Média


131671991_896959977775145_2436565427281593472_n

Femmes Gilets Jaunes

Via Sylvie (merci !) Témoignage de Mélanie, manifestante arrêtée violemment de façon complètement arbitraire samedi, et victime d’une violence judiciaire.

Encore sous le choc…

Soutien à toi belle Ladie 💛

« 70 heures de garde à vue simplement parce que quelqu’un a un parapluie et en fait je ne le tenais même pas un parapluie … c’est-à-dire que dans ma fouille … je n’ai pas de parapluie ! Donc, c’est grave, et c’est peut-être grâce aux vidéos que j’ai pu être libérée. Je suis « classé sans suite », c’est-à-dire qu’il n’y a rien ! Alors ils ont une photo de moi en train de tenir le parapluie de M… elle était en train de remettre son sac à dos et elle me demandait de tenir son parapluie. Et c’est ça qu’on me reproche aujourd’hui ! … qu’on a essayé de me reprocher. Et je tiens à dire que M… avait un parapluie arc-en-ciel ! Et c’est ça qui fait qu’elle est ici un parapluie arc-en-ciel ! »

« Blessée physiquement non, psychologiquement je pense que oui : j’ai 70 heures une lumière dans la tronche, à pas pouvoir dormir. Les conditions pour manger c’est très compliqué parce que c’est de la nourriture … infâme. Pour aller aux toilettes : je suis atteinte endométriose et le docteur avait stipulé que je devais pouvoir aller aux toilettes comme bon me semblait … et ils ont refusé de m’emmener aux toilettes ! Le lendemain matin l’officier, l’OPJ, dans le 18ᵉ arrondissement – parce que j’ai été transférée dans la nuit – me dit est-ce que je veux voir mon avocat et je dis oui – « c’est qui » « maître A… » « D’accord » elle revient en me dit : « votre avocat ne veut pas venir vous voir, il a dit qu’il avait autre chose à faire. » Alors, eh bien, je me suis senti seule … je me suis sentie seule et abandonnée … alors qu’en fait … vers 15 h quand j’ai eu le droit d’appeler mon mari après la seconde notification de garde à vue j’ai eu le droit d’appeler mon mari et donc c’est à ce moment là où mon mari m’a dit : « ton avocat te cherche partout ! » et la dame de l’OPJ était à côté et j’ai dit « moi, l’OPJ m’a dit qu’il ne voulait pas venir » Il m’a dit « c’est faux, c’est faux ! » et la dame de l’OPJ était à côté. Et je viens de voir dans le procès verbal qu’en fait ils ont écrit que j’avais été accompagné d’un avocat, ce qui est faux ! J’ai fait la première audition sans avocat . »

 » honnêtement au jour d’aujourd’hui après 70 heures de garde à vue je suis incapable de penser de réfléchir ou de me positionner sur quoi que ce soit … je ne peux pas vous répondre. »

« bien sûr que oui j’ai peur ! J’ai toujours eu peur d’aller manifester. Mais bien sûr que non, je ne lâcherai pas la rue ! … peut-être pas samedi prochain parce que je suis fatiguée et que j’ai envie de me ressourcer, mais je ne la lâcherai pas la rue et dès janvier je serais à nouveau dans la rue, notamment pour Monsieur Chouviat, pour rendre hommage à la mémoire de Monsieur Chouviat mort le 3 janvier. Eh bien je serai là, le 3 janvier, à militer avec sa famille et avec le collectif des familles. »

Question : Est-ce qu’il a été fait état de ta première blessure l’année dernière – on ne citera pas le nom du CRS – Est-ce qu’on t’a parlé de ça en garde à vue est-ce que tu as l’impression que cette garde à vue c’est pour essayer de noircir le tableau d’enquêter sur toi, concernant cette affaire qui va passer au tribunal au mois d’avril.

