Revue de presse au 21/01/2020

94104855_1575974625899918_2505165887300960256_n


Un vol Air France Paris-Marseille presque complet ? Les images interpellent, la compagnie s’explique-LCI


Mediapart

Pas assez de nourriture pour les personnels soignants, la solidarité s’organise

VIDÉO


94143661_10218800235651281_1544787942667452416_n


93771358_1575245555972825_6836790638978007040_n


Nantes Révoltée

RÉVOLTES ET RÉPRESSION HIER EN BANLIEUE

Samedi soir, un jeune homme était très gravement blessé à Villeneuve-la-Garenne, lors d’un accident provoqué par la police. Alors qu’il roulait en moto, une voiture de police banalisée avait brutalement ouvert sa portière sur la trajectoire du véhicule.

Hier, dimanche soir, dans un climat de fortes tensions lié au confinement, des affrontements ont eu lieu dans plusieurs banlieues, notamment Villeneuve, Gennevilliers, Mulhouse, Sevran, Aulnay, Villepinte, Fontenay, Suresnes, Saint-Ouen, Evry, Strasbourg, la Courneuve, Grigny, Neuilly sur Marne, Amiens, Chanteloup, Bordeaux, Epinay …

A Villeneuve-la-Garenne, la répression a pris différentes formes. En plus du quadrillage policier de la ville, et des violences physiques :

– Dès le dimanche matin, des agents récupéraient des « preuves » sur les lieux de l’accident : poteau métallique et éventuelles images de surveillance

– Dimanche soir, des journalistes étaient intimidés. Le reporter Taha Bouhafs était violemment molesté

– En plus des unités anti-émeute, des officiers de la police judiciaire étaient sur place, et analysaient le moindre projectile par terre, tentant même de trouver des empreintes sur des chandelles romaines. Des moyens d’investigation criminels, immédiats, alors que les enquêtes concernant les violences policières ne sont jamais menées.

Pas de justice, pas de paix !

Images : Taha Bouhafs, Hors Zone Presse, Rémy Buisine

VIDÉO


94138003_945762509194366_2435492515508387840_n


Nantes Révoltée

VIOLENCE SOCIALE AU TRIBUNAL DE NANTES

– Un SDF condamné s’ouvre les veines à la fin de l’audience –

C’est une affaire effroyablement triste qui a eu lieu au tribunal de Nantes. Un condensé de violence de classe. Elle est racontée dans la presse d’aujourd’hui. C’est l’histoire d’un homme, sans domicile, jeté en prison par des magistrats particulièrement inhumains :

– L’homme sort à peine de prison. Un mois d’enfermement pour un « vol de bouteille »

-Il est SDF, affamé. En plein confinement, il n’a nul part où aller. Il est verbalisé pour « non respect du confinement » par des policiers kafkaïens

– La Justice le met dans une situation aberrante : il est interdit de séjour en Loire-Atlantique, mais doit pointer au commissariat de Nantes, ce qui le met dans l’illégalité.

-Il est finalement arrêté, quelques jours après sa sortie, pour « non respect du confinement ». Il vit dehors. Et un vol de chaussures à 14,99€. Il avait trop mal aux pieds

– La procureure demande 4 mois de taule. La juge donne deux mois ferme avec mandat de dépôt. Une sentence froide comme du béton armé.

– Le condamné, en fauteuil, tente de se suicider à l’énoncé du verdict, en s’ouvrant le bras.

Un échange particulièrement ignoble a lieu lors de l’audience, de la part d’une magistrate nantaise grassement payée : « -Et à minuit, quand vous avez été contrôlé, vous faisiez quoi ? -Je voulais aller à l’hôpital, j’avais trop mal, et avant, j’ai voulu manger. » Elle s’écrie : « – Encore ! »

La justice broie les plus démunis, et protège les riches et les puissants.

Source : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-a-l-enonce-de-sa-peine-le-prevenu-sans-domicile-fixe-se-mutile-avec-une-lame-f0cfcfa0-8314-11ea-90df-080b2229e499

94231900_2904187826284038_7656694814838095872_o


Gilet jaune officiel

VIOLENCES POLICIERES REVOLTES

Samedi 18 avril au soir à #VilleneuveLaGarenne dans les Hauts-de-Seine en Ile de France la police se promène en voiture banalisée pour tourmenter les habitants. Un flic vas intentionnellement ouvrir la portière sur un jeune en moto-cross pour le pércuter alors qu’il était à pleine vitesse. Le jeune percute violemment la portière puis un poteau et se retrouve à saigner parterre avec une fracture ouverte de la jambe.

Encore une fois les médias bourgeois vont peindre l’affaire entant que « accident de la route » ou encore « simple control de papiers » là ou il s’agit de violence policière intentionnelle. La police vas meme démarrer des enquetes contre le jeune homme en moto-cross ainsi que les gens qui se sont révoltés sur place sur l’impunité policière. Le policier fautif ne vas évidemment subir aucune sanction.

L’incident provoque la juste colère en banlieues Nord et plusieures révoltes éclatent à Gennevilliers, Villeneuve-La-Garenne, Fontenay, Toulouse, Saint-Ouen, Aulnay-sous-Bois, Suresnes, Villepinte et d’autres quartiers. Sur Twitter tourne beaucoup le hashtag #MortAuxPorcs.

Ces jeunes qui mènent les révoltes ne sont pas des « délinquants », parcontre les policiers qui les réprimment sont bien des criminels et des énnemis du peuple. La colère du peuple est justifiée et la violence employée est nécessaire car c’est le seul chemin pour répondre à la violence systématique et quotidienne de l’état bourgeois et sa police criminelle. Cette meme police qui depuis des années se croit toute pérmise dans les quartiers les plus pauvre, à frapper, violer et assassiner en toute impunité.

Dénonçons les menteurs et les crapules qui nient, minimisent et justifient la violence subite par le peuple dans les banlieueus.

Ce ne sont pas des « bavures » occasionnelles ce sont des violences sytématiques et quotidiennes. La police n’est rien d’autre que le bras armée de la bourgeoisie, le chien qu’elle tient en laisse pour terroriser le peuple et le garder docile. Elle n’est pas la pour nous protéger mais pour nous empecher de nous révolter contre les injustices.

SOUTIEN TOTAL AUX REVOLTES DES BANLIEUES

RENDONS COUP POUR COUP

93848675_1576295365867844_3046550436266901504_n


Cerveaux non disponibles

En Autriche, certaines grandes surfaces distribuent des masques et du gel à l’entrée du magasin. En France, même en pharmacie, il n’est pas possible d’en acheter.

VIDÉO


Cerveaux non disponibles

MASQUES POUR TOUS !

Au Portugal, des municipalités distribuent gratuitement dans les boîtes aux lettres un kit de 5 masques avec une notice rappelant les gestes barrières.

Des masques gratuits sont aussi disponibles pour tous les travailleurs en première ligne. Simple, social et efficace.

Source : Mickaël Correia


Le prix du baril de pétrole négatif aux Etats-Unis pour la première fois de l’histoire-LES ÉCHOS


La farce de la « solidarité européenne » à la lumière de la pandémie de Covid-19-LE VENT SE LÈVE


Il faut conditionner le sauvetage des industries polluantes-LE VENT SE LÈVE


« Les règles de l’Union européenne sont en train de tuer », par Thomas Porcher-QG


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s