Appel à convergence pour la marche pour le climat, le vivant et la justice sociale à Brest

Vendredi 20 septembre à 13h30, place de la Liberté : grève pour le futur

Samedi 21 septembre à 14h, place de Strasbourg : marche pour le climat

Les 20 et 21 septembre, nous serons des millions dans le monde à nous mobiliser pour défendre notre planète et dénoncer l’explosion des inégalités et des injustices. Le 20 septembre, rejoignons les grévistes pour le climat qui se mobilisent partout dans le monde et nous appellent à les rejoindre. Le 21 septembre, mobilisons-nous dans les rues de chaque ville de France !

Le temps est venu de construire enfin un monde juste et solidaire, qui protège les écosystèmes nécessaires à notre vie sur terre, avec ou sans ceux qui nous gouvernent actuellement. Le temps des beaux discours est révolu : il n’a que trop duré.

Le 12 décembre 2015 était signé à Paris le premier accord universel sur le Climat (195 pays sur 197). Il portait comme objectif principal de limiter à 2°C l’augmentation moyenne des températures à la surface du Globe par rapport à l’ère pré-industrielle (1750). Cette limite de 2°C était considérée comme celle au-delà de laquelle l’augmentation des phénomènes climatiques extrêmes ne pourrait plus être stoppée.

Pourtant, en 2019, le gouvernement français a alloué 11 milliards d’euros de subventions aux énergies fossiles dont 50 millions pour construire une centrale à gaz à Landivisiau. Et le 4 juillet dernier à Brest, 21 personnes ont été convoquées au Tribunal pour s’être opposées avec des centaines d’autres à sa construction. Il y a un an, l’augmentation de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) a été le point de départ du mouvement des Gilets Jaunes. En même temps, le gouvernement allouait 3.6 milliards d’euros d’exonération fiscale aux grandes entreprises, au titre de la taxe kérosène.

Le 23 juillet dernier, l’Assemblée Nationale française ratifiait, le jour même de la réception de la jeune activiste mondialement connue Greta Thunberg et de jeunes représentants du collectif Youth for Climate, le traité de libre-échange CETA entre l’Union Européenne et le Canada, favorisant ainsi le développement du transport de marchandises d’un bout à l’autre de la planète et la surconsommation des ressources.

Les événements climatiques extrêmes se multiplient :

· Le 28 juin, le record absolu de température en France était atteint dans le Gard : 45.9°C.

· Deux jours plus tard, le 30 juin, la ville de Guadalajara au Mexique connaissait une tempête de grêle d’une ampleur sans précédent : 2 mètres d’épaisseur sont tombés de nuit en l’espace de 2 minutes.

· Le 15 septembre, l’Ouragan Dorian, le deuxième plus puissant de l’histoire dans l’Océan Atlantique, ravageait les îles Bahamas avec des vents atteignant 300 km/h.

· Au 11 septembre dernier, dans la région d’Omaheke, à l’est de la Namibie, au sud de l’Afrique, il n’y avait pas eu une seule goutte de pluie depuis deux ans.

· Dans les régions polaires, le permafrost fond avec 70 ans d’avance sur les pires prévisions des scientifiques.

· En août dernier, en Sibérie, des températures de 30°C ont entraîné des incendies sans précédents : 3 millions d’hectares de forêts sont partis en fumée, soit une surface équivalente à celle de la Belgique.

· L’Amazonie, qui émet près de 20 % de l’oxygène terrestre, a subi de janvier à août 2019 plus de 40 000 départs de feux, souvent d’origine humaine.

· D’autres régions encore ont été touchées en 2019 par des feux de forêts sans précédents : en Afrique Centrale, au Canada, au Groenland, en Indonésie…

Nous sommes de ceux qui ne se cachent pas quand notre monde s’effondre.

Continuons à lutter contre le fascisme, la pauvreté, l’injustice, l’homophobie, le patriarcat, le racisme et l’exploitation des femmes, des hommes, de la nature par un capitalisme productiviste.

Ensemble, contraignons nos dirigeant-e-es à prendre les mesures nécessaires à la protection de la vie et au respect de la dignité. Défendons les libertés constitutionnelles et les droits sociaux. Rien ne justifie en République l’interdiction et la répression violente de manifestations pacifiques, les nasses, l’utilisation massive de lanceurs de balles de défense et les atteintes à la liberté de la presse. Manifester est un droit et ne doit pas devenir une menace !

Ensemble, défendons les services publics. Luttons contre l’injustice fiscale aidant uniquement les grandes entreprises. Défendons nos enseignant-e-es, nos postier-e-s, nos infirmier-e-s, nos pompier-e-s …. Mettons en œuvre à Brest la transition écologique et citoyenne nécessaire à notre avenir.

Rassemblons nos forces et organisons-nous pour construire un futur véritablement désirable ! Retrouvons-nous à Brest dans la rue les 20 et 21 septembre et pour des actions citoyennes dans la semaine du 23 au 27 septembre.

On a besoin de vous, de s’unir, rejoignez-nous !

 

ANV-COP 21 Brest

Citoyens pour le Climat Brest

Extinction Rebellion Brest

Gilets Jaunes Brest Rebelle

Landivisiau doit dire non à la Centrale

Youth for Climate Brest

 

Appel à convergence pour la marche pour le climat, le vivant et la justice sociale à Brest PDF

Appel à convergence pour la marche pour le climat, le vivant et la justice sociale à Brest LIBRE OFFICE

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s