« … oui, … oui, … alors, je … honnêtement je suis pas dans leur secret d’État, dans leur secret d’instruction, mais oui, on m’en a parlé. C’est-à-dire que, une fois que l’OPJ a eu fini de poser des questions, vu que je ne voulais rien déclarer que je n’avais rien à déclarer, un autre policier est arrivé en me disant « on sait qui vous êtes, on sait ce que vous avez subi, mais c’est pas une raison pour aller tabasser du flic, et après il m’a dit que … il m’a dit … que je faisais partie de ceux, comme l’artiste italien qui référençait les policiers et comme la « petite pute » qui avait pris … qui avait suivi … des policiers, et que j’étais comme eux, j’étais de la merde comme ces gens-là »


'Moun Victime collatérale du chiffre'


Manifestation factieuse. On rappelle que c’est illégal…

131945912_3559131074185752_8873341906274250844_o


🛑 POLICE EN SEDITION 🛑

Cette nuit à Rennes, des policiers ont manifesté, avec leur véhicule de fonction et sirènes allumées, devant le domicile de la maire ! Non contents d’être en roue libre face aux manifestants, la police se permet donc désormais de l’être également face aux institutions.

Pour rappel : Article R434-29 du code de Sécurité Intérieur : « Le policier est tenu à l’obligation de neutralité. Il s’abstient, dans l’exercice de ses fonctions, de toute expression ou manifestation de ses convictions religieuses, politiques ou philosophiques. »Article R. 434-14 – Relation avec la population. Le policier ou le gendarme est au service de la population.Respectueux de la dignité des personnes, il veille à se comporter en toute circonstance d’une manière exemplaire, propre à inspirer en retour respect et considération.

Images Samuel Nohra

VIDÉO


131930118_3553528481412678_7646145733254532456_o

Cerveaux non disponibles

💰 1,5 MILLIARDS DE CADEAUX POUR LA POLICE 💸

Voilà l’argent qui sera dépensé en janvier dans le cadre du Beauvau de la sécurité pour la police.

Primes, augmentation des salaires, véhicules neufs, réapprovisionnement d’armes et de munitions, nouvelles grenades et lanceurs de grenades, nouveaux commissariats flambants neufs. La police est chouchoutée depuis l’arrivée de Macron au pouvoir.

2,1 milliard d’euros dépensés depuis 2017 ont déjà permis de renforcer les pouvoirs de la police mais ce Noël, 1,5 milliards de plus seront mis sur la table pour les policiers.

Cela n’empêche pas la police de s’autonomiser et de multiplier les manifestations illégales, sirènes hurlantes pour réclamer plus de pouvoirs, d’autonomie et d’impunité, telle un enfant pourri gâté en plein caprice qui attend que ses parents cèdent.


Ce qu’il s’est passé samedi 12 décembre à Paris est très grave et ne doit pas rester sans riposte. Il y a eu tellement d’arrestation et de GAV arbitraires qu’on a du mal à toutes les visibiliser. Voici un graphique réalisé par le collectif Macronwatch pour se faire une idée plus précise de ce qui s’est joué samedi. Et qu’il risque de se reproduire dans les semaines et mois à venir si une réelle riposte collective ne se forme pas.

131986715_3558161320949394_5631731315299187662_n


VIDÉO

🔴 MARIANNE PLEURE, TOUT LE MONDE SAIT POURQUOI

La liberté est morte, tout le monde sait pourquoi.

L’égalité est morte, tout le monde sait pourquoi.

La fraternité est morte, tout le monde sait pourquoi.

L’ordre va mourir, pour que les trois renaissent.

Qui veut encore du Pouvoir ? Voilà ce qu’il produit, à chaque fois.

L’ordre, c’est le chaos.

« Ah qu’il est beau le pays des droits de l’homme, ah qu’elle est belle la démocratie, vous reprendrez bien un petit coup de valeurs républicaines dans la gueule ?

La seule chose que vos drones verront ce sont nos majeurs depuis les toits de la ville, de la peinture plein les fringues. »

…Voilà en substance ce que dit le texte de revendication des auteurs de cette action.

(Dans une interview Sherpard Fairey, l’auteur de la Marianne façon pop art, a approuvé ce détournement en déclarant qu’il «n’est pas prêt» à laisser son œuvre entre les mains de ceux qui refusent d’accepter le détournement au motif qu’ils « ne sont pas d’accord avec ses auteurs »)


Voilà comment l’on traite de vrais journalistes en 2020 en France : un scandale !

Vidéo très claire sur 3 récents décrets visant à nous ficher davantage :

131893127_3555593047872888_3303165398316003458_o


« si leur situation n’était pas aussi triste, on pourrait croire à un sketch des Deschiens ». On en revient toujours à ce mépris de classe et c’est désolant.

131891734_3597140453655435_2907320585244354756_n

Nantes Révoltée

💥 NOUVELLE-CALÉDONIE : RÉVOLTE ANTI-COLONIALISTE

– Le peuple Kanak en lutte contre le pillage des richesses minières –

➡️ Depuis plusieurs semaines, une mobilisation massive est en cours en Nouvelle-Calédonie – la Kanaky, véritable nom de l’archipel du Pacifique – pour empêcher le pillage de ces ressources minières par des multinationales. Par extension, c’est une lutte contre le colonialisme, car la Kanaky possède d’importants gisements de nickel. L’entreprise qui les exploite va laisser la main à un consortium financé par un négociant international soutenu par l’Etat français, Trafigura, célèbre pour avoir déversé des déchets toxiques en Côte d’Ivoire, empoisonnant des dizaines de milliers de personnes.

➡️ La population locale se bat pour que ces gisements n’enrichissent pas de multinationales criminelles, mais bénéficient aux habitants, et soient gérés publiquement. La mobilisation réclame une « usine pays », c’est à dire une usine locale, contre la reprise par Trafigura, avec le mot d’ordre : « Non au bradage de notre patrimoine foncier ».

➡️ Les indépendantistes luttent en organisant notamment des piquets, des blocages, des grèves et des manifestations. Des affrontements ont eu lieu à Nouméa. L’affaire devient emblématique de la domination coloniale de l’Etat et des investisseurs étrangers en Kanaky. Et c’est pour leur souveraineté, que se battent les Kanak et leurs alliés. Plusieurs sabotages ont eu lieu, notamment un départ d’incendie visant l’usine de nickel.

➡️ L’Etat français a envoyé dans le Pacifique des gendarmes, des blindés et autres moyens de répression militarisée. Les vols internationaux ont été suspendus. Des gendarmes ont même tiré à balles réelles lors d’un affrontement près de l’usine. Plusieurs personnes ont été condamnées à de la prison ferme, notamment un syndicaliste engagé dans le dossier du rachat de l’usine du Sud. Par ailleurs, les partisans de la Calédonie française ont monté des milices et des contre-barrages avec des armes à feu et des drapeaux français sans réaction des autorités.

➡️ Raphaël Mapou, porte-parole des indépendantistes a déclaré : « Chez nous, la maîtrise du sol ne se négocie pas. » Le contrôle des ressources, notamment minières, est un élément indispensable à la souveraineté d’un pays. Nombre de pays colonisés ont vu leurs matières premières pillées et bradées par des Etats étrangers et des multinationales sans que leurs populations aient un mot à dire. C’est contre tout cela que se battent les Kanaks depuis plusieurs semaines.



David Cayla : « Une grande partie de la gauche est incapable de s’extraire de la pensée néolibérale »

Du point de vue des néolibéraux le marché ne peut fonctionner s’il n’est soutenu par l’État.



Un vieil article, mais souvenons-nous que la police avaient reçu des ordres pour être féroce !

2 commentaires

  1. Bonjour.
    Haro sur la Macronie !!!..
    Article 24 : GET UP !.. STAND UP !..
    http://janus157.canalblog.com/archives/2020/11/28/38678062.html
    Article 24 : GET UP !.. STAND UP !..
    Il faut défendre nos droits et nos libertés !!!
    La démocratie n’est pas le muselage !
    Droit à la parole !
    Liberté d’expression !
    Droit de manifester librement !
    C’est inscrit dans la Constitution !
    Bonne fin de journée à vous, respectueusement..Denis.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